Benjamin Franklin Representative selections, with introduction, bibliograpy, and notes

By Benjamin Franklin

Page 189

that he had been drunk every day since his Arrival
at New York, and behav'd very oddly. He had gam'd too and lost his
Money, so that I was oblig'd to discharge his Lodgings, and defray his
Expenses to and at Philadelphia: Which prov'd extreamly inconvenient to
me. The then Governor of N[ew] York, Burnet, Son of Bishop Burnet
hearing from the Captain that a young Man, one of his Passengers, had a
great many Books, desired he would bring me to see him. I waited upon
him accordingly, and should have taken Collins with me but that he was
not sober. The Gov^r treated me with great Civility, show'd me his
Library, which was a very large one, and we had a good deal of
Conversation about Books and Authors. This was the second Governor who
had done me the Honour to take Notice of me, which to a poor Boy like me
was very pleasing.--We proceeded to Philadelphia. I received on the Way
Vernon's Money, without which we could hardly have finish'd our Journey.
Collins wish'd to be employ'd in some Counting House; but whether they
discover'd his Dramming by his Breath, or by his Behaviour, tho' he had
some Recommendations, he met with no Success in any Application, and
continu'd Lodging and Boarding at the same House with me and at my
Expense. Knowing I had that Money of Vernon's he was continually
borrowing of me, still promising Repayment as soon as he should be in
Business. At length he had got so much of it, that I was distress'd to
think what I should do, in case of being call'd on to remit it. His
Drinking continu'd, about which we sometimes quarrel'd, for when a
little intoxicated he was very fractious. Once in a Boat on the Delaware
with some other young Men, he refused to row in his Turn: I will be
row'd home, says he. We will not row you, says I. You must or stay all
Night on the Water, says he, just as you please. The others said, Let us
row; what signifies it? But my Mind being soured with his other Conduct,
I continu'd to refuse. So he swore he would make me row, or throw me
overboard; and coming along stepping on the Thwarts towards me, when he
came up and struck at me I clapt my Hand under his Crutch, and rising
pitch'd him head-foremost into the River. I knew he was a good Swimmer,
and so was under little Concern about him; but before he could get
round to lay hold

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 4
Le vent sud ou nord amène les deux saisons opposées; mais dans l'une & dans l'autre on y jouit presque toujours du plus beau ciel.
Page 7
Le Jayet étoit aussi une matière fort estimée; avant l'invention des glaces on l'employoit à faire des miroirs.
Page 10
Le liége effectivement n'avoit cette vertu attractive que par communication du tube excité à l'électricité.
Page 19
dans l'Université de Prague en Bohême, une Thèse de médecine sur l'utilité de l'électricité pour la guérison des maladies.
Page 30
3.
Page 32
12.
Page 35
Mais la force avec laquelle le corps électrisé retient son atmosphère en l'attirant, est proportionnée à la surface sur laquelle les particules sont placées.
Page 69
.
Page 72
.
Page 78
Si donc un tube doublé d'un corps non-électrique[34] est frotté, il ne rend que peu ou point de feu, ce qui est rassemblé de la main dans le coup qui se donne en frottant de haut en bas, entrant dans les pores du verre, & en chassant une égale quantité de la surface intérieure dans la doublure non-électrique; la main en repassant du bas en haut pour donner un second coup, rechasse ce qui a été poussé dans la surface extérieure, & alors la surface intérieure reçoit une seconde fois ce qu'elle a donné à la doublure non-électrique.
Page 89
La mer ayant peu besoin de pluye, paroîtroit-il raisonnable de priver la terre de son humidité, pour la donner à la mer en pure perte? 105.
Page 97
138.
Page 100
Prenez garde en coupant votre feuille de ne pas laisser de petits lambeaux sur les extrémités, qui forment quelquefois des pointes où vous ne voudriez pas les avoir; vous pouvez faire cette figure si aiguë dans sa partie inférieure, & si obtuse dans sa partie supérieure, qu'il ne soit pas besoin de lame inférieure, se déchargeant d'elle-même assez promptement dans l'air.
Page 111
pas plus d'un quart-d'heure à passer au zénith de notre machine, & l'on n'entendit que ce seul coup de tonnerre.
Page 127
membre de la Société Royale, lû à la même Société le 6.
Page 128
possible que les particules de l'air, étant électriques par elles-mêmes, tirassent leur feu électrique de la terre dans les grands coups de vent par leur frottement contre les arbres, les montagnes, les bâtimens, &tc.
Page 132
Les corps de différentes espèces ayant ainsi attiré & absorbé ce que j'appelle leur quantité naturelle, c'est-à-dire précisément autant de fluide électrique qu'il convient à leur état de densité, de raréfaction & au pouvoir d'attirer, ne donnent plus entre eux aucun signe d'électricité.
Page 136
Dans chaque coup de tonnerre je pense que le courant de fluide électrique qui est en mouvement pour rétablir l'équilibre entre la nuée & la terre, doit toujours préalablement trouver son passage & tracer, pour ainsi dire, sa course, le long de tous les conducteurs qu'il peut trouver dans son chemin, tels que les métaux, les murailles moites, les bois humides, &c.
Page 138
À P.
Page 141
Je sçais qu'il le peut, pendant que la bouteille se charge, mais je suis aussi certain qu'il ne le peut pas après qu'elle est chargée; car une bouteille étant préparée pour l'expérience de Leyde, suspendez-la au conducteur, & qu'un homme debout sur le plancher touche de son doigt la doublure, pendant que le globe tourne, jusqu'à ce que la matière électrique sorte du crochet de la bouteille ou de quelque partie du conducteur, je crois que c'est le signe le plus certain que la bouteille a reçu toute la matière électrique qu'elle peut recevoir: après ce signe, que l'homme, qui auparavant étoit sur le plancher, monte sur un gâteau de cire, il peut y rester des heures entières le globe tournant pendant tout ce tems-là, & cependant ne donner aucun signe d'électricité.