Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 28

m'ait paru
devoir en empêcher l'impression. À Paris ce 30.

Mai 1755. PICQUET.




PRIVILÉGE DU ROI.

Louis, par la grace de Dieu, Roi de France & de Navarre: À nos amés &
féaux Conseillers les gens tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des
Requêtes ordinaires de notre Hôtel, Grand Conseil, Prevôt de Paris,
Baillifs, Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils & autres nos Justiciers
qu'il appartiendra, SALUT. Notre amé _le Sieur D'Alibard_, Nous a fait
exposer qu'il desireroit faire imprimer & donner au Public un Livre qui
a pour titre _Expériences & Observations sur l'Électricité faites à
Philadelphie en Amérique par M. Benjamin Franklin de Philadelphie &
communiquées dans plusieurs Lettres à M. Collinson à Londres_, s'il nous
plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilége pour ce nécessaires. À
CES CAUSES, voulant favorablement traiter l'Exposant; Nous lui avons
permis & permettons par ces Présentes, de faire imprimer ledit Livre en
un ou plusieurs volumes, & autant de fois que bon lui semblera, & de le
vendre, faire vendre & débiter partout notre Royaume pendant le tems _de
six années consécutives_, à compter du jour de la date des Présentes:
Faisons défenses à toutes personnes de quelque qualité & condition
qu'elles soient, d'en introduire d'impression étrangere dans aucun lieu
de notre obéissance: Comme aussi à tous Libraires & Imprimeurs
d'imprimer ou faire imprimer, vendre, faire vendre, débiter, ni
contrefaire ledit Livre, ni d'en faire aucun extrait sous quelque
prétexte que ce soit d'augmentation, correction, changement ou autres,
sans la permission expresse & par écrit dudit Exposant, ou de ceux qui
auront droit de lui, à peine de confiscation des exemplaires
contrefaits, de trois mille livres d'amende contre chacun des
contrevenans, dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris, &
l'autre tiers audit Exposant, ou à celui qui aura droit de lui, & de
tous dépens, dommages & interêts; à la charge que ces Présentes seront
enregistrées tout au long sur le registre de la Communauté des Libraires
& Imprimeurs de Paris dans trois mois de la date d'icelles; que
l'impression dudit Livre sera faite dans notre Royaume, & non ailleurs,
en bon papier & beaux caractéres, conformément à la feüille imprimée,
attachée pour modéle sous le contre-scel des présentes; que l'impétrant
se conformera en tout aux réglemens de la Librairie, & notamment à celui
du 10. Avril 1725; qu'avant de l'exposer en vente, l'imprimé qui aura
servi de copie à l'impression dudit Livre, sera remis dans le même état
où l'approbation y aura été donnée, ès mains de notre très-cher & féal
Chevalier Chancelier de France le Sr. de Lamoignon, & qu'il en sera
ensuite remis deux exemplaires dans notre bibliothéque

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 13
Il n'observoit point s'ils étoient bien ou mal cuits, de bon ou de mauvais goût, trop ou trop peu assaisonnés, préférables ou inférieurs à tel autre plat du même genre.
Page 19
Si vous voulez instruire, un ton dogmatique et affirmatif en avançant votre opinion, est toujours cause qu'on cherche à vous contredire, et qu'on ne vous écoute pas avec attention.
Page 22
D'après les procédés arbitraires de l'assemblée dans l'affaire de mon frère, il étoit probable que si j'étois resté, je me serois bientôt trouvé exposé à des difficultés.
Page 33
En conséquence, il me donna un ordre.
Page 36
--«Vous pourriez aussi, me dit-il, y faire quelques connoissances, et vous procurer des correspondans parmi les libraires et les marchands de papier.
Page 37
--Je l'assurai qu'au contraire, il s'en trouveroit beaucoup mieux.
Page 43
Ralph avoit de temps en temps recours à ma bourse, pendant qu'il cherchoit de l'emploi.
Page 54
De là, il fut envoyé à Oxford, où il demeura environ un an.
Page 63
Beaucoup d'autres suivirent leur exemple; et le nombre de nos abonnés continua à s'accroître.
Page 64
presses, grossièrement exécutée et avec beaucoup d'incorrection.
Page 70
et quoiqu'on eût déjà rapporté que cet homme étoit mort, nous n'en avions pas la certitude; d'ailleurs, en supposant que cela fût vrai, il avoit laissé beaucoup de dettes, pour le paiement desquelles il étoit à craindre que son successeur ne fût inquiété.
Page 87
Ce qui concerne notre collége, est toujours dans le même état.
Page 90
Quelquefois aussi les querelles, qui subsistoient entre les gouverneurs et les assemblées, empêchoient qu'on adoptât des moyens de défense, comme nous avons déjà rapporté que cela avoit eu lieu en Pensylvanie, en 1745.
Page 93
Washington, qui étoit au nombre des aides-de-camp de ce général, et l'avoit en vain averti de son danger, déploya alors de grands talens militaires, en rassemblant les débris de l'armée, et effectuant une jonction avec l'arrière-garde, que conduisoit le colonel Dunbar, devenu commandant en chef par la mort de Braddock.
Page 109
_ .
Page 121
--«_Certes, ai-je dit, celui-ci paye trop cher son sifflet.
Page 132
--Mais Mathusalem répondit:--«Si je ne dois vivre que cinq cents ans de plus, ce n'est pas la peine que je me bâtisse une maison.
Page 134
Si ceux qui craignent la fatigue et peuvent avoir deux lits, se réveillent dans un lit chaud, ils auront grand plaisir à le quitter pour passer dans celui qui est frais.
Page 141
Dans les six mois, qui s'écoulent depuis le 20 mars jusqu'au 20 septembre, il y a: Nuits 183 Heures de chaque nuit pendant lesquelles nous brûlons de la chandelle 7 La.
Page 144
Conseils à un jeune Artisan.