A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 138

in his situation, says of
them all, “I count all things but loss for the excellency of the
knowledge of Christ Jesus my Lord; for whom I have suffered the loss
of all things, and do count them but refuse that I may win Christ.”
Phil. iii. 8. Again, said this man of God, “I determined to know
nothing but Christ and him crucified.” He would not be drawn aside
from the center of attraction in the kingdom of God. In the close of
his elaborate letter to the Corinthians, among whom many distracting
annoyances were operating, and in reference to those who disturbed the
peace and love of the church, he declares that “If any man love not the
Lord Jesus Christ, he will be accursed when the Lord comes.” I. Cor.
xvi. 22. “Whoever hateth his brother, is a murderer; and ye know that
no murderer hath eternal life abiding in him.” John iii. 15. Again,
says the holy apostle, “These be they who separate themselves sensual,
having not the spirit.” James xix. The Lord says, “By this shall all
men know that you are my disciples, if you have love one to another.”

From him who thus teaches, we are not to be drawn aside, whether we
precisely agree upon every side question, or the manner of procedure in
reference to it or not. By him we must stand forever more. To him we
must pay supreme homage. This can only be done by standing firmly upon
his precise teachings, as far as poor, imperfect creatures possibly
can, and putting our everlasting trust in him. The cause is now
progressing, its prospects brightening, and its way opening beautifully
in almost all directions. The good, the reliable, the faithful and
working men, are gathering up afresh, combining and accumulating
strength, which will be expended upon the armies of the enemy around,
with tremendous effect. Let every man who can lift a Bible speak a
word, or give an expression of countenance, for the Lord, and for his
work, do it; do it with earnestness, spirit and power; do it with
strong faith and determination, and it will tell upon the world for
good, in ages to come. Let us make an effort, united, energetic and
mighty, in the Lord’s name, for his cause; and let the effort continue
while the Lord shall give us life, and exhort the brethren to push
it onward with our dying breath. To his name, be honor and power,
everlasting.




RICHES OF FAITH.


God has created man with credulity, or the ability to believe; he has
graciously given us the

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 1
] VIE DE BENJAMIN FRANKLIN, ÉCRITE PAR LUI-MÊME, SUIVIE DE SES OEUVRES MORALES, POLITIQUES ET LITTÉRAIRES, .
Page 9
J'y trouvai un grand nombre de notes marginales, écrites de sa main.
Page 11
J'acquis bientôt sous lui une belle écriture: mais je ne fus pas aussi heureux en arithmétique, car je n'y fis aucun progrès.
Page 13
C'est, sur-tout, en voyageant que j'ai senti l'avantage de cette habitude; car il m'est souvent arrivé de me trouver avec des personnes, qui ayant un goût plus délicat que le mien, parce qu'il étoit plus exercé, souffroient dans bien des occasions où je n'avois rien à désirer.
Page 14
père appréhenda que s'il ne m'en offroit un plus agréable, je ne fisse le vagabond et ne prisse le parti de la mer, comme avoit fait, à son grand mécontentement, mon frère Josias.
Page 15
Pour prévenir les effets qui pouvoient résulter de ce penchant, mon père étoit impatient de me voir engagé avec mon frère.
Page 24
Nous jetâmes l'ancre et filâmes le cable vers le rivage.
Page 29
J'avois un beau-frère, nommé _Robert Holmes_, qui commandoit une corvette et fesoit le commerce entre Boston et la Delaware.
Page 37
J'hésitai quelque temps entre mes principes et mon inclination.
Page 55
Keimer monta sur-le-champ à l'imprimerie, et continua à déclamer contre moi.
Page 66
--Il fut accueilli par les gens de la classe inférieure: mais il déplut aux riches, parce qu'il augmenta les clameurs en faveur de la nouvelle émission.
Page 76
Depuis 1739 jusqu'en 1742, Desaguliers s'occupa beaucoup de l'électricité.
Page 84
D'après un article du premier plan, on établit encore une école pour élever gratis soixante garçons et trente filles.
Page 96
Ils avoient trouvé là, un débouché considérable pour les produits de leurs manufactures, et ils recevoient en échange une grande quantité de belles fourrures, qu'ils vendoient chèrement en Europe.
Page 98
Une seconde proclamation du gouverneur n'eut pas plus d'effet que la première.
Page 103
M.
Page 107
»Environ seize jours avant sa mort, il eut des atteintes de fièvre, mais sans aucun symptôme caractéristique.
Page 118
Celui qui se sépare de tout son corps, quitte en même-temps toutes les douleurs et les maladies auxquelles il étoit exposé et qui pouvoient le faire souffrir.
Page 136
Souvenez-vous du proverbe, qui dit qu'un bon payeur est le maître de la bourse des autres.
Page 139
Alors tu parviendras au plus haut degré du bonheur, et l'indépendance sera ton bouclier, ton casque et ta couronne; alors ton ame sera élevée, et ne s'abaissera pas devant le faquin vêtu de soie, ni ne souffrira point un outrage, parce que la main qui ose le faire, porte une bague de diamant.