Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

By Benjamin Franklin

Page 80

entre les corps non-électriques &
le verre, qui est un corps originairement électrique, consiste en ces
deux particularités; la première que le corps non-électrique souffre
sans peine un changement dans la quantité du fluide électrique qu'il
contient. Vous pouvez diminuer sa quantité totale, en en chassant une
partie que le corps entier reprendra; mais quant au verre, tout ce que
vous pouvez faire, c'est de diminuer la quantité contenuë dans une de
ses surfaces, encore n'en viendrez-vous à bout qu'en fournissant en même
tems une quantité égale, à l'autre surface, de sorte que le verre entier
puisse avoir la même quantité dans les deux surfaces, leurs deux
quantités différentes étant ajoutées ensemble, ce qui ne peut même
s'exécuter que dans un verre fort mince; nous ne connoissons jusqu'ici
aucun moyen d'opérer ce changement au-delà d'une certaine épaisseur.

La seconde que le feu électrique se transporte aisément d'un endroit à
un autre, dans & à travers la substance d'un corps non-électrique, mais
non à travers la substance du verre. Si vous en présentez une quantité à
l'extrémité d'une longue baguette de métal, elle la reçoit, &
lorsqu'elle y entre, chaque particule qui étoit auparavant dans la
baguette pousse vivement sa voisine à l'extrémité la plus éloignée où le
surplus est déchargé, & cela dans un instant lorsque la baguette fait
partie du cercle dans l'expérience du choc; mais le verre à cause de la
petitesse de ses pores ou de l'attraction plus forte de ce qu'il
contient ne se prête pas à un mouvement si libre. Une baguette de verre
ne conduira pas un choc, & le verre le plus mince ne laissera entrer
aucune particule dans aucune de ses surfaces pour traverser de l'une à
l'autre.

74. De là nous voyons l'impossibilité du succès dans les expériences
proposées, de tirer les _effluves_ salutaires d'un corps non-électrique,
de la canelle par exemple, & de les mêler avec le fluide électrique pour
les faire passer avec lui dans le corps, en l'enfermant dans le tube, &
le soumettant au frottement, &c. Car quoique les effluves de la canelle
& le fluide électrique fussent mêlés dans le globe, ils ne sortiroient
jamais ensemble à travers les pores du verre, & ainsi n'iroient point au
premier conducteur; car le fluide électrique lui-même ne sçauroit passer
au travers, & le premier conducteur est toujours fourni par le coussin,
& celui-ci par le plancher; & d'ailleurs lorsque le globe est rempli de
canelle ou d'un autre corps non-électrique, le fluide électrique ne peut
être tiré de la surface extérieure par la raison ci-dessus énoncée. J'ai
essayé un autre moyen que je croyois plus efficace

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 7
Alors il se retira à Banbury, dans l'Oxford-Shire, où résidoit son fils John, qui exerçoit le métier de teinturier, et chez qui mon père étoit en apprentissage.
Page 22
Mais pour assurer mon service à mon frère, on décida, en même-temps, que je signerois un nouveau contrat, qui seroit tenu secret durant le reste du terme.
Page 29
Au moment de notre connoissance, il ne suivoit aucune religion particulière, mais il professoit un peu de toutes, suivant les circonstances.
Page 44
Je travaillois chez Palmer, à l'impression de la seconde édition de la _Religion naturelle, de Woolaston_.
Page 53
Il étoit honnête, sensé, avoit quelqu'expérience et aimoit beaucoup la lecture: mais il s'adonnoit trop à la boisson.
Page 58
Mais je pensois que,.
Page 59
Peu de temps après mon retour de Burlington, ce que nous avions demandé pour établir notre imprimerie, arriva de Londres.
Page 60
Afin de prévenir toute chaleur déplacée, nous établîmes que, toutes les fois qu'on se permettroit des expressions qui annonceroient trop d'entêtement pour une opinion, ou qu'on se livreroit à des contradictions directes, on payeroit une légère amende.
Page 67
Bientôt, ne trouvant plus rien à faire dans le pays, il prit, comme Keimer, le chemin de la Barbade, où il emporta ses matériaux d'imprimerie; et là, l'apprenti employa, comme ouvrier, son ancien maître.
Page 71
--Peu de temps après, il commença à étudier la médecine; l'ardeur avec laquelle il s'y livra, les progrès qu'il y fit, donnoient à ses amis, raison d'espérer qu'il se rendroit un jour utile et célèbre dans cette carrière.
Page 82
Sa méthode, en parlant comme en écrivant, étoit simple, sans art et singulièrement concise.
Page 92
Les remontrances, qui furent faites à cet égard, restèrent sans effet.
Page 112
--Je désire de pouvoir être encore de quelqu'utilité après ma mort, en formant et soutenant des jeunes gens, qui rendent service à leur pays, dans les deux villes que je viens de nommer.
Page 114
Cependant, j'espère que si les.
Page 115
* * * * * OEUVRES MORALES, POLITIQUES ET LITTÉRAIRES DE .
Page 116
Certes, tous les ménages que j'ai observés, me font penser que les personnes qui se marient jeunes sont plus communément heureuses que les autres.
Page 118
JOHN FRANKLIN.
Page 124
J'espère que ce petit avis ne leur sera point inutile et les engagera à renoncer à un penchant qui, quoique dicté par l'imagination, a des conséquences très-sérieuses dans le cours de la vie, et cause des chagrins et des malheurs réels.
Page 127
Lib.
Page 141
J'avoue qu'il m'a un peu embarrassé: mais il ne m'a point satisfait; et les observations que j'ai faites, et dont je vous ai rendu compte plus haut, m'ont confirmé dans ma première opinion.