A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 265

church but one, “the
church of the living God,” in existence. All others have come into
existence since then, and have not one spark of authority.

Does the reader say, “You are not in that church yourself?” We are not
discussing that question; but if we are not in it the loss will be as
great to us as to any one else not in it.

Speaking of this church, or building, Paul says: “I, as a wise
master-builder, have laid the foundation, and other foundation can no
man lay than that which is laid, which is Jesus Christ.” No man of any
intelligence thinks there is but one kingdom of God, or but one body of
Christ. If we are in that we are in Christ, in the Father and in the
Son. To be out of the one body, or one kingdom, is to be out of Christ,
out of the Father and of the Son. There is no union with the Father and
with the Son, only in the body or in the kingdom.

We have no time to pursue this matter at present, but can easily,
when we have time, amplify and explain to any extent, showing that
the principles now only briefly sketched, pervade the Scriptures
throughout. It means something to be in the kingdom of God, as it does
to be “in the name of the Father, and of the Son, and of the Holy
Spirit,” “in Christ,” “in the Father and the Son.” It is to be in a
state of justification, or acceptance with God.




THE BIBLE AND BIBLE MEN.


We have identified our fortune—_our all_—for this world and that
which is to come, for time and eternity, with the Bible. It is the only
revelation from God, the only guide for a sinful world. Christ, who is
the only Light of the world, is seen and apprehended through the Bible,
and in no other way. All claims to revelation, separate from the Bible,
are mere empty pretences, idle and unfounded delusions and impostures,
deserving to be exposed and banished from the earth. They, as a general
thing, are wicked and malicious inventions, aimed to subvert and
thwart the merciful and benevolent purposes of the Bible. The Bible
is the only book from God; the only book that can be defended; the
only book upon which all the pure and holy can unite. Those who adhere
to the Bible, are happy while they live, and happy in death. It is
emphatically _the book_ for man. We are for it, now and forever, and
against all that is

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 6
HISTOIRE ABRÉGÉE DE L'ÉLECTRICITÉ.
Page 17
Il est aussi arrivé plus d'une fois que le globe lui-même a fait explosion & s'est brisé en même tems que la bouteille; quelques-uns de ses fragmens ont paru avoir été lancés avec autant de force que des éclats de bombe.
Page 21
Il seroit inutile d'en rapporter ici la construction & le détail que l'on trouvera tome premier, pag.
Page 31
9.
Page 35
19.
Page 36
pouces ou plus de distance; tandis que l'aiguille est ainsi présentée, le conducteur ne sauroit être chargé, la pointe tirant le feu aussi promptement qu'il est poussé par le globe électrique: chargez-le, & présentez alors la pointe à la même distance, & il sera déchargé en un instant.
Page 48
] L'impossibilité de s'électriser soi-même, quoique placé sur un gâteau de cire, en frottant le tube & en tirant le feu, & la manière d'y réussir en approchant le tube d'une personne ou d'une chose placée sur le plancher, &c.
Page 58
Placez deux fioles également chargées sur une table à 5.
Page 69
tours dans une minute, & avec une telle force que le poids de cent rixdales dont nous la chargeâmes une fois, ne parut en aucune manière ralentir son mouvement.
Page 72
ou 12.
Page 75
] 67.
Page 82
il seroit dans l'ordre de rapporter ici les réponses que lui a faites Mr.
Page 92
118.
Page 115
il avertit de l'approche ou de la présence d'un nuage orageux tant la nuit que le jour; 2°.
Page 131
«À ces conséquences j'en pourrois ajouter plusieurs autres assez importantes: mais je me contenterai de faire remarquer, 1º.
Page 133
Le nuage ainsi chargé s'étant déchargé d'une bonne partie de ce qu'il a reçu d'abord, peut recevoir une nouvelle charge de la terre ou de quelqu'autre nuage qui aura été poussé par le vent à portée de la recevoir plus promptement de la terre.
Page 141
Suspendez une boule de liége ou une plume avec un fil de soye & électrisez-la; ensuite approchez cette boule de quelque corps fixe, & elle semblera attirée par ce corps, car elle volera vers lui.
Page 142
la recevroit & la rassembleroit assurément; mais ayant tenu les bouteilles dans cette situation pendant un tems considérable, pendant lequel le globe ne cessa de tourner, je ne m'apperçus point que la seconde bouteille fut chargée le moins du monde, car quand je portai le doigt au crochet, comme dans l'expérience de Leyde, je n'éprouvai pas la moindre commotion, & je ne vis pas une étincelle partir du crochet.
Page 152
_ MONSIEUR, Il y a long-tems que je dois une réponse à votre dernière lettre, dattée du 20.
Page 159
49.