Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 22

nouvelles
propriétés, & pour cela s'en tiennent modestement aux expériences,
d'autres enfin en proposant leurs conjectures, font voir des rapports
évidens entre les phénomènes les plus communs des météores & ceux de
l'électricité.

M. Franklin, sans prétendre à la première de ces classes, occupe une
place de distinction dans les deux dernières avec les Physiciens qui se
sont le plus avancés dans cette carrière; mais il les laisse bien loin
derrière lui. Une seule des découvertes qu'il a faites dans cette
nouvelle terre, suffira pour donner une idée de la sagesse, de la
grandeur & de la finesse de ses vûes. Étant venu à bout de fondre, &
même de vitrifier les métaux d'un coup d'électricité, il compare ce
phénomène avec un effet tout semblable du tonnerre; c'est celui de
fondre l'argent dans une bourse & une lame d'épée dans le fourreau.
Conduit par cette observation & par une infinité d'autres rapprochées
avec sagacité, il découvre une analogie surprenante entre l'électricité
& la foudre: il fait voir par des raisons solides que le feu électrique
& le feu du ciel sont le même élément bien différent du feu commun,
quoiqu'il puisse le produire. Celui-ci ennemi de l'eau ne subsiste que
dans l'air libre, & n'agit que par sa chaleur; celui-là au contraire
s'unit à l'eau, se maintient dans le vuide, & opère sans chaleur. Il y a
beaucoup d'apparence que c'est le véritable feu élémentaire, dont le feu
commun n'est que l'image imparfaite.

Convaincu lui-même par la force de ses preuves, sans pourtant en être
ébloüi, notre auteur développe en conséquence la nature & la formation
du plus redoutable des météores. Se rappellant ensuite le pouvoir
admirable qu'ont les pointes de tirer imperceptiblement le feu
électrique des corps où il se trouve dans un mouvement actuel, &
profitant adroitement de cet avantage, il va jusqu'à indiquer des moyens
par lesquels on pourroit dissiper le tonnerre, & par-là nous garantir de
ses funestes effets.

En suivant les principes de M. Franklin que je me suis rendus propres,
en examinant ses observations que j'ai répétées & approfondies, en
déférant à ses conjectures auxquelles j'ai ajouté les miennes, en
joignant à ses probabilités celles que j'ai recueillies d'ailleurs, en
un mot en entrant dans toutes ses vuës, je me suis persuadé que la
matière du tonnerre devoit être la même que celle de l'électricité. Le
feu S. Elme & la lumière que l'on aperçoit sur des pointes métalliques à
l'approche des orages, celle entr'autres dont il est dit dans les
Commentaires de César, _eâdem nocte quintæ legionis pilorum cacumina suâ
sponte arserunt_, m'ont semblé être la même chose que l'aigrette que
montre une pointe

Last Page Next Page

Text Comparison with Benjamin Franklin Representative selections, with introduction, bibliograpy, and notes

Page 16
434 Supplement to the Boston _Independent Chronicle_ (1782), 434 To John Thornton (May 8, 1782), 443 To Joseph Priestley (June 7, 1782), 443 To Jonathan Shipley (June 10, 1782), 445 To James Hutton (July 7, 1782), 447 To Sir Joseph Banks (September 9, 1782), 448 Information to Those Who Would Remove to America (1782?), 449 Apologue (1783?), 458 To Sir Joseph Banks (July 27, 1783), 459 To Mrs.
Page 101
[i-149] _Ibid.
Page 144
(For additions to this work begun by L.
Page 150
(Stresses economic factors and the need of viewing the subject from the European angle; profitably used as companion study to Beer's _British Colonial Policy_.
Page 228
| | | | | | | | +--+---+---+---+---+---+---+---+ I determined to give a week's strict attention to each of the virtues successively.
Page 292
" --ROWE.
Page 293
Likewise, that the Author is no Party-man, but a general Meddler.
Page 297
And tho' more of your Company should be really desir'd, yet in this Case, too much Reservedness is a Fault more easily excus'd than the Contrary.
Page 325
He judges rightly what she's about: And having calculated the Distance and allow'd Time for its Falling, finds that next Spring we shall have a fine _April_ shower.
Page 350
This Method fixes the Attention of Children extreamly to the Orthography of Words, and makes them good Spellers very early.
Page 396
= | 6 26 | 5 34 | | 2 | 6 | _Cool and_ | 6 24 | 5 36 | | 3 | 7 | _windy,_ | 6 23 | 5 37 | | 4 | G |Shrove Sunday.
Page 422
_must sow the_ | | 10 | 27 | Sirius set 8 27 | | 11 |[Virgo] 11 | [Sextile] [Mars] [Mercury] _Seeds,_ | | 12 | 25 | [Saturn] rise 10 28 | | 13 |[Libra] 9 | [Sextile] [Jupiter] [Mercury] _Gentle_ | | 14 | 23 | [Jupiter] set 10 49 | | 15 |[Scorpio] 6 | [Mars] rise 2 3 | | 16 | 19 | _Words and_ | | 17 |[Sagittarius] 2 | [Venus] set 9 46 | | 18 | 15 | _useful Deeds.
Page 431
Acces.
Page 640
I have learned with unspeakable pleasure the courage our troops exhibited at Trenton, and you cannot imagine my joy on being told that of the 1,950 Hessians engaged in the fight, but 345 escaped.
Page 652
Your true way to obtain peace, if your ministers desire it, is, to propose openly to the Congress fair and equal terms, and you may possibly come sooner to such a resolution, when you find, that personal flatteries, general cajolings, and panegyrics on our _virtue_ and _wisdom_ are.
Page 653
These, judging from yourselves, you think are motives irresistible.
Page 721
It is a friendship of the utmost importance to our security, and should be carefully cultivated.
Page 738
I therefore beg leave to move, That henceforth Prayers, imploring the Assistance of Heaven and its Blessing on our Deliberations, be held in this Assembly every morning before we proceed to Business; and that one or more of the Clergy of this city be requested to officiate in that Service.
Page 769
are found dead abed in the morning.
Page 773
I-II.