Experiments and Observations on Electricity Made at Philadelphia in America

By Benjamin Franklin

Page 39

it, from a large electrified jar or
sheet of glass. Then if your strips of glass remain whole, you will see
that the gold is missing in several places, and instead of it a metallic
stain on both the glasses; the stains on the upper and under glass exactly
similar in the minutest stroke, as may be seen by holding them to the
light; the metal appeared to have been not only melted, but even vitrified,
or otherwise so driven into the pores of the glass, as to be protected by
it from the action of the strongest _Aqua Fortis_ and _Ag: Regia_. I send
you enclosed two little pieces of glass with these metallic stains upon
them, which cannot be removed without taking part of the glass with them.
Sometimes the stain spreads a little wider than the breadth of the leaf,
and looks brighter at the edge, as by inspecting closely you may observe in
these. Sometimes the glass breaks to pieces: once the upper glass broke
into a thousand pieces, looking like coarse salt. These pieces I send you,
were stain'd with _Dutch_ gold. True gold makes a darker stain, somewhat
reddish; silver, a greenish stain. We once took two pieces of thick
looking-glass, as broad as a Gunter's scale, and 6 inches long; and placing
leaf gold between them, put them betwixt two smoothly plain'd pieces of
wood, and fix'd them tight in a book-binder's small press; yet though they
were so closely confined, the force of the electrical shock shivered the
glass into many pieces. The gold was melted and stain'd into the glass as
usual. The circumstances of the breaking of the glass differ much in making
the experiment, and sometimes it does not break at all: but this is
constant, that the stains in the upper and under pieces are exact
counterparts of each other. And though I have taken up the pieces of glass
between my fingers immediately after this melting, I never could perceive
the least warmth in them.

25. In one of my former papers, I mention'd, that gilding on a book, though
at first it communicated the shock perfectly well, yet fail'd after a few
experiments, which we could not account for. We have since found, that one
strong shock breaks the continuity of the gold in the filleting, and makes
it look rather like dust of gold, abundance of its parts being broken and
driven off; and it will seldom conduct above one strong shock. Perhaps this
may be the reason; when there is not a perfect continuity in the circle,
the

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 6
Pour moi, je la respecte par-tout où je la rencontre, parce que je suis persuadé qu'elle est utile et à l'individu qu'elle domine et à ceux qui sont soumis à son influence.
Page 8
--«S'il étoit mort quatre ans plus tard, dites-vous, on pourroit croire à la transmigration des ames.
Page 15
Combien de fois m'est-il arrivé de passer la plus grande partie de la nuit à lire à côté de mon lit, quand un livre m'avoit été prêté le soir, et qu'il falloit le rendre le lendemain matin, de peur qu'on ne s'apperçût qu'il manquoit ou qu'on n'en eût besoin! Par la suite, M.
Page 32
Quelques jours après, voyant le capitaine Holmes de retour, il la lui montra, et lui demanda s'il connoissoit Keith, et quelle espèce d'homme c'étoit, ajoutant que selon lui, il falloit qu'il eût bien peu de discernement pour songer à mettre à la tête d'une entreprise un enfant qui avoit encore trois ans à courir pour être rangé dans la classe des hommes.
Page 36
J'avois été jusqu'alors constant dans ma résolution de ne manger rien de ce qui avoit eu vie; et conformément aux maximes de mon maître Tryon, je regardai, dans cette occasion, la capture de chaque poisson, comme un meurtre injustement commis, puisqu'aucun d'eux n'avoit pu faire le moindre mal, qui méritât qu'on leur donnât la mort.
Page 49
Il y avoit déjà plusieurs années qu'elle vivoit dans ce grenier, où les principaux locataires catholiques, qui avoient successivement tenu la maison, l'avoient toujours logée gratuitement, regardant son séjour chez eux comme une faveur céleste.
Page 73
d'hommes éclairés, qui ont appris de bonne heure à connoître et à estimer les droits, que Dieu leur a donnés, ne peut être réduite à l'esclavage.
Page 74
Rien n'est plus dangereux que les incendies pour des villes qui s'agrandissent.
Page 80
Kinnersley, ami de Franklin, lui apprit qu'il avoit découvert différentes espèces d'électricité, produites par le frottement du verre et du soufre.
Page 92
En outre, le président-général devant être nommé par le roi d'Angleterre, il n'eût pas manqué de lui être exclusivement dévoué, et conséquemment il auroit refusé son consentement aux loix les plus salutaires, lorsque ces loix auroient eu la moindre apparence de blesser les intérêts de son maître.
Page 93
Mais en Pensylvanie, le crédit des quakers empêcha qu'on adoptât aucun systême de défense, qui pourroit forcer les citoyens à prendre les armes.
Page 101
_) Bientôt après, l'adresse de l'assemblée de Massachusett fut examinée devant le conseil-privé.
Page 107
Il démontre, en même-temps, la futilité des raisonnemens dont on se sert pour défendre la traite des nègres; et il fait voir combien l'auteur avoit encore de force d'esprit et de talent à l'âge avancé où il étoit.
Page 113
À la fin de ce second terme, s'il n'est arrivé aucun accident, la somme s'élèvera à quatre millions soixante-un mille livres sterlings, dont je laisse un million soixante-un mille livres sterlings à.
Page 115
B.
Page 119
Le premier possesseur en avoit fait si peu de cas, qu'il y en avoit plusieurs feuillets déchirés.
Page 127
_ [63] Ars longa, vita brevis, tempus preceps.
Page 134
Quand on commence à sentir l'air froid incommode, on peut rentrer dans le lit.
Page 140
Pensant encore qu'il étoit un peu extraordinaire que le soleil parût de si bonne heure, je pris mon almanach, où je trouvai que c'étoit l'heure marquée, ce jour là, pour le lever du soleil.
Page 144
Moyens pour que chacun ait beaucoup d'argent dans sa poche.