Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 136

est limitée & surmontée
par la cohésion des parties du corps qu'il traverse au point d'empêcher
l'explosion; mais quand le fluide vient en trop grande quantité pour
être retenu par cette cohésion, il fait explosion, & déchire ou fond le
corps qui s'efforçoit de lui résister. Si c'est du bois, de la brique,
de la pierre ou quelque chose de semblable, les éclats sortiront du côté
où il y a moins de résistance, & de même lorsqu'il se fait un trou à
travers du carton par le moyen d'un vase électrisé, si les surfaces du
carton ne sont pas enfermées ou pressées, il y aura une bavûre élevée
tout autour du trou des deux côtés du carton; mais si l'un des côtés est
resserré, ensorte que la bavûre ne puisse pas s'élèver de ce côté, elle
s'élevera entiérement de l'autre, de quelque côté que le fluide ait été
dirigé, car la bavûre autour du trou est l'effet de l'explosion en tous
sens autour du centre du courant plutôt que l'effet de la direction.

Dans chaque coup de tonnerre je pense que le courant de fluide
électrique qui est en mouvement pour rétablir l'équilibre entre la nuée
& la terre, doit toujours préalablement trouver son passage & tracer,
pour ainsi dire, sa course, le long de tous les conducteurs qu'il peut
trouver dans son chemin, tels que les métaux, les murailles moites, les
bois humides, &c., qu'il s'écartera considérablement de la ligne droite
pour s'attacher aux bons conducteurs, & qu'enfin dans cette course il
est actuellement en mouvement, quoique sans bruit & imperceptiblement
avant l'explosion dans & parmi les conducteurs. Cette explosion n'arrive
que quand les conducteurs ne peuvent pas s'en décharger aussi vîte
qu'ils le reçoivent, parce qu'ils sont imparfaits, désunis, trop petits,
ou qu'ils ne sont pas de la matière la plus propre à conduire. Ainsi les
verges de métal, d'une grosseur suffisante, & qui s'étendent de la
partie la plus haute d'un édifice jusqu'à terre, étant de la meilleure
matière, & des conducteurs parfaits, préserveront, je pense, le bâtiment
de dommage, ou en rétablissant l'équilibre assez vîte pour prévenir le
coup, ou en le conduisant dans la substance de la verge aussi loin
qu'elle s'étend, ensorte qu'il n'y ait d'explosion qu'au dessus de sa
pointe, entre elle & les nuages.

Si l'on demandoit quelle épaisseur on doit présumer suffisante dans la
verge métalliques? Pour répondre, je remarquerois que cinq gros vases de
verre, tels que je les ai indiqués dans mes premiers écrits, déchargent
une très grande quantité d'électricité, qui cependant sera toute entière
conduite autour d'un livre par le filet mince d'or de la

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 0
VIE DE BENJAMIN FRANKLIN, ÉCRITE PAR LUI-MÊME, SUIVIE DE SES OEUVRES MORALES, POLITIQUES ET LITTÉRAIRES, Dont la plus grande partie n'avoit pas encore été publiée.
Page 1
Permettez-moi de vous en citer quelques-unes, quoique vraisemblablement vous les connoissiez déjà.
Page 9
DRYDEN.
Page 21
Mais, si en nourrissant ma famille, j'en occupe une partie à filer, l'autre à faire des briques et d'autres matériaux pour bâtir, le prix de mon bled me restera, et au bout de l'an, nous serons tous mieux vêtus et mieux logés.
Page 26
C'est alors une loterie comme les autres.
Page 31
--«Homme, répliqua le juge, tu ne seras pas pendu pour avoir _seulement_ volé un cheval; mais pour que les chevaux ne puissent pas être volés.
Page 36
en général tous ceux qui travaillent pour la subsistance et le bien de l'humanité, pourront continuer à se livrer à leurs occupations, sans être molestés dans leur personne, sans qu'on brûle leurs maisons et leurs marchandises, ou qu'on les détruise en aucune manière, et sans que la force armée de l'ennemi ravage leurs champs, en aucun des lieux où elle pénétrera: mais si elle a besoin de prendre quelque chose pour son usage, elle le paiera à un prix raisonnable.
Page 61
» J'accepte notre constitution, avec tous ses défauts, si tant est, pourtant, que les défauts que j'y trouve, y soient réellement.
Page 64
ou de comédie, une ode, une satire, une lettre, des vers blancs, et un passage d'_Hudibras_ ou de quelque poëme héroïque.
Page 70
qu'il se durcisse dans cet état, il devient un aimant perpétuel; parce que le fluide magnétique ne reprend pas aisément son équilibre.
Page 77
à la réclamation faite par la France, de l'article XV du traité d'Utrecht, la cour de la Grande-Bretagne ne pense pas que la France soit fondée à s'autoriser ni des expressions, ni de l'intention de ce traité.
Page 78
--«Frère, toi qui connois toutes les affaires, tu dois savoir.
Page 86
Le gouverneur de Pensylvanie étant alors informé que George Croghan devoit bientôt faire un.
Page 109
2º.
Page 112
Des haines, des discordes naîtront entre les gouvernans et les gouvernés, et tout sera bientôt en confusion.
Page 123
Peut-être m'objectera-t-on que cette nation nouvelle contiendra dans son sein tous ceux qu'elle fera travailler; qu'ainsi son existence n'ajoutant rien à la quantité de travail à faire en Europe ne sera d'aucun avantage pour les hommes qui font ce travail.
Page 128
La chaleur produite en un certain espace de temps, est en raison de l'accélération.
Page 131
Tenez.
Page 139
| | | | | | | | |------|------|------|------|------|------|------| Ordre.
Page 144
Je trouvai très-difficile aussi d'observer l'_ordre_, en mettant à leur place les effets, les papiers, etc.