Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 59

donner
ou enlever à la matière non-électrique, si elle est séparée de la
bouteille: étincelle qui ne peut pas égaler la cinquantiéme partie de
celle qui fait l'explosion.

Car si dans l'explosion le feu électrique sortoit de la bouteille par un
endroit, & qu'il ne rentrât pas par un autre, il s'ensuivroit que si un
homme placé sur de la cire & tenant la bouteille d'une main, tiroit
l'étincelle en touchant avec l'autre le crochet de fil-d'archal, la
bouteille étant par là déchargée, l'homme seroit chargé; ou que la
quantité de feu perduë par l'une se retrouveroit dans l'autre, puisqu'il
n'y a aucune issue pour la laisser échaper; mais il arrive le contraire.

43. D'ailleurs la fiole ne souffrira pas ce que l'on appelle une charge,
à moins qu'il n'en puisse sortir autant de feu par une voye qu'il en
entre par une autre. Une fiole placée sur la cire ou sur le verre, ou
bien suspenduë sur le premier conducteur d'électricité, ne peut être
chargée à moins qu'il n'y ait une communication établie entre ses côtés
& le plancher pour servir de décharge.

»De toutes les expériences de Philadelphie, il y en a peu qui soient
contestées avec autant de confiance que celle-ci. Dès le premier rapport
que je fis à l'Académie royale des sciences en 1751. du succès des
expériences de M. Franklin, on me soutint avec vivacité que cette
observation étoit contraire à l'expérience. N'étant allé à l'Académie
que pour y rendre compte de ce que j'avois fait & vû, & non pas pour
disputer; je me contentai de répliquer que j'étois sûr de ce que
j'avançois d'après mon auteur: je suis surpris qu'on n'en ait pas encore
reconnu la vérité. Cette communication que l'on établit des côtés de la
bouteille au plancher, est ce que nous appellons une décharge: quand on
électrise une bouteille à la main, c'est la main qui en tient lieu; mais
si la bouteille est suspenduë au conducteur sans décharge, & que l'air
soit bien sec, je suis sûr pour l'avoir éprouvé cent fois, qu'elle ne se
charge point: j'ai de même éprouvé que quand elle est appuyée sur un
support électrique, plus ce support est large & élevé & moins elle se
charge. J'ai cependant vû la bouteille de Leyde se charger quoique
suspenduë au conducteur sans décharge, mais très-lentement &
très-difficilement, dans des tems où l'air de l'atmosphère est chargé
d'humidité, (c'est apparemment celui où notre critique a étudié son
objection) mais cela ne vient que de ce que les particules d'humidité
répanduës dans l'air font l'office de décharge: l'on peut d'autant moins
se prévaloir de cette observation

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 0
_ SECONDE ÉDITION _Revue, corrigée & augmentée d'un supplément considérable du même Auteur, avec des Notes & des Expériences nouvelles.
Page 13
L'année 1746.
Page 15
R.
Page 24
En voilà toute la préparation.
Page 27
traduites de l'Anglois par M.
Page 36
pouces ou plus de distance; tandis que l'aiguille est ainsi présentée, le conducteur ne sauroit être chargé, la pointe tirant le feu aussi promptement qu'il est poussé par le globe électrique: chargez-le, & présentez alors la pointe à la même distance, & il sera déchargé en un instant.
Page 39
étoit remplie d'eau.
Page 41
_ EXPÉRIENCE I.
Page 46
Franklin, qu'il n'est pas impossible de charger une bouteille préparée comme on vient de l'expliquer; j'en avois fait l'expérience de diverses manières long-tems avant d'avoir vû les lettres de l'académicien; je l'avois même poussée plus loin, puisque j'étois venu à bout de charger & de décharger la bouteille par parties, c'est-à-dire à plusieurs reprises, il ne s'agit pour cela que d'avoir une fiole fort allongée, de l'entourer de plusieurs bandes ou ceintures de métal parallèles, & assez éloignées pour que l'étincelle électrique ne puisse sauter de l'une à l'autre, & de ne pas forcer en l'électrisant.
Page 48
Il faut faire cette expérience dans une chambre obscure.
Page 53
J'y apperçus cependant un changement marqué qui me donna bonne espérance; quand je présentois mon doigt à 3.
Page 55
Il est cependant très-certain que dès-que le coussin est épuisé on ne tire pas la moindre étincelle des conducteurs: tirez, s'il vous plaît, la conséquence vous-même, & ne refusez plus de la recevoir.
Page 74
_ 64.
Page 83
[Note 36: Quand l'Électricité est forte & la pointe bien fine, la lumière paroît jusqu'à la distance d'une toise.
Page 113
tems, on ne pût faire avec cette électricité naturelle toutes les mêmes expériences que l'on fait avec l'artificielle.
Page 116
Wilson & Franklin ne sont pas les seuls qui ayent conjecturé que le magnétisme devoit être un effet de l'électricité; M.
Page 122
Si, comme je m'y attens, vous trouvez que les globes chargent le premier conducteur d'une manière différente, je sçai que vous êtes en état de découvrir quelque méthode pour déterminer quel est celui qui charge positivement.
Page 129
étant arrivé un orage qui fut assez vif pendant quelque tems, je chargeai une des bouteilles passablement bien avec l'éclair, & l'autre avec l'électricité de mon globe de verre, également autant que j'en pus juger; & les ayant disposées convenablement, je vis avec autant de surprise que de plaisir la boulette de liége joüer avec vîtesse de l'une à l'autre, & je fus convaincu que l'une des deux étoit électrisée négativement.
Page 130
que le fluide électrique rencontre sur son partage, même coup fatal pour les corps animaux, & que les verges pointuës plantées sur.
Page 163
12.