Benjamin Franklin Representative selections, with introduction, bibliograpy, and notes

By Benjamin Franklin

Page 328

gardening, and clearing land; and all philosophical
experiments that let light into the nature of things, tend to
increase the power of man over matter, and multiply the
conveniences or pleasures of life.

That a correspondence, already begun by some intended
members, shall be kept up by this Society with the ROYAL
SOCIETY of London, and with the DUBLIN SOCIETY.

That every member shall have abstracts sent him quarterly, of
every thing valuable communicated to the Society's Secretary
at Philadelphia; free of all charge except the yearly payment
hereafter mentioned.

That, by permission of the postmaster-general, such
communications pass between the Secretary of the Society and
the members, postage-free.

That, for defraying the expense of such experiments as the
Society shall judge proper to cause to be made, and other
contingent charges for the common good, every member send a
piece of eight per annum to the treasurer, at Philadelphia,
to form a common stock, to be disbursed by order of the
President with the consent of the majority of the members
that can conveniently be consulted thereupon, to such persons
and places where and by whom the experiments are to be made,
and otherwise as there shall be occasion; of which
disbursements an exact account shall be kept, and
communicated yearly to every member.

That, at the first meetings of the members at Philadelphia,
such rules be formed for regulating their meetings and
transactions for the general benefit, as shall be convenient
and necessary; to be afterwards changed and improved as there
shall be occasion, wherein due regard is to be had to the
advice of distant members.

That, at the end of every year, collections be made and
printed, of such experiments, discoveries, and improvements,
as may be thought of public advantage; and that every member

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 36
Qu'un homme sur le plancher présente la pointe d'une aiguille à 12.
Page 38
On pourroit y ajoûter beaucoup d'autres exemples semblables, comme celui de l'eau qui est un des plus excellens conducteurs d'électricité tant qu'elle conserve sa fluidité, & qui cesse de l'être, dès qu'elle la perd.
Page 45
» EXPÉRIENCE V.
Page 54
Franklin.
Page 59
»De toutes les expériences de Philadelphie, il y en a peu qui soient contestées avec autant de confiance que celle-ci.
Page 69
«Au lieu de faire cette roue de bois, & d'y rapporter des rayons de verre, comme l'enseigne M.
Page 72
.
Page 75
68.
Page 80
Vous pouvez diminuer sa quantité totale, en en chassant une partie que le corps entier reprendra; mais quant au verre, tout ce que vous pouvez faire, c'est de diminuer la quantité contenuë dans une de ses surfaces, encore n'en viendrez-vous à bout qu'en fournissant en même tems une quantité égale, à l'autre surface, de sorte que le verre entier puisse avoir la même quantité dans les deux surfaces, leurs deux quantités différentes étant ajoutées ensemble, ce qui ne peut même s'exécuter que dans un verre fort mince; nous ne connoissons jusqu'ici aucun moyen d'opérer ce changement au-delà d'une certaine épaisseur.
Page 82
David Colden.
Page 92
C'est une chose ordinaire de voir des nuages à différentes hauteurs tenir différens chemins, ce qui prouve différens courants d'air l'un au-dessus de l'autre.
Page 94
.
Page 100
Cette dernière étant diminuée, & la première augmentée; & elle y demeure aussi long-tems que le globe continuë à fournir de nouvelle matière électrique.
Page 104
Ceux-ci non-électrisés & beaucoup moins élevés venant à passer sous ceux-là qui sont électrisés & fort élevés, les attirent, en reçoivent le feu électrique, & par ce moyen sont contraints les uns & les autres de laisser tomber subitement les eaux dont ils étoient chargés.
Page 107
Ces deux bassins peuvent nous représenter deux nuages, l'un un nuage de mer, & l'autre un nuage de terre; leur mouvement horizontal sur le plancher sera dans la même hypothèse, celui des nuages au-dessus de la terre, & le poinçon élevé représentera une montagne, une éminence ou un grand édifice; on comprendra alors comment les nuages électrisés, en passant au-dessus des montagnes ou des bâtimens à une trop grande hauteur pour les frapper, en peuvent être attirés jusqu'à la distance qui leur est nécessaire pour cet effet.
Page 116
Ses affaires ne lui permirent pas d'en faire l'épreuve; & comme par déférence je ne voulus pas la faire sans lui, l'expérience fut retardée jusqu'en 1753.
Page 130
de la terre par le moyen de la boulette de cuivre suspendue entre les deux timbres,) le carillon cesseroit jusqu'à ce que la bouteille fût déchargée.
Page 131
Beccaria après avoir observé des différences marquées entre l'électricité positive & l'électricité négative, comme il a été ci-devant rapporté, ne fut pas long-tems à reconnoître les mêmes différences dans l'électricité naturelle.
Page 135
Qu'il me soit permis de recommander au curieux dans cette branche de la philosophie naturelle, de répèter avec soin & en observateurs exacts, les expériences que j'ai rapportées dans cet écrit & les précédens sur l'électricité positive & négative avec les autres de même genre qu'ils imagineront, afin de s'assurer si l'électricité communiquée par un globe de verre est réellement positive.
Page 140
«Dites-moi, je vous prie, dit-il, combien de tems faut il pour ce prétendu dépouillement, je puis vous assurer qu'après avoir soutenu l'électrisation pendant des heures entières, cette surface qui auroit dû, ce me semble, être bien dépourvûe de sa matière électrique, attendu le grand nombre d'étincelles qu'on en avoit tirées, ou le tems que cette matière avoit été exposée à l'action de la cause expulsive, cette surface, dis-je, ne m'en paroissoit que mieux électrisée & plus propre à produire tous les effets d'un corps actuellement électrique.