Autobiography of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 85

|
| DRINK NOT TO ELEVATION. |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| | S. | M. | T. | W. | T. | F. | S. |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| T. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| S. | * | * | | * | | * | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| O. | ** | * | * | | * | * | * |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| R. | | | * | | | * | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| F. | | * | | | * | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| I. | | | * | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| S. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| J. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| M. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| C. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| T. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+
| C. | | | | | | | |
+----+----+----+----+----+----+----+----+

I determined to give a week's strict attention to each of

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 9
de la conduite des diffamateurs, je ne conseillerai pas d'en venir tout de suite, avec eux, aux moyens que j'ai proposés, mais de nous contenter modérément de les plonger dans une barrique de goudron, de les couvrir de plumes, de les mettre dans une couverte et de les bien berner.
Page 16
Un petit fourneau de tôle est aussi très-commode à bord; et votre domestique peut vous y faire rôtir des morceaux de mouton ou de cochon.
Page 20
Les habitans des villes commerçantes peuvent être riches et adonnés au luxe, tandis que ceux des campagnes possèdent toutes les vertus qui contribuent au bonheur et à la prospérité publique.
Page 26
Les pêcheurs, qui ont le même but que les agriculteurs.
Page 33
Un voleur de grands chemins n'est pas moins voleur, quand il dérobe avec une bande de ses camarades, que quand il est seul; et un peuple qui fait une guerre injuste, n'est qu'une grande bande de voleurs.
Page 41
Il me répondit qu'il ne pouvoit pas me les payer plus de quatre schellings la livre: mais, ajouta-t-il, je ne puis parler d'affaire aujourd'hui; c'est le jour où nous nous rassemblons pour apprendre de bonnes choses, et je vais à l'assemblée.
Page 48
[30] Nombres, chap.
Page 50
Quiconque a voyagé dans les différentes parties de l'Europe, et a observé combien peu on y voit de gens riches ou aisés, en comparaison des pauvres; combien peu de gens y sont grands propriétaires, en comparaison de la multitude de misérables ouvriers mal payés, et de journaliers déguenillés et souffrant la faim; quiconque, dis-je,.
Page 54
D'ailleurs, l'on a établi pour règle, dans quelques-unes de nos provinces, qu'aucune place ne seroit assez lucrative, pour tenter la cupidité de ceux qui voudroient la remplir.
Page 57
Mais ce ne sont que ces sortes d'objets qu'il est avantageux d'y fabriquer lorsqu'on en trouve le débit.
Page 63
Cela leur rendra bientôt familiers le sens et la force des termes, et leur donnera la très-utile habitude de lire avec attention.
Page 69
Je me suis imaginé, depuis très-long-temps, que le fer contenu dans la substance du globe, l'a rendu propre à être, comme il est en effet, un grand aimant; que le fluide du magnétisme existe, peut-être, dans tout l'espace; de sorte que l'Univers a, ainsi que notre globe, un nord et un sud magnétique; et si un homme avoit la faculté de voler d'une étoile à l'autre, il pourroit diriger sa route par le moyen de la boussole.
Page 85
y a quelque temps que j'envoyai un message à quelques-unes de vos nations, pour vous avertir que je voulois conférer avec vous à ce sujet.
Page 98
» Nous avouons franchement qu'il nous est impossible de concevoir pourquoi les lords commissaires du commerce et des plantations ont chargé leur rapport de l'opinion du général Gage sur ce qu'il appelle _l'établissement d'un pays étranger_, établissement qu'on ne pouvoit entreprendre sans être obligé de combattre pour chaque pouce de terrain.
Page 103
» Ce discours des tribus, qui ont beaucoup d'influence dans leur pays, est très-utile à connoître.
Page 107
[56] Cheat river.
Page 114
Cela seroit-il juste, quand bien même leur terrain auroit été acquis aux frais de l'état? Cela ne seroit-il pas encore moins juste si c'étoit par leur industrie et par leur travail que ce terrain eût été acquis à l'Angleterre? Le tort ne paraîtroit-il pas enfin bien plus cruel si on leur refusoit le droit d'avoir des représentans au parlement, d'où émaneroient tous ces actes.
Page 116
_) RÉPONSE DE BENJAMIN FRANKLIN À LORD HOWE.
Page 121
Le perfectionnement du mécanisme dans tous les arts est, en grande partie, dû aux ouvriers.
Page 143
10.