Franklin's Autobiography (Eclectic English Classics)

By Benjamin Franklin

Page 127

also formed of words or
phrases so arranged as to read the same in all directions. The magic
circle is a modification of the magic square, one form of which was
devised by Franklin.]

[Footnote 142: A form or draft of the law, presented to the
legislature for adoption.]

[Footnote 143: The church of this society is now on the corner of
Walnut and Twenty-first Streets.]

[Footnote 144: Pleasure gardens in the London of Franklin's day.]

[Footnote 145: A street in London in which Franklin had apartments.]

[Footnote 146: Little channel or gutter.]

[Footnote 147: Now a part of London, but formerly a separate
corporation.]

[Footnote 148: "From the manuscript journal of Mr. Andrew Ellicott,"
says Mr. John Bigelow in one of his editions of the Autobiography, "I
have been kindly favored by Mr. J. C. G. Kennedy, of Washington, one
of his descendants, with the following extract, which was written
three years before the preceding paragraph in the Autobiography:

"'I found him [Franklin] in his little room among his papers. He
received me very politely, and immediately entered into conversation
about the western country. His room makes a singular appearance, being
filled with old philosophical instruments, papers, boxes, tables, and
stools. About ten o'clock he placed some water on the fire, but not
being expert through his great age, I desired him to give me the
pleasure of assisting him. He thanked me, and replied that he ever
made it a point to wait upon himself, and, although he began to find
himself infirm, he was determined not to increase his infirmities by
giving way to them. After the water was hot, I observed his object was
to shave himself, which operation he performed without a glass and
with great expedition. I asked him if he ever employed a barber; he
answered: "No; I think happiness does not consist so much in
particular pieces of good fortune, which perhaps occasionally fall to
a man's lot, as to be able in his old age to do those little things
which, being unable to perform himself, would be done by others with a
sparing hand."'"]

[Footnote 149: That is, he examined the accounts and managed the
financial affairs.]

[Footnote 150: The ministers of the Crown in London.]

[Footnote 151: The college in Cambridge, Harvard College.]

[Footnote 152: The commissioners of trade, who lived in England, and
to whom the colonial governors made their reports and returns. Their
duty was "to put things into a form and order of government that
should always preserve these countries in obedience to the Crown."]

[Footnote 153: A union of six of the more considerable Indian tribes.]

[Footnote 154: The

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 5
_) [7] The Gentleman's Magazine.
Page 12
Mais le saisissement que produit en général l'eau froide, m'a toujours paru trop violent; et j'ai trouvé plus analogue à ma constitution, et plus agréable de me baigner dans un autre élément, c'est-à-dire, dans l'air froid.
Page 34
Nous ne pouvons que déplorer leur sort, et plus encore celui d'un matelot, qui est souvent forcé de quitter des occupations honnêtes, pour aller tremper ses mains dans le sang innocent.
Page 40
Quand Conrad Weiser eut achevé de manger, et allumé sa pipe, Canassetego commença à s'entretenir avec lui.
Page 48
22.
Page 50
L'expérience les rendra, sans doute, sages, et ils importeront moins.
Page 52
À présent nos gouvernemens indépendans peuvent faire ce qui leur étoit alors impossible.
Page 54
En Europe, cela peut être de quelque prix: mais une pareille marchandise ne peut être offerte dans un plus mauvais marché qu'en Amérique, où, en parlant d'un étranger, les habitans demandent, non pas _qui il est_, mais _ce qu'il sait faire_.
Page 55
Ainsi, des jeunes gens laborieux qui s'entendent à cultiver le bled et à soigner le bétail, ce qui se fait dans ces contrées à-peu-près comme en Europe, ont de l'avantage à aller s'y établir.
Page 63
Les leçons à étudier dans cette classe, ne doivent pas excéder la longueur des discours du _Spectateur_; et même ceux de ces discours qui sont le plus aisés, peuvent très-bien servir à ces leçons.
Page 71
Quand nos corps sont totalement privés de ce fluide, on dit qu'ils sont gelés.
Page 74
Il fut autrefois habité par les Schawanesses, et il leur appartint jusqu'au moment où les six Nations en firent la conquête.
Page 75
Les Conoy-uck-suck-roona, les Cock-now-was-roonan, les Tohoa-irough-roonan et les Connut-skin-ough-roonaw ont senti le pouvoir de nos armes.
Page 99
Nous nous permettrons de faire quelques remarques sur ces propositions.
Page 100
--Nous avouerons que comme le gouverneur ne dit point quels sont ces petits exemples, nous ne prétendons pas juger, si ce qu'il se figure peut s'appliquer à l'objet que nous considérons, ou à quelle autre chose il peut avoir rapport.
Page 101
--Nous prouverons, d'après des témoignages incontestables, qu'il y a, en effet, jusqu'à cinq mille familles, qui, l'une dans l'autre, sont au moins de six personnes chacune; indépendamment de quelques milliers de familles, qui sont aussi établies sur les montagnes dans les limites de la province de Pensylvanie.
Page 117
--Si, par la paix, vous entendez celle qui doit avoir lieu entre deux états différens, qui sont maintenant en guerre, et que sa majesté vous ait donné le pouvoir de traiter avec nous, d'une telle paix, j'ose vous dire, quoique je n'y sois nullement autorisé, que je crois que cela ne sera pas impraticable, avant que nous ayons contracté des alliances étrangères.
Page 142
_Prov.
Page 144
Quelque chose aussi, qui prétendoit être la raison, me suggéroit, de temps en temps, que cette extrême délicatesse, que j'exigeois de moi-même, pouvoit bien être une espèce de sottise en morale, qui me rendroit ridicule, si elle étoit connue; qu'un caractère parfait pourroit éprouver l'inconvénient d'être un objet d'envie et de haine, et que celui qui veut le bien, doit se souffrir un petit nombre de défauts, pour mettre ses amis à leur aise.
Page 150
la pierre.