Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 131

les bâtimens où les mâts des vaisseaux, & communiquant avec
la terre ou la mer, doivent être également propres à rétablir doucement
& en silence l'équilibre entre la terre & les nuages, ou à conduire un
éclair ou un coup de foudre, s'il y en avoit, de manière à préserver la
maison ou le vaisseau; car les pointes ont autant de vertu pour pousser
le feu électrique que pour l'attirer, & les verges l'élèveront aussi
bien qu'elles le feront descendre.

«M. le Roy de l'Académie des Sciences, dont nous avons déjà parlé, avoit
aussi conjecturé long-tems avant d'avoir été informé des nouvelles
découvertes faites en Amérique, que l'électricité des nuages devoit être
négative: voici comme il s'en explique à la fin d'un mémoire qu'il lût à
l'Académie le 9. Avril 1755.

«À ces conséquences j'en pourrois ajouter plusieurs autres assez
importantes: mais je me contenterai de faire remarquer, 1º. que cette
électricité nous montre qu'il pourroit bien y avoir dans la nature tel
agent lequel électriseroit les corps en y raréfiant le fluide
électrique, ce qu'on n'avoit pû soupçonner jusqu'ici, opération qui est
même plus simple que celle par laquelle on conçoit ordinairement que cet
effet a lieu. 2º. Qu'il y a une grande analogie entre un aimant & un
systême de corps électrisés par _condensation_ & par _raréfaction_, les
corps aimantés par un pôle se repoussant & attirant ceux qui sont
aimantés par l'autre, comme ceux qui sont électriques d'une même façon
se repoussent tandis qu'ils attirent ceux qui le sont d'une façon
contraire; enfin que le choc de l'expérience de Leyde n'est qu'une suite
pour ainsi dire des deux électricités par _condensation_ & par
_raréfaction_, une bouteille de Leyde se chargeant dans un instant,
quand on fait communiquer le côté avec le bâtis & le crochet avec le
conducteur, ou _vice versâ_, & ne pouvant absolument se charger lorsque
l'on la fait communiquer de même avec deux corps électrisés au même
degré; c'est ce que je me propose de montrer dans un mémoire où je
compte donner l'analyse de cette expérience.

«Le R. P. Beccaria après avoir observé des différences marquées entre
l'électricité positive & l'électricité négative, comme il a été
ci-devant rapporté, ne fut pas long-tems à reconnoître les mêmes
différences dans l'électricité naturelle. Il remarqua que son appareil
électrisé par le tonnerre, ou seulement par les nuages sans apparence de
tonnerre, étoit tantôt dans un état positif & tantôt dans un état
négatif; il a donné un détail bien circonstancié de toutes ses
observations à ce sujet dans son _Libro secondo del Electricismo
naturale_, imprimé _in_-4º. à Turin en 1753.»

Mais quoique les éclaircissemens tirés de

Last Page Next Page

Text Comparison with A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

Page 6
227 Christ the Center 186 Christ will come 234 Church Decisions 262 Church Membership 349 Church Organization 42 Classification of Missionary Men 244 Clerical Young Pastors 277 Come out of Babylon 471 Communion 217 Conclusion of the Year 498 Converting the Cities .
Page 52
Church members become like the man’s rails that had been in a _crooked fence_ so long that they would not make a _straight fence_.
Page 77
The resurrection of Lazarus was only his recovery from death for the time being, and he was liable to die again.
Page 99
The authority that requires this submission, is the highest and most binding that can rest upon a human being; and, if it does not govern, control and restrain the person, no authority can.
Page 105
They come to neutralize, paralize and dishearten all efforts for the amelioration of man’s condition—to discourage, enfeeble and ignore all efforts to rise.
Page 130
How ineffable the bliss! How unutterable the joys! of a state where we shall not only be free from all the afflictions that encompass us here, but see the Lord and dwell with him forevermore! How invaluable the rich boon proposed to man, through the Lord Jesus Christ! What everlasting obligations we are under to love God and serve him! Let us put our everlasting trust in the Lord, our strength and our Redeemer.
Page 138
RICHES OF FAITH.
Page 142
The nearer they follow the Bible, the Lord, and the apostolic teaching the better.
Page 145
How perfectly disheartening all this is to.
Page 167
Nor was there a Cardinal or an Archbishop, during the same period.
Page 173
intended by the donor.
Page 186
No man need wait to have clerical hands laid on him to authorize to preach Jesus, or teach the saints in the way of righteousness.
Page 223
Nothing is so ridiculous as for such men to go grumbling round the country, finding fault with everything, pulling down other.
Page 232
All commands must be preceded by faith.
Page 250
” CAN NOT A MAN KNOW THAT HE IS A CHRISTIAN? The grand question to be solved, in this generation, is, whether men can follow the Lord, the only Potentate, the King of kings and Lord of lords, as their only Leader, receive his truth as their only guide, his faith as their only faith, his religion as their only religion, and be simply his disciples and no more.
Page 292
16.
Page 294
He can not afford another half-hour sucking an enormous cigar and filling a filthy spittoon, a thing that ought to be tolerated in no parlor, or genteel society.
Page 304
And this word, Yet once more, signifieth the removing of those things that are shaken, as of things that are made, that those things that can not be shaken, may remain.
Page 311
The seed of the kingdom must fall into a _good_ and _honest_ heart.
Page 329
Let every one who can do so buy and read the Life and Times of Benjamin Franklin.