Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 58

_côté_
de la seconde, il n'y aura ni choc, ni étincelle: posez sur le verre
celle que vous tenez par le _crochet_, levez-la par les _côtés_, &
présentez les deux _crochets_ l'un à l'autre, il y aura une étincelle &
un choc, & les deux bouteilles seront déchargées.

»Cette expérience étant attaquée dans le même endroit & de la même
manière que la précédente, trouve aussi la même défense.

Dans cette expérience les bouteilles sont totalement déchargées, &
l'équilibre y est rétabli: l'excès du feu dans un des crochets, (ou
plutôt dans la surface intérieure d'une bouteille,) étant exactement
égale à ce qui manque de feu dans l'autre, & par conséquent comme chaque
bouteille a en elle-même l'excès aussi bien que le défaut, le défaut &
l'excès doivent être égaux dans chaque bouteille. Voyez §. 42. 43. 44.
45. Mais si un homme tient en main les deux bouteilles, dont l'une soit
pleinement électrisée, & l'autre ne le soit point du tout; s'il
rapproche leurs crochets, il ne sentira que la moitié du coup, & les
bouteilles resteront à demi électrisées, l'une étant à demi déchargée, &
l'autre à demi chargée.

41. Placez deux fioles également chargées sur une table à 5. ou 6.
pouces de distance; suspendez une petite boule de liége par un fil de
soye, qui tombe entre les deux bouteilles: si les fioles ont été toutes
deux chargées par leurs crochets, lorsque le liége aura été attiré &
repoussé par l'un, il ne sera pas attiré par l'autre, mais il en sera
également repoussé; mais si les fioles ont été chargées l'une par le
crochet & l'autre par le côté,[21] le liége après avoir été attiré, &
repoussé par un crochet, sera aussi fortement attiré & ensuite repoussé
par l'autre, & jouëra ainsi avec force entre les deux, jusqu'à ce que
les deux bouteilles soient à peu près déchargées.

[Note 21: Pour charger commodément une bouteille par le côté, mettez-la
sur un verre: établissez une communication du premier conducteur à
l'enveloppe métallique de cette bouteille, & une autre de son crochet à
la muraille ou au plancher. Quand elle sera chargée, supprimez cette
derniere communication avant que d'empoigner la bouteille, autrement une
grande partie du feu s'échapperoit par cette voye.]

42. Lorsque nous employons les termes de _charger_ & _décharger_ les
bouteilles, c'est pour nous conformer à l'usage, & par disette d'autres
termes plus convenables; puisque nous sommes persuadés qu'il n'y a
réellement pas plus de feu électrique dans la bouteille après ce qu'on
appelle sa _charge_, ni moins après sa _décharge_ qu'il n'y en avoit
auparavant, excepté seulement la petite étincelle que l'on peut

Last Page Next Page

Text Comparison with Benjamin Franklin and the First Balloons

Page 0
, in December, 1905, and previously had belonged to G.
Page 1
At 5 aClock Notice was given to the Spectators by the Firing of two Cannon, that the Cord was about to be cut.
Page 2
P.
Page 3
Several Gentlemen have ordered small ones to be made for their Amusement.
Page 4
(A HOT AIR BALLOON CARRYING ANIMALS.
Page 5
FRANKLIN SIR JOSEPH BANKS, Bar^t.
Page 6
I was then in great Pain for the Men, thinking them in danger of being thrown out, or burnt for I expected that the Balloon being no longer upright the Flame would have laid hold of the inside that leaned over it.
Page 7
_ That is their Provision of Straw; of which they carried up a great Quantity.
Page 8
These Machines must always be subject to be driven by the Winds.
Page 9
With sincere & great Esteem, I have the honour to be, Sir, Your most obed^t humble Serv^t B.
Page 10
I shall inclose one of the Tickets of Admission, on which the Globe was represented, as originally intended, but.
Page 11
Had the Wind blown fresh, they might have gone much farther.
Page 12
_ In the eighth line after the word "Balloon" Smyth inserts "lately.
Page 13
" Since Franklin's copy of the _Proces-Verbal_ differs only in his spelling the word "_sang-froid_" instead of "_sens-froid_," I do not print it.
Page 14
"; p.