Memoirs of Benjamin Franklin; Written by Himself. [Vol. 1 of 2] With His Most Interesting Essays, Letters, and Miscellaneous Writings; Familiar, Moral, Political, Economical, and Philosophical, Selected with Care from All His Published Productions, and Comprising Whatever Is Most Entertaining and Valuable to the General Reader

By Benjamin Franklin

Page 194

the people there, while they
have no representatives in this Legislature, I think it will never be
submitted to: they will oppose it to the last: they do not consider it
as at all necessary for you to raise money on them by your taxes;
because they are, and always have been, ready to raise money by taxes
among themselves, and to grant large sums, equal to their abilities,
upon requisition from the crown. They have not only granted equal to
their abilities, but, during all the last war, they granted far beyond
their abilities, and beyond their proportion with this country (you
yourselves being judges) to the amount of many hundred thousand pounds;
and this they did freely and readily, only on a sort of promise from the
secretary of state that it should be recommended to Parliament to make
them compensation. It was accordingly recommended to Parliament in the
most honourable manner for them. America has been greatly misrepresented
and abused here, in papers, and pamphlets, and speeches, as ungrateful,
and unreasonable, and unjust, in having put this nation to immense
expense for their defence, and refusing to bear any part of that
expense. The colonies raised, paid, and clothed near twenty-five
thousand men during the last war; a number equal to those sent from
Britain, and far beyond their proportion: they went deeply into debt in
doing this, and all their taxes and estates are mortgaged, for many
years to come, for discharging that debt. Government here was at that
time very sensible of this. The colonies were recommended to Parliament.
Every year the king sent down to the house a written message to this
purpose, "That his majesty, being highly sensible of the zeal and vigour
with which his faithful subjects in North America had exerted themselves
in defence of his majesty's just rights and possessions, recommended it
to the house to take the same into consideration, and enable him to
give them a proper compensation." You will find those messages on your
own journals every year of the war to the very last; and you did
accordingly give L200,000 annually to the crown, to be distributed in
such compensation to the colonies. This is the strongest of all proofs
that the colonies, far from being unwilling to bear a share of the
burden, did exceed their proportion; for if they had done less, or had
only equalled their proportion, there would have been no room or reason
for compensation. Indeed, the sums reimbursed them were by no means
adequate to the expense they incurred beyond their proportion: but they
never murmured at

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 15
Cette expérience a été faite à Versailles devant le Roi sur deux cens quarante personnes à la fois.
Page 32
C'est pourquoi le fluide volera autour de sa surface, & y formera une atmosphère électrique.
Page 44
Beccaria m'a dispensé de me mettre en frais pour y répondre.
Page 52
L.
Page 53
une longue aigrette mince &.
Page 86
_Avec Approbation & Privilège du Roi.
Page 87
88.
Page 109
Les premiers liens sont au haut des perches environ trois pouces au-dessous de leurs extrémités supérieures: les seconds sont vers la moitié de leur hauteur.
Page 113
Puisqu'il est bien reconnu qu'une pointe métallique présentée à quelque distance vis-à-vis d'un corps actuellement électrisé en tire le feu, & le décharge entiérement sans bruit, sans explosion & sans commotion: puisqu'il est également vérifié qu'une verge de fer présentant sa pointe bien acérée vers un nuage chargé de tonnerre, tire en silence la matière électrique de ce nuage, dès qu'il est assez proche pour que la verge se trouve dans on atmosphère électrique, cette verge suffira pour le décharger entiérement de tout le feu qui y est retenu, & elle opérera ce bon effet d'autant plus surement & plus facilement que la nuée orageuse sera plus près & plus long-tems à passer à portée de la pointe.
Page 116
Franklin, où j'en trouvai la réussite avant de l'avoir tentée moi-même.
Page 117
C'est de là qu'ils ont acquis la vertu magnétique; & peut-être l'aiman lui-même n'est-il aiman que parce que c'est une pierre qui contient beaucoup de fer, & qui a été frappée de la foudre.
Page 120
J'ai cinq bouteilles qui contiennent chacune 8.
Page 125
Dans vos voyages vos globes de verre sont sujets à des accidens, ceux de soufre sont lourds & incommodes.
Page 126
Aussitôt que quelques parties de la nuée de tonnerre viendront sur le cerf-volant, le fil-d'archal pointu en tirera le feu électrique, & le cerf-volant, avec toute la ficelle, sera électrisé, les filamens de la ficelle qui ne sont pas serrés se dresseront en dehors de tous côtés, & seront attirés par l'approche du doigt, & quand la pluye a mouillé le cerf-volant & la ficelle, de façon qu'ils puissent conduire librement le feu électrique, vous trouverez qu'il découle en abondance de la clef à l'approche de votre doigt: on peut charger la bouteille à cette clef, enflammer les liqueurs spiritueuses avec le feu ainsi ramassé, & faire toutes les autres expériences électriques qu'on fait ordinairement avec le secours d'un globe ou d'un tube de verre frotté, & par ce moyen on démontre parfaitement l'identité de la matière électrique avec celle de la foudre.
Page 127
Canton M.
Page 135
Franklin, a tout aussi bien réussi à Paris qu'à Philadelphie.
Page 144
Que la bouteille soit placée sur la cire, ce n'est pas une objection, car elle ne peut pas ôter le pouvoir à l'eau si elle en avoit, mais c'est un moyen nécessaire pour éprouver le fait; au lieu que cette bouteille étant chargée quand elle est dans la main d'un homme, prouve seulement que l'eau conduit la matière électrique.
Page 148
boules restent séparées d'un pouce & demi ou de deux pouces, alors à l'approche du tube frotté elles perdront par dégré leur vertu répulsive & viendront en contact: & à mesure qu'on approche toujours le tube davantage, elles se sépareront encore à une aussi grande distance qu'auparavant: au retour du tube elles s'approcheront jusqu'à se toucher, & se repousseront ensuite comme en premier lieu.
Page 151
de Novembre; c'étoit le vingt-sixiéme jour & la soixante-uniéme fois qu'il avoit été électrisé depuis qu'il avoit été élevé, c'est-à-dire vers le milieu de Mai, & comme le thermomètre de Fahrenheit n'étoit que de sept degrés au-dessus de la congélation, on présume que l'hyver n'interrompra pas entièrement les opérations de cette sorte.
Page 159
_Elévation_ des vapeurs favorisée par le feu commun & par le feu électrique, II.