A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 122

the sword in vain.”

The Christian law enjoins that we “follow _peace_ with all men and
holiness, without which no man shall see the Lord.” It is not enjoined
that we follow peace with a political party, but “peace with _all_
men,” and holiness. The Lord said, “Blessed are the _peace-makers_, for
they shall be called the children of God.” The angels of God shouted
when Jesus was born, “Glory to God in the highest, and on earth _peace_
and good will toward man.” Shall that religion enjoining its adherents
to “follow _peace_ with all men,” promising a blessing upon the
peace-makers, whose divine Author was introduced into the world, with
an angelic shout of “_peace_ on earth,” be made an instrument in the
hands of a misguided and worldly priesthood, in the political strifes
of the world? If it shall, we betide him who does it. It will kill
every preacher and every church that ever had the Spirit of God in
them, to do it. Indeed, all of this description are now dead. Not a
man nor a church among them, throughout the length and breadth of
the country, is doing anything for the cause of God. Not a sinner
is converted by them, nor a saint comforted. Many of them, old men,
that formerly had the spirit of the Lord, preached Christ with great
power, with their souls full of the love of God, converted sinners,
edified and comforted the children of God, now sit in the company of
worldlings, read and discuss politics on the Lord’s day, while the
house of God is forsaken.

Our mission is to preach Christ, Christianity, and to disentangle it
from all connection with these side-artifices, devised to draw men away
from the Lord. We have only alluded to slavery, and the excitement
about it, so far as to discover the proper course for a christian, but
not to discuss its merits, as a system, at all. In doing this, we have
simply applied to it the rule that we do to all questions of the kind,
viz: To inquire for the _course pursued by the Lord, the apostles, and
the first Christians, and follow it as infallibly safe and right_. In
doing this, we have certainly shown that those warring upon us in this
matter, have no commission from heaven, from Christ, or his apostles,
or, in anything in all their lives and practice. We shall, therefore,
as far as God shall enable us, preach the pure gospel of the grace of
God, both North and South, East and West, to all, both great and

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 0
_Décret concernant les Contrefacteurs, rendu le 19 Juillet 1793, l'An 2 de la République.
Page 5
Je demanderois, de plus, le privilège qu'ont les auteurs, de corriger, dans une seconde édition, les erreurs de la première.
Page 14
La petite bibliothèque de mon père étoit presqu'entièrement composée de livres de théologie-pratique et de controverse.
Page 15
J'eus alors occasion de me procurer de meilleurs livres.
Page 18
mis au fait de la manière dont Tryon préparoit quelques-uns de ses mets, sur-tout de faire bouillir des pommes de terre et du riz, et de faire des poudings à la hâte.
Page 56
Craignant alors que Bradford ne m'engageât et ne lui enlevât cette entreprise, il m'envoya un message très-poli, par lequel il disoit que d'anciens amis ne devoient point rester brouillés pour quelques paroles, qui n'étoient que l'effet d'un moment de colère, et qu'il m'engageoit à retourner chez lui.
Page 59
Cette maison, qui depuis a été louée soixante-dix livres sterlings par an, ne nous en coûtoit que vingt-quatre.
Page 68
Il tenoit, en outre, la moitié de la boutique, pour son métier de vitrier: mais il travailloit peu, parce qu'il étoit continuellement absorbé dans les mathématiques.
Page 69
Mais soupçonnant ce motif, je ne remis plus le pied chez eux.
Page 76
En 1742, plusieurs savans allemands firent des expériences d'électricité.
Page 77
La méthode qu'il avoit d'abord proposée, étoit de placer sur une haute tour ou sur quelqu'autre édifice élevé une guérite, au-dessus de laquelle seroit une pointe de fer isolée, c'est-à-dire, plantée dans un gâteau de résine.
Page 82
Les poêles ouverts devinrent dès-lors d'un usage général: mais ils ne sont pas tout-à-fait construits conformément à ses principes, puisqu'ils n'ont point par derrière une boîte, par le moyen de laquelle l'air chaud soit rejeté dans l'appartement.
Page 83
Mais dans ce plan, comme dans tous ceux qu'il a faits, ses vues ne se bornoient pas à l'intérêt du moment.
Page 84
Il dit expressément, dans le.
Page 94
y bâtit un fort, et y mit une garnison en état de s'opposer aux incursions qui avoient, jusqu'alors, inquiété les habitans.
Page 114
Il ne doit y avoir qu'une seule différence: c'est que comme Philadelphie a un corps administratif, je le prie de se charger de ma donation, pour en faire l'usage expliqué plus haut; et je lui donne tous les pouvoirs nécessaires à cet égard.
Page 119
Il y a plus de soixante ans que j'ai quitté Boston: mais je me souviens très-bien de votre père et de votre grand-père.
Page 135
CONSEILS À UN JEUNE ARTISAN.
Page 142
Qu'on mette un impôt de vingt-quatre livres tournois par chaque fenêtre, où il y a des volets, qui font que les rayons du soleil n'éclairent pas les appartemens.
Page 143
Mais la somme de quatre-vingt-seize millions soixante-quinze mille livres tournois, n'est pas tout ce qu'on peut épargner par mon projet économique.