Franklin's Autobiography (Eclectic English Classics)

By Benjamin Franklin

Page 159

is said, mechanically; for he did not see a
light just before us, which had been hid by the studding sails[205]
from the man at the helm, and from the rest of the watch, but by an
accidental yaw of the ship was discovered and occasioned a great
alarm, we being very near it, the light appearing to me as big as a
cart wheel. It was midnight, and our captain fast asleep; but Captain
Kennedy, jumping upon deck, and seeing the danger, ordered the ship to
wear round, all sails standing--an operation dangerous to the masts;
but it carried us clear, and we escaped shipwreck, for we were
running right upon the rocks on which the lighthouse was erected. This
deliverance impressed me strongly with the utility of lighthouses, and
made me resolve to encourage the building of more of them in America,
if I should live to return there.

In the morning it was found by the soundings, etc., that we were near
our port, but a thick fog hid the land from our sight. About nine
o'clock the fog began to rise, and seemed to be lifted up from the
water like the curtain at a playhouse, discovering underneath the town
of Falmouth, the vessels in its harbor, and the fields that surrounded
it. This was a most pleasing spectacle to those who had been so long
without any other prospects than the uniform view of a vacant ocean,
and it gave us the more pleasure as we were now free from the
anxieties which the state of war occasioned.

I set out immediately, with my son, for London, and we only stopped a
little by the way to view Stonehenge on Salisbury Plain, and Lord
Pembroke's house and gardens, with his very curious antiquities at
Wilton. We arrived in London the 27th of July, 1757.[206]

As soon as I was settled in a lodging Mr. Charles had provided for me, I
went to visit Dr. Fothergill, to whom I was strongly recommended, and
whose counsel respecting my proceedings I was advised to obtain. He was
against an immediate complaint to government, and thought the
proprietaries should first be personally applied to, who might possibly
be induced by the interposition and persuasion of some private friends,
to accommodate matters amicably. I then waited on my old friend and
correspondent, Mr. Peter Collinson, who told me that John Hanbury, the
great Virginia merchant, had requested to be informed when I should
arrive, that he might carry me to Lord Granville's, who was then
President of the Council, and wished to see me as soon

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 10
Il répéta cette expérience avec des bâtons plus longs & enfin avec un de vingt-quatre pouces, & trouva toujours les mêmes effets.
Page 11
Quand il vint à frotter le tube, l'électricité ne fut point transmise à l'extrémité de la ficelle.
Page 50
.
Page 61
Néanmoins lorsque la situation du feu électrique est ainsi dérangée dans le verre, lorsque quelque partie a été retranchée de l'un des côtés, & que quelque partie a été ajoûtée à l'autre, il ne reste point en repos ou dans son état naturel, jusqu'à ce qu'il ait été rétabli dans son uniformité primitive .
Page 63
] »_Je vous avertis donc qu'il faut faire cette expérience avec une électricité passablement forte, éviter les longueurs.
Page 65
Aucune considération ne sauroit m'en détourner.
Page 71
[Note 25: On l'a exécuté depuis.
Page 80
Si vous en présentez une quantité à l'extrémité d'une longue baguette de métal, elle la reçoit, & lorsqu'elle y entre, chaque particule qui étoit auparavant dans la baguette pousse vivement sa voisine à l'extrémité la plus éloignée où le surplus est déchargé, & cela dans un instant lorsque la baguette fait partie du cercle dans l'expérience du choc; mais le verre à cause de la petitesse de ses pores ou de l'attraction plus forte de ce qu'il contient ne se prête pas à un mouvement si libre.
Page 82
David Colden.
Page 84
La lumière d'un charbon de bois allumé & la lueur d'un fer rouge produisent le même effet; mais non pas à une si grande distance.
Page 87
86.
Page 94
Quelques auteurs ne s'éloignent pas de ce dernier sentiment.
Page 97
La foudre fond les métaux, & j'ai avancé dans ma lettre sur ce sujet que je soupçonnois que c'était une fusion froide; je n'entens pas dire une fusion produite par la force du froid, mais une fusion sans chaleur.
Page 104
L'attraction & la répulsion se font dans toute l'étenduë de cette atmosphère, quoique le feu électrique ne puisse se communiquer de si loin, du moins avec bruit; c'est pour cette raison qu'un nuage de terre non-électrisé venant à.
Page 116
Wilson & Franklin ne sont pas les seuls qui ayent conjecturé que le magnétisme devoit être un effet de l'électricité; M.
Page 117
» «J'ai aimanté par le même moyen deux autres aiguilles qui me paroissent conserver toute leur force depuis plusieurs mois.
Page 125
En un mot l'endroit où paroît l'aigrette est celui d'où sort le feu, & conséquemment celui où est l'électricité positive; & l'endroit où paroît le point lumineux est celui où elle est négative.
Page 126
Au bout de la ficelle près de la main, il faut noüer un cordon ou ruban de soye, & attacher une clef dans l'endroit où la soye & la ficelle se joignent.
Page 130
de la terre par le moyen de la boulette de cuivre suspendue entre les deux timbres,) le carillon cesseroit jusqu'à ce que la bouteille fût déchargée.
Page 137
il n'y a pas un pouce quarré, & par conséquent pas la trente-sixiéme partie d'un grain suivant Mr.