Benjamin Franklin Representative selections, with introduction, bibliograpy, and notes

By Benjamin Franklin

Page 137

2
vols. Boston: 1887-1888. (Convenient collection of letters to
Franklin; authors had access to Stevens and American Philosophical
Society collections. Franklin letters and documents here given later
published in Smyth. Useful chapters on Franklin's friends, his vogue
in France, meetings with Voltaire, his activities in science, his
interest in balloons, and investigation of Mesmerism. See reviews in
_Dial_, VIII, 7, IX, 204; _Nation_, XLIV, 368; _Athenaeum_, II, 77
[1887]; _Atlantic Monthly_, LX, 318.)

McMaster, J. B. _Benjamin Franklin as a Man of Letters._ American Men of
Letters series. Boston: 1887. (Fullest account of this aspect of the
many-minded Franklin. See also MacLaurin and Jorgenson items, pp.
clxv, clxvi below.)

More, P. E. _Benjamin Franklin._ Riverside Biographical Series. Boston:
1900. (Suggestive of a _precis_ of Parton's _Life_ with judicial, if
not historical, penetration. Stimulating notes, such as the following:
Franklin was "a great pagan, who lapsed now and then into the
pseudo-religious platitudes of the eighteenth-century deists.")

Morse, John Torrey, Jr. _Benjamin Franklin._ American Statesmen series.
Boston: 1889. (Compact account stressing his political and diplomatic
career.)

*Parton, James. _Life and Times of Benjamin Franklin._ 2 vols. New York:
1864. (Although not all works ascribed to Franklin by Parton are by
his pen, and although new materials have been added to the Franklin
canon, he remains the most encyclopedic and often the most penetrating
of Franklin's biographers. He deserves credit for printing in an
appendix Franklin's _Dissertation on Liberty and Necessity, Pleasure
and Pain_. For reviews see _North American Review_ [July, 1864];
_Atlantic Monthly_ [Sept., 1864]; _London Quarterly_, XXIII, 483;
_Littell's Living Age_, LXXXIV, 289.)

Russell, Phillips. _Benjamin Franklin, the First Civilised American._
New York: 1926. (The _esprit_ and readableness of this popular work do
not offset its lack of precision, historical scholarship, and taste.)

Smyth, Albert H. "Life of Benjamin Franklin," in Vol. X, 141-510, of
_The Writings of Benjamin Franklin_. (Stimulating survey.)

Swift, Lindsay. _Benjamin Franklin._ Beacon Biographies of Eminent
Americans. Boston: 1910. (Brief series of biographical "impressions"
arranged chronologically.)

Weems, Mason L. _The Life of Benjamin Franklin, with many Choice
Anecdotes and Admirable Sayings of this Great Man._ Baltimore: 1815.
(One would think it unfair to smile at a writer who had the wit to
describe Franklin as one who "with such equal ease,

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 4
»Ce qu'il a écrit de sa Vie, montrera, d'une manière frappante, comment un homme peut, par ses talens, son travail, sa probité, s'élever du sein de l'obscurité jusqu'au plus haut degré de la fortune et de la considération.
Page 6
--«En outre, le pays est tellement.
Page 7
Il y a aussi d'autres francs-tenanciers, et beaucoup de métayers, qui ont assez de bien pour jouir du droit de composer un jury, dans la forme ci-dessus mentionnée».
Page 14
En conséquence, il me menoit quelquefois voir travailler des maçons, des tonneliers, des chaudronniers, des menuisiers et d'autres artisans, afin de découvrir mon penchant, et de pouvoir le fixer sur quelque profession qui me retînt à terre.
Page 19
Mais ensuite je l'abandonnai peu-à-peu, conservant seulement l'habitude de m'exprimer avec une modeste défiance, et de n'employer jamais, pour une proposition qui pouvoit être contestée, les mots _certainement_, _indubitablement_, ou tout autre qui pût me donner l'air d'être obstinément attaché à mon opinion.
Page 33
Muni alors de leur approbation et de leur bénédiction, je m'embarquai encore une fois pour New-York.
Page 39
En conséquence, il fut décidé qu'à notre prochaine entrevue, chacun de nous apporteroit une petite pièce de poésie de sa composition.
Page 42
--En même-temps, il mit la lettre dans mes mains, tourna les talons, et se mit à servir quelques chalands.
Page 89
Comme cette somme étoit promise à des conditions, qu'on espéroit ne voir jamais remplir,.
Page 94
L'appréhension même d'un danger commun ne suffisoit pas pour les réconcilier un moment.
Page 99
Cependant, l'adresse au roi n'eut aucun effet; le gouvernement propriétaire continua.
Page 101
[53] Les lettres étoient adressées à Thomas Whately, secrétaire de la trésorerie, sous le ministère de G.
Page 109
.
Page 114
[60] La crique de Wissahickon.
Page 115
Si les deux villes refusent la somme que je leur offre, elle restera dans la masse de mes biens, et l'on en disposera conformément à mon testament du 17 juillet 1788.
Page 120
--Je la quittai, pour la première fois, en 1723.
Page 126
disoient ces petites créatures: mais comme la vivacité qui leur est propre, les fesoit parler trois ou quatre à la fois, je ne pus pas entendre bien clairement leurs discours.
Page 132
Lorsqu'il y a un certain nombre de personnes dans une petite chambre, l'air s'y gâte en peu de minutes, et il y devient même mortel comme dans la caverne noire de Calcutta.
Page 138
--Celui qui achète à crédit, paie sa part de cette augmentation.
Page 144
et écrit à sa sollicitation.