Autobiography of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 7

eminence, is the most
remarkable of all the remarkable histories of our self-made men. It is
in itself a wonderful illustration of the results possible to be
attained in a land of unequaled opportunity by following Franklin's
maxims.

Franklin's fame, however, was not confined to his own country.
Although he lived in a century notable for the rapid evolution of
scientific and political thought and activity, yet no less a keen
judge and critic than Lord Jeffrey, the famous editor of the
_Edinburgh Review_, a century ago said that "in one point of view
the name of Franklin must be considered as standing higher than any of
the others which illustrated the eighteenth century. Distinguished as
a statesman, he was equally great as a philosopher, thus uniting in
himself a rare degree of excellence in both these pursuits, to excel
in either of which is deemed the highest praise."

Franklin has indeed been aptly called "many-sided." He was eminent in
science and public service, in diplomacy and in literature. He was the
Edison of his day, turning his scientific discoveries to the benefit
of his fellow-men. He perceived the identity of lightning and
electricity and set up the lightning rod. He invented the Franklin
stove, still widely used, and refused to patent it. He possessed a
masterly shrewdness in business and practical affairs. Carlyle called
him the father of all the Yankees. He founded a fire company, assisted
in founding a hospital, and improved the cleaning and lighting of
streets. He developed journalism, established the American
Philosophical Society, the public library in Philadelphia, and the
University of Pennsylvania. He organized a postal system for the
colonies, which was the basis of the present United States Post
Office. Bancroft, the eminent historian, called him "the greatest
diplomatist of his century." He perfected the Albany Plan of Union for
the colonies. He is the only statesman who signed the Declaration of
Independence, the Treaty of Alliance with France, the Treaty of Peace
with England, and the Constitution. As a writer, he has produced, in
his _Autobiography_ and in _Poor Richard's Almanac_, two works that
are not surpassed by similar writing. He received honorary degrees
from Harvard and Yale, from Oxford and St. Andrews, and was made a
fellow of the Royal Society, which awarded him the Copley gold medal
for improving natural knowledge. He was one of the eight foreign
associates of the French Academy of Science.

The careful study of the _Autobiography_ is also valuable because of
the style in which it is written. If Robert Louis Stevenson is right
in believing that his remarkable style was acquired by imitation then
the youth

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 6
Le premier de tous, dans lequel ont ait observé cette vertu, c'est l'ambre jaune connu des anciens sous le nom d'_Electrum_; c'est de ce nom que cette vertu a retenu celui d'Électricité, & l'on appelle corps électriques ceux qui en sont pourvûs.
Page 13
Cuneus, lorsqu'il s'amusoit à revoir chez lui les phénomènes électriques qu'il avoit admirés chez M.
Page 18
»On m'amena, dit M.
Page 20
_ &c.
Page 24
S'il y eût eu une décharge métallique à un ou deux pouces de l'appareil, elle en auroit reçu la matière électrique surabondante, & n'y en auroit laissé qu'autant qu'il en falloit pour faire les expériences nécessaires, & jamais assez pour frapper à une distance de quatre pouces, qui est celle où l'on dit que M.
Page 28
À CES CAUSES, voulant favorablement traiter l'Exposant; Nous lui avons permis & permettons par ces Présentes, de faire imprimer ledit Livre en un ou plusieurs volumes, & autant de fois que bon lui semblera, & de le vendre, faire vendre & débiter partout notre Royaume pendant le tems _de six années consécutives_, à compter du jour de la date des Présentes: Faisons défenses à toutes personnes de quelque qualité & condition qu'elles soient, d'en introduire d'impression étrangere dans aucun lieu de notre obéissance: Comme aussi à tous Libraires & Imprimeurs d'imprimer ou faire imprimer, vendre, faire vendre, débiter, ni contrefaire ledit Livre, ni d'en faire aucun extrait sous quelque prétexte que ce soit d'augmentation, correction, changement ou autres, sans la permission expresse & par écrit dudit Exposant, ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confiscation des exemplaires contrefaits, de trois mille livres d'amende contre chacun des contrevenans, dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris, & l'autre tiers audit Exposant, ou à celui qui aura droit de lui, & de tous dépens, dommages & interêts; à la charge que ces Présentes seront enregistrées tout au long sur le registre de la Communauté des Libraires & Imprimeurs de Paris dans trois mois de la date d'icelles; que l'impression dudit Livre sera faite dans notre Royaume, & non ailleurs, en bon papier & beaux caractéres, conformément à la feüille imprimée, attachée pour modéle sous le contre-scel des présentes; que l'impétrant se conformera en tout aux réglemens de la Librairie, & notamment à celui du 10.
Page 32
Lorsqu'une partie de cette quantité naturelle de fluide électrique est chassée d'une portion de matière commune, on suppose que les triangles formés par le reste s'élargissent par la répulsion mutuelle des parties jusqu'à ce qu'ils occupent cette portion en entier.
Page 45
Il n'est pas possible d'électriser un bouteille disposée de la sorte: l'équilibre n'est jamais détruit; car tandis que la communication entre les parties intérieure & extérieure de la bouteille est continuée par le fil-d'archal du dehors, le feu ne fait que circuler, & ce qui sort du bas est constamment remplacé par le haut; il.
Page 46
L.
Page 58
] 42.
Page 90
Quoiqu'un pays soit uni & sans montagnes qui interceptent les nuages électrisés, il y a cependant encore des moyens pour les obliger à déposer leurs eaux; car si un nuage électrisé, venant de la mer, rencontre dans l'air un nuage élevé de la terre, & par conséquent non-électrisé, le premier lancera son feu dans le dernier, & par ce moyen les deux nuages seront contraints de déposer subitement leurs eaux.
Page 105
23.
Page 108
En suivant la route qu'il nous a tracée, j'ai obtenu une satisfaction complette.
Page 110
Elme.
Page 126
_ _De B.
Page 128
possible que les particules de l'air, étant électriques par elles-mêmes, tirassent leur feu électrique de la terre dans les grands coups de vent par leur frottement contre les arbres, les montagnes, les bâtimens, &tc.
Page 132
ces expériences ne changent rien dans la pratique, il, en est tout autrement pour la théorie, nous sommes maintenant aussi embarrassés à trouver une hypothèse pour expliquer par quels moyens les nuages deviennent électrisés négativement, que nous l'étions précédemment à montrer comment ils le devenoient positivement.
Page 135
s'enlève, & y retourner quand elle retombe; mais la chose est encore évidente aux yeux, le floccon de coton s'approchant toujours du pot quand on tiroit la chaîne en haut, & se retirant quand on la laissoit tomber.
Page 158
_Electriser_ positivement ou en plus, I.
Page 163
I.