Memoirs of Benjamin Franklin; Written by Himself. [Vol. 2 of 2] With his Most Interesting Essays, Letters, and Miscellaneous Writings; Familiar, Moral, Political, Economical, and Philosophical, Selected with Care from All His Published Productions, and Comprising Whatever Is Most Entertaining and Valuable to the General Reader

By Benjamin Franklin

Page 51

*

THE HANDSOME AND DEFORMED LEG.

There are two sorts of people in the world, who, with equal degrees of
health and wealth, and the other comforts of life, become, the one happy
and the other miserable. This arises very much from the different views
in which they consider things, persons, and events, and the effect of
those different views upon their own minds.

In whatever situation men can be placed, they may find conveniences and
inconveniences; in whatever company, they may find persons and
conversation more or less pleasing; at whatever table, they may meet
with meats and drinks of better and worse taste, dishes better and worse
dressed; in whatever climate, they will find good and bad weather; under
whatever government, they may find good and bad laws, and good and bad
administration of those laws; in whatever poem or work of genius, they
may see faults and beauties; in almost every face and every person, they
may discover fine features and defects, good and bad qualities.

Under these circumstances, the two sorts of people above mentioned fix
their attention, those who are disposed to be happy on the conveniences
of things, the pleasant parts of conversation, the well-dressed dishes,
the goodness of the wines, the fine weather, &c., and enjoy all with
cheerfulness. Those who are to be unhappy, think and speak only of the
contraries. Hence they are continually discontented themselves, and by
their remarks sour the pleasures of society, offend personally many
people, and make themselves everywhere disagreeable. If this turn of
mind was founded in nature, such unhappy persons would be the more to be
pitied. But as the disposition to criticise and to be disgusted is,
perhaps, taken up originally by imitation, and is, unawares, grown into
a habit, which, though at present strong, may nevertheless be cured;
when those who have it are convinced of its bad effects on their
felicity, I hope this little admonition may be of service to them, and
put them on changing a habit which, though in the exercise it is chiefly
an act of imagination, yet has serious consequences in life, as it
brings on real griefs and misfortunes. For, as many are offended by, and
nobody loves this sort of people, no one shows them more than the most
common civility and respect, and scarcely that; and this frequently puts
them out of humour, and draws them into disputes and contentions. If
they aim at obtaining some advantage in rank or fortune, nobody wishes
them success, or will stir a step or speak a word to favour their
pretensions. If they

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 3
Cette méthode étoit sur-tout très-utile à ceux qui ne savoient pas bien l'anglais; car un nombre prodigieux de mots de cette langue, sont à-la-fois verbes et substantifs, et on les épelle de la même manière, quoiqu'on les prononce différemment.
Page 7
être pendus.
Page 20
Le fermier a été récompensé des soins qu'il a pris, et le bien a passé en de meilleures mains.
Page 27
_ «Je suis très-certain, etc».
Page 39
--«Nous sommes, disent-ils, aussi curieux que vous, et quand vous venez dans nos villages, nous désirons de vous regarder: mais alors nous nous cachons.
Page 54
Le laboureur et l'artisan sont honorés en Amérique, parce que leur travail est utile.
Page 59
Les contrats d'apprentissage se font en présence d'un magistrat, qui en règle les conditions, conformément à la raison et à la justice; et comme il a en vue de voir former un citoyen utile, il oblige le maître de s'engager, par écrit, non-seulement à bien nourrir l'apprenti, à l'habiller, à le blanchir, à le loger, et à lui donner un habillement complet à la fin de l'apprentissage, mais encore à lui faire apprendre à lire, à écrire, à chiffrer, et à lui enseigner sa profession, ou quelqu'autre par laquelle il puisse être en état de gagner sa vie, et d'élever une famille.
Page 71
Je suis avec beaucoup d'estime, etc.
Page 73
Le premier paragraphe du rapport semble établir deux propositions comme faits; savoir: La première, c'est que l'espace de terre, spécifié avec les commissaires de la trésorerie, contient une partie de la province de Virginie.
Page 79
Voici ce qu'on trouve dans la lettre que lui adressèrent les commissaires virginiens.
Page 102
Si l'on ne se hâte de leur donner des loix, et de les obliger à une juste subordination, le désordre dans lequel elles vivent, sera bientôt à son comble, et deviendra non moins funeste aux anciennes colonies qu'aux Indiens.
Page 105
--Il a été démontré que ni les proclamations royales, ni celles des assemblées provinciales, ni la crainte des horreurs d'une guerre sauvage, n'ont pu empêcher des colons de s'établir sur les montagnes, même avant que le pays fût acheté des Indiens.
Page 111
18º.
Page 114
Étant situées en différents climats, les colonies fournissent une plus grande variété de productions et de matières pour les manufactures de la Grande-Bretagne; et séparées d'elle par l'Océan, elles sont cause qu'elle a bien plus de vaisseaux et de matelots.
Page 115
Les dépêches officielles, que j'ai recommandé de vous faire passer avec cette lettre, vous apprendront la nature de ma mission.
Page 120
modicité des salaires portée à l'excès où l'on la voit aujourd'hui dans presque toute l'Europe, n'est pas nécessaire pour procurer à une nation l'exportation avantageuse des productions de son sol et de ses manufactures.
Page 127
Tout de suite, vous vous placez à votre bureau, vous y écrivez, ou vous parlez aux gens qui viennent vous chercher pour affaire.
Page 133
Dupe de tous les bruits populaires, et instrument des fripons, il ne faut pas que l'impression annonce sa foiblesse.
Page 142
progrès dans la vertu, en effaçant successivement les marques de mes lignes, jusqu'à ce qu'à la fin, après plusieurs répétitions, j'eusse le bonheur de voir mon livre entièrement blanc, au bout d'un examen journalier de treize semaines.
Page 143
1.