Benjamin Franklin Representative selections, with introduction, bibliograpy, and notes

By Benjamin Franklin

Page 112

of many colonial ferments, not unlike the one we have
considered above, Carl Becker writes: "Throughout the eighteenth
century, little colonial aristocracies played their part, in
imagination clothing their governor in the decaying vesture of
Old-World tyrants and themselves assuming the homespun garb, half
Roman and half Puritan, of a virtuous republicanism.... It was the
illusion of sharing in great events rather than any low mercenary
motive that made Americans guard with jealous care their legislative
independence" (_The Eve of the Revolution_, New Haven, 1918, 60). Also
see C. H. Lincoln, _The Revolutionary Movement in Pennsylvania,
1760-1776_.

[i-293] _Writings_, III, 408-9.

[i-294] _Ibid._, III, 457.

[i-295] V. W. Crane, "Certain Writings of Benjamin Franklin on the
British Empire and the American Colonies," _Papers of the
Bibliographical Society_, XXVIII, Pt. 1, 6 (1934). Also see W. L.
Grant, "Canada vs. Guadaloupe," _American Historical Review_, XVII,
735-43, (Oct., 1911-July, 1912).

[i-296] Beer, _op. cit._, 313.

[i-297] _Writings_, IV, 224.

[i-298] _Ibid._, IV, 229.

[i-299] The massacre led by the "Paxton boys."

[i-300] _Writings_, IV, 314.

[i-301] _Writings_, IV, 418.

[i-302] _Ibid._, IV, 419. See Beer, _op. cit._, 294 f.

[i-303] _A History of American Political Theories_, 46.

[i-304] _Writings_, IV, 445-6.

[i-305] To Joseph Galloway, May 20, 1767 (photostat of unpublished MS
letter in W. S. Mason Collection; original in W. L. Clements Library).

[i-306] To Joseph Galloway, Aug. 20, 1768 (photostat of unpublished MS
letter in W. S. Mason Collection; original in W. L. Clements Library).

[i-307] To Joseph Galloway, April 14, 1767 (photostat of unpublished
MS letter in W. S. Mason Collection; original in W. L. Clements
Library). Cf. also letter to the same, Jan. 11, 1770, _ibid._

[i-308] See, for example, _An Edict by the King of Prussia_
(1773)--for its effect see _Writings_, VI, 146--and _Rules by Which a
Great Empire May Be Reduced to a Small One_ (1773). Crane, _op. cit._,
concludes that Franklin appears as "the chief agent of the American
propaganda in England, especially between 1765 and 1770" (p. 26). For
treatment of American propagandists see P. G. Davidson, "Whig
Propagandists of the American Revolution," _American Historical
Review_, XXXIX, 442-53 (April, 1934), and his _Revolutionary
Propagandists in New England, New York and Pennsylvania, 1763-1776_
(unpublished dissertation, University of Chicago, 1929); summarized in
_Abstracts of Theses_, Humanistic Series VII, 239-42; F. J. Hinkhouse,
_The Preliminaries of the American Revolution as Seen in the English
Press_ (New York, 1926).

[i-309] _Writings_, V, 297.

[i-310] See R. G. Adams, _Political Ideas of the American Revolution_,
35, 62-3.

[i-311] Oct. 2, 1770 (_Writings_, V, 280). See also _Causes of the
American Discontents before 1768_ (V, 78 f., 160-2). An aspect of his
loyalty to the crown may be seen in his hatred

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 1
J'assure même au Citoyen qui me fera connoître le_ Contrefacteur, Distributeur _ou_ Débitant, _la moitié du dédommagement que la Loi accorde.
Page 5
Je demanderois, de plus, le privilège qu'ont les auteurs, de corriger, dans une seconde édition, les erreurs de la première.
Page 11
Georges Brownel, maître habile, qui réussissoit très-bien dans sa profession, en n'employant que des moyens doux et propres à encourager ses élèves.
Page 23
Je n'hésitai pas à m'embarquer dans un bateau, pour me rendre à Amboy, par le plus court trajet de mer; et je laissai ma malle et mes autres effets, afin qu'ils me parvinssent par la voie ordinaire.
Page 24
Mais nous fûmes bientôt presqu'aussi trempés que lui; car la lame qui passoit par-dessus le pont, nous atteignit dans notre retraite.
Page 25
C'étoit un samedi, et il ne devoit partir aucun autre bateau avant le mardi suivant.
Page 35
Cependant sir William, en lisant sa lettre, jugea qu'il étoit trop prudent.
Page 41
Le gouverneur y étoit déjà arrivé.
Page 43
Denham, qui étoit ami d'Hamilton, pensa qu'il falloit l'instruire de cette perfidie.
Page 50
Cela causa beaucoup d'étonnement et de plaisir à ceux qui le voyoient pour la première fois.
Page 56
Au bout de quelques jours Keimer eut l'espoir d'obtenir l'impression de quelque papier-monnoie, pour la province de New-Jersey, impression qui exigeoit des caractères et des gravures que je pouvois seul fournir.
Page 58
Il arriva qu'ils produisirent sur moi un effet précisément contraire à celui qu'on s'étoit proposé en les écrivant; car les argumens du déïsme, qu'on y citoit pour les combattre, me parurent beaucoup plus forts que leur réfutation.
Page 61
Il étoit souvent onze heures du.
Page 62
Je lui fis part de mes espérances de succès.
Page 87
«Comme je vous ai écrit, mon cher Monsieur, une très-longue lettre, par la voie de Bristol, je n'ai maintenant que peu de choses à vous dire.
Page 97
Il paroît, d'après une observation nouvelle, qu'une tempête du nord-est, qui s'étendit à une distance considérable, commença à Philadelphie quatre heures avant de se faire sentir à Boston.
Page 116
BENJAMIN FRANKLIN, DANS LE GENRE DU SPECTATEUR.
Page 122
Non.
Page 127
Ceux qui ont le temps de se livrer à de pareils amusemens, n'en peuvent pas choisir un plus innocent.
Page 135
Celui qui, dans un jour, peut gagner dix schellings par son travail, et qui va se promener, ou qui reste oisif la moitié de la journée, quoiqu'il ne dépense que six sous durant le temps de sa promenade, ou de son oisiveté, ne doit pas compter cette seule dépense: il a réellement dépensé, ou plutôt prodigué, cinq schellings de plus.