Franklin's Autobiography (Eclectic English Classics)

By Benjamin Franklin

Page 76

*

"Am I loaded with care, she takes off a large share,
That the burden ne'er makes me to reel;
Does good fortune arrive, the joy of my wife
Quite doubles the pleasure I feel.

* * * * *

"Some faults have we all, and so has my Joan,
But then they're exceedingly small;
And, now I'm grown used to them, so like my own,
I scarcely can see them at all.

"Were the finest young princess with millions in purse,
To be had in exchange for my Joan,
I could not get better wife, might get a worse,
So I'll stick to my dearest old Joan."
]

[Footnote 107: FRANKLIN'S MEMORANDUM.--Thus far was written with the
intention expressed in the beginning, and therefore contains several
little family anecdotes of no importance to others. What follows was
written many years after in compliance with the advice contained in
these letters (see p. 192), and accordingly intended for the public.
The affairs of the Revolution occasioned the interruption.]

[Footnote 108: See Note 1.]

[Footnote 109: The Philadelphia Library was incorporated in 1742. In
its building is a tablet which reads as follows:

Be it remembered,
in honor of the Philadelphia youth
(then chiefly artificers),
that in MDCCXXXI.
they cheerfully,
at the instance of Benjamin Franklin,
one of their number,
instituted the Philadelphia Library,
which, though small at first,
is become highly valuable and extensively useful,
and which the walls of this edifice
are now destined to contain and preserve;
the first stone of whose foundation
was here placed
the thirty-first day of August, 1789.

The inscription, save the mention of himself, was prepared by Franklin.]

[Footnote 110: See Prov. xxii. 29.]




Sec.5. CONTINUED SELF-EDUCATION.


It

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 14
Elles eurent d'abord quelques mouvemens convulsifs dans les jambes; puis elles se levèrent, frottèrent leurs yeux avec leurs pieds de devant, battirent leurs ailes avec ceux de derrière, et bientôt après, commencèrent à voler, se trouvant dans la vieille Angleterre, sans savoir comment elles y étoient venues, La troisième ne donna aucun signe de vie jusqu'au coucher du soleil, et comme on n'avoit plus aucun espoir de la voir ressusciter, on la jeta.
Page 25
Si elle étoit adoptée, le prix de nos terres et de nos maisons diminueroit; beaucoup de bons citoyens seroient dépouillés de leur propriété; le mécontentement deviendroit universel et provoqueroit des insurrections qui mettroient en danger le gouvernement, et la confusion générale seroit bientôt à son comble.
Page 26
En outre, ce que ces hommes acquièrent, ils le dépensent en s'enivrant et en s'abandonnant à toute sorte de débauches.
Page 28
Il se tient sur un pied.
Page 30
--Je vous envoie, en revanche, une brochure française sur le même sujet.
Page 33
--«Comment diable! dit un autre, est-ce que nous avons quelque voleur parmi nous? Il ne faut pas le souffrir.
Page 35
Tous les hommes, qui ont des principes de justice et d'humanité, doivent désirer que cette proposition réussisse.
Page 40
derrière les buissons, qui sont sur la route où vous devez passer, et nous ne nous avisons jamais d'aller nous mêler parmi vous.
Page 49
de ce bon cultivateur fut goûté; et depuis ce moment, les habitans de la colonie ont eu, chaque année, assez de motifs de félicité publique, pour pouvoir en remercier Dieu; et en conséquence, un jour d'action de graces a été constamment ordonné par eux et religieusement observé.
Page 73
À l'égard de la première proposition, nous remarquerons seulement qu'aucune partie de cet espace de terre, n'est située à l'orient des montagnes d'Allegany, et que ces montagnes doivent être considérées comme les vraies limites occidentales de la Virginie; car le roi n'avoit aucun droit sur le pays situé à l'ouest de ces montagnes, jusqu'en 1768, qu'il l'acheta des six Nations; et depuis cette époque, on ne l'a réuni, ni en totalité, ni en partie, à la province de Virginie.
Page 75
» En l'année 1750, les Français arrêtèrent sur les bords de l'Ohio, quatre marchands anglais,.
Page 85
Nous la tracerons, vous et moi, de la manière la plus avantageuse pour les hommes blancs et pour les Indiens, et telle qu'elle conviendra le mieux à l'étendue, à l'accroissement de chaque province, et aux gouverneurs, que je consulterai à cette occasion, aussitôt que j'aurai reçu les pouvoirs nécessaires pour cela.
Page 91
--La nature nous indique où nous pouvons recueillir promptement et facilement une grande quantité de chanvre; et par ce moyen, non-seulement nous empêcherons, chaque année, des sommes considérables de sortir du royaume, mais nous emploierons nos propres sujets avec beaucoup d'avantage, et nous les paierons avec des marchandises de nos manufactures.
Page 105
» Nous pensons ne pas devoir dire grand'chose sur le deuxième paragraphe du rapport des lords commissaires du commerce et des colonies.
Page 108
(_Note du Traducteur.
Page 121
Alors l'ouvrage est mieux fabriqué; il se vend mieux; et par ce moyen, l'entrepreneur fait plus de profit qu'il n'en pourroit faire par la diminution du prix des ouvriers.
Page 125
beaucoup à l'Amérique; car ses rapports avec elle, le débouché qu'elle y a trouvé pour ses marchandises, et qui ont fait hausser les salaires des journaliers qui travaillent dans ses champs et dans ses manufactures, sont au nombre des principales causes de ses richesses, et de la puissance politique que nous lui voyons déployer.
Page 126
On peut changer la forme et modérer l'excès des impôts.
Page 131
FRANKLIN.
Page 156
Lee/lée/Leé, suprême/suprème, etc.