A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 42

law _was_ our pedagogue to bring us to Christ,”
the School-teacher. This law, containing a full development of all
that was in the covenant with the seed of Abraham, or fleshly Israel,
is what was abolished, had waxed old, and was ready to vanish away in
Paul’s day. This most certainly did not include the history in the five
books of Moses, or any other history in the Old Book, commonly called
the “Old Testament,” the book of Job, the Psalms, Proverbs, or the
Prophecies. None of these are abolished, but are all of as much value
to those under Christ, and as legitimate books for study, as they ever
were to any people in any age of the world. They are not included in the
law, or the covenant, or in what was abolished, but have a relation to
the gospel, to those in the kingdom of Christ, and are of immense value.

By making ourselves well acquainted with the sacred writings, the
dealings of God with man, and the portions of revelation given in
various manners and at sundry times, we can see as we can in nature now
that we have revelation through which to read it, that there was one
Divine Mind before the beginning of time that looked down through the
ages, and by the agency of men that did not understand him, carried
out his wise and gracious counsels according to his eternal purpose.
Going back to the early sacred writings found in the Old Book we look
down through these writings to Christ, the kingdom of God, the gospel,
as one looking through a telescope at objects in the distance; but,
standing at the other end of revelation, we look up through the New
Book containing the revelations given at later periods to the persons
and events of the Old Book, as one who turns the telescope the other
end foremost, and bring Moses and the prophets down near to us.

Christ is the soul of the Bible, _the theme_ of the revelation from God
to man. Turn the portions of revelation given at early periods, next
to the eye and look down through the Bible, and through the ages to
Christ, and then turn the last part of revelation to the eye, and look
up through it to Christ, and we thus find that it all centers in Him
“who is Head over all things to the church.”

It is not right in the church, family, or anywhere, to teach the Old
Scriptures _exclusively_, or the New, but _teach both_, in their
relation to each other.

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 5
[6] Quand Franklin écrivoit ceci, les Français n'avoient pas encore l'inappréciable avantage de la liberté de la presse.
Page 9
Je me souviens que ces instrumens me fesoient nager beaucoup plus vîte; mais ils fatiguoient mes poignets.
Page 11
un pieu la corde du cerf-volant, qui s'étoit déjà élevé très-haut.
Page 25
D'après la première loi des nations, la guerre et la destruction étoient destinées à punir l'injure: en s'humanisant par degrés, elles admirent l'esclavage au lieu de la mort; ensuite, l'échange des prisonniers succéda à l'esclavage; et enfin, pour respecter davantage la propriété des particuliers, les conquérans se contentèrent de régner.
Page 30
Elle a pour titre: _Observations concernant l'exécution de l'article II de la Déclaration sur le Vol_.
Page 42
Elles n'ont d'autre but que d'apprendre à tromper les Indiens sur le prix des castors.
Page 47
»-- Tout cela nous apprend qu'une sédition populaire contre une mesure publique, ne prouve pas que cette mesure soit mauvaise, encore que la sédition soit excitée et dirigée par des hommes de distinction.
Page 59
Aussi les jeunes gens restent souvent dans l'ignorance de tout ce qui pourroit leur être utile, et ils sont obligés, pour vivre, de devenir soldats, domestiques ou voleurs.
Page 64
Dans cette classe, on doit apprendre à parler avec justesse et avec grâce; ce qui a beaucoup de rapport avec l'art de bien lire, et le suit naturellement dans les études de la jeunesse.
Page 69
Dans du fer ramolli, ou chaud, le fluide magnétique est également répandu: mais quand il est sous l'influence d'un aimant, il est attiré à l'une des extrémités du fer, de laquelle la densité augmente, tandis que celle de l'extrémité opposée diminue.
Page 79
Voici ce qu'on trouve dans la lettre que lui adressèrent les commissaires virginiens.
Page 91
--Voici, en abrégé, l'état du commerce de Russie.
Page 96
Ces lords pensoient que jusqu'à ce que ce territoire fût entièrement peuplé, il n'étoit pas nécessaire d'établir les trois nouveaux gouvernemens proposés _aux frais du royaume_, dans des contrées qui sont, comme ils l'observent, séparées par d'immenses déserts.
Page 103
»Vos anglais aiment beaucoup nos riches terres.
Page 105
--Il a été démontré que ni les proclamations royales, ni celles des assemblées provinciales, ni la crainte des horreurs d'une guerre sauvage, n'ont pu empêcher des colons de s'établir sur les montagnes, même avant que le pays fût acheté des Indiens.
Page 123
La fécondité du sol de l'Amérique, l'abondance et la variété de ses productions, l'activité et l'industrie de ses habitans, et la liberté du commerce dont l'indépendance américaine occasionnera tôt ou tard l'établissement.
Page 127
LA GOUTTE.
Page 135
L'ANGE.
Page 138
Mon intention étant d'acquérir l'habitude de toutes ces vertus, je pensai qu'il seroit bon, au lieu de diviser mon attention en entreprenant de les acquérir toutes à-la-fois, de la fixer pendant un temps sur une d'elles; et lorsque je m'en serois assuré, de passer à une autre, et ainsi de suite, jusqu'à ce que je les eusse parcourues toutes les treize.
Page 143
1.