Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 64

étoient égales en capacité, en matiére, en
forme, & leur intérieur également moüillé, ce degré seroit éxactement le
même dans chacune. Donc notre critique n'a pas raison de dire que l'on
ne sauroit lui objecter que les circonstances dont il fait dépendre le
succès de l'expérience, changent l'espèce. Et pourquoi ne sauroit-on lui
faire cette objection, dès qu'on voit évidemment que son procédé est
erronné: que n'en apperçevant pas le défaut, il en tire avantage, pour
combattre la doctrine d'un Physicien consommé dans cette partie, où il
donne des leçons à tout le monde sçavant?

[Note 23: V. pag. 125. §. 40.]

»S'il restoit encore quelques doutes sur l'analyse de la bouteille
électrisée, qui est regardée avec raison comme une des plus belles
expériences de M. Franklin, quoiqu'elle ne soit pas une des plus
brillantes, & sur laquelle j'ai entendu un des Physiciens les plus
experimentés en cette partie, se reprocher de ne l'avoir pas imaginée;
si, dis-je, il restoit encore quelques doutes sur ce sujet, on pourroit
les lever, en s'y prenant d'une autre façon que j'ai imaginée, & que je
rapporte ici, pour répondre à ceux qui prétendent que la matière
électrique ne paroît attachée au verre de la bouteille qu'en vertu de
l'adhérence de l'eau à ses parois intérieures. Au lieu d'eau, je mets
dans la bouteille du menu plomb, comme du plomb à perdreaux, ou de la
cendrée: après l'avoir armée de son crochet, & l'avoir électrisée, j'en
fais l'analyse, suivant la méthode de M. Franklin, & je trouve toujours
que le plomb en étant vuidé, n'a point emporté l'électricité, mais que
cette matière est restée presque toute entière en la bouteille où je
l'avois fait entrer d'abord, puisque de nouveau plomb, ou à sa place de
l'eau, ou toute autre substance non-électrique, ou même rien autre chose
qu'un fil-d'archal, pourvû qu'il touche au fond intérieur, lui rend le
pouvoir de donner la commotion à quiconque veut la tenter. J'ai même
éprouvé qu'elle étoit, toutes choses égales d'ailleurs, toujours plus
forte avec le plomb qu'avec l'eau, C'est en conséquence de cette
observation, que depuis long-tems je ne me sers presque plus d'eau dans
mes expériences électriques. J'ai trouvé que le métal, & sur tout le
plomb granulé est bien préférable à la liqueur pour analyser la
bouteille: il n'est pas sujet à l'évaporation: on peut le sécher
aisément; il n'éclabousse point en le traversant: il ne s'attache ni aux
parois ni au goulot de la bouteille, toutes choses qui font souvent
manquer l'expérience, quand on opére avec de l'eau. L'usage de la
limaille pour remplir la bouteille est aussi très-bon; mais si l'on veut
en

Last Page Next Page

Text Comparison with The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 3 [of 3]

Page 20
ASSENT OF PRESIDENT GENERAL AND HIS DUTY.
Page 44
_Fourthly_, By the laws and statutes of England, the chief rents, honours, and castles of the crown are taxed, and _pay their proportion_ to the supplies that are granted to the king for the defence of the realm and support of government: his majesty, the nobility of the realm, and all the British subjects, do now actually contribute their proportion towards the defence of America in general, and this province in particular: and it is in a more especial manner the.
Page 55
The assembly's answer and adjournment.
Page 57
The governor's reply, containing four curious reasons.
Page 74
prevent the importation of the same kind from abroad, and to bear the expence of its own exportation.
Page 90
There are even those, who, being present, can sympathize sincerely with the grief of a lady on the sudden death of a favourite bird; and yet can read of the sinking of a city in Syria with very.
Page 153
that besides the prejudice to my private affairs by my absence, a _thousand pounds_ more would not have reimbursed me.
Page 180
This occasioned a good deal of conversation on the subject; and the general opinion was, that the parliament neither would nor could lay any tax on us, till we were duly represented in parliament; because it was not just, nor agreeable to the nature of an English constitution.
Page 182
_ Can they possibly find wool enough in North America? _A.
Page 197
V.
Page 216
Franklin's works.
Page 222
It is supposed, that at least a million of Americans drink tea twice a day, which, at the first cost here, can scarce be reckoned at less than half-a-guinea a head per annum.
Page 232
If withal they should be ignorant, wrong-headed and insolent,.
Page 300
But as I have many things of more consequence to offer the public, I declare, that I will never, after this time, take notice of any accusations, not better supported with truth and reason; much less may every little scribbler, that shall attack me, expect an answer from the Busy-Body.
Page 305
There seems to be some peculiar charm in the conceit of finding money; and if the sands of Schuylkil were so much mixed with small grains of gold, that a man might in a day's time, with care and application, get together to the value of half a crown, I make no question but we should find several people employed there, that can with ease earn five shillings a day at their proper trades.
Page 309
"Fly pleasures, and they will follow you.
Page 374
Dr.
Page 387
by Mr.
Page 396
conjectures as to its cause, _ibid.
Page 413
_Roots_, edible, might be dried and preserved for sea-store, ii.