A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 153

never initiated into
the body of Christ! This is openly trampling down the law of God and
showing contempt for it, in an empty show of liberality to those to
whom the grace of God is as free as any others, but who have never come
in the Lord’s appointments into the kingdom of God. We are as desirous
to be courteous and liberal as anybody, but religious convictions,
sacred principles, and last, though not least, the law of God must
not be ignored, overlooked, or treated with contempt. No good man
will respect any man for setting aside his religious convictions,
principles, or the law of God.




KIND OF PREACHERS AND PREACHING NEEDED.


We want no mere excitement about _a man_, nor _after a man_, who, as
Simon the Sorcerer, induces the people to think that he is some _great
one_. We want the clear, solid and telling preaching of the gospel,
enlightening the people in reference to our Lord, the way to him, and
how to serve him. We do not expect, as a general rule, to see much move
among the people for the first ten days, but a gradual increase in the
audience, the interest in the preaching and conversations about it; an
account of the people hunting up their Bibles, inquiring whether these
things are so, and occasional argument in reference to the matter. But
after due time and deliberation, persons begin to step forward and
confess Christ. While a good song is sung, everything in the assembly
is solemn, and the impression deepens. While a few remarks are made
of a solemn and impressive nature, and the confessions are taken, the
audience sits in profound silence, in the deepest and most serious
meditation, and tears are seen to flow freely from many faces. The
audience disperses, and quietly retires, as if from a funeral. This is
what we mean by _gospel work_.

We want nothing sensational, no tricks, no comic performance; no
private maneuvering to induce any one to promise, “If you will join,
I will;” no artifice to get round the people, come on them suddenly
and surprise them. Come directly to the people from the start, and
let them know what you mean, and work directly to the one point—the
enlightenment and salvation of men. The man that can tell the story of
the cross, and of a Savior’s love, in the most artless and unaffected
manner, lose sight of and forget himself in his theme most completely,
will accomplish the most in the Savior’s name. May we learn and tell
the story of infinite compassion and love in

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 3
de la Statiq.
Page 11
Instruit par ce contre-tems M.
Page 15
] »Pour s'en assurer, après quelques tentatives, dont le résultat ne lui parut pas assez décisif, M.
Page 22
nouvelles propriétés, & pour cela s'en tiennent modestement aux expériences, d'autres enfin en proposant leurs conjectures, font voir des rapports évidens entre les phénomènes les plus communs des météores & ceux de l'électricité.
Page 29
FRANKLIN _de Philadelphie en Amérique_, À M.
Page 41
«Quand on tient dans sa main une bouteille bien électrisée, on aperçoit sur tout dans l'obscurité une aigrette lumineuse au haut du crochet, & on entend le sifflement de la matière électrique qui s'échape dans l'air par cette voye.
Page 43
Fig.
Page 57
] »Pour avoir sur ce sujet une conviction encore plus complette, il ne s'agit que de varier l'expérience: prenez deux bouteilles dont l'une soit bien chargée & l'autre ne le soit point du tout; en approchant leurs crochets l'un de l'autre, vous verrez une étincelle & vous recevrez un coup; mais après cela les bouteilles seront toutes deux à demi chargées; preuve certaine que le feu est sorti par le crochet de celle qui étoit électrisée, comme il y étoit entré.
Page 82
David Colden.
Page 91
114.
Page 102
] [Note 42: Leçons de physique, tom, 4.
Page 105
La distance où se font les élancemens du feu électrique étant relative à l'étenduë des corps électrisés, si dans les expériences électriques deux canons de fusil électrisés frappent à deux pouces de distance & font un éclat & un bruit sensible, à quelle distance énorme ne doivent pas être portés le coup, le bruit & le feu d'un nuage de dix mille arpens électrisé? 24.
Page 106
Un observateur judicieux a remarqué qu'il avoit moins entendu de tonnerre pendant treize ans qu'il a demeuré aux Bermudes, qu'il n'en a quelquefois entendu dans un mois à la Caroline.
Page 107
Si l'on plante sur le plancher un poinçon de métal, dont la tête soit arrondie & polie, de façon que les bassins puissent passer pardessus en décrivant leur cercle; si dans cet état on électrise un des bassins en lui appliquant le fil-d'archal de la bouteille électrique, on verra ce bassin s'abaisser en passant sur le poinçon, & même décharger son feu sur cet instrument, s'il est à une distance convenable.
Page 124
Franklin pour reconnoître si l'électricité est positive ou négative, voici celui qui me paroît le plus simple.
Page 127
On y a ajouté un écrit sur le même sujet par J.
Page 133
Quand une portion d'eau est dans son état commun de densité, elle ne peut contenir plus de fluide électrique qu'elle n'en a; si on y en ajoûte, il se répand sur la surface.
Page 135
Mais dans cet examen il faut toujours faire attention à une chose, c'est qu'un courant de fluide électrique passant au travers du bois, de la brique, du métal, &c.
Page 149
son milieu le tube de verre frotté, ensorte qu'il fasse à peu près angle droit avec lui, les boules du bout se repousseront l'une l'autre; elles le feront d'autant plus que le tube frotté sera plus près.
Page 153
Malgré cela quand on éxamine mon opinion en Europe, on ne fait attention qu'à la probabilité que ces verges préviennent un.