The Autobiography of Benjamin Franklin

By Benjamin Franklin

Page 97

to those young men who may be employ'd in
managing affairs for others, that they should always render accounts,
and make remittances, with great clearness and punctuality. The
character of observing such a conduct is the most powerful of all
recommendations to new employments and increase of business.

I began now to turn my thoughts a little to public affairs, beginning,
however, with small matters. The city watch was one of the first
things that I conceiv'd to want regulation. It was managed by the
constables of the respective wards in turn; the constable warned a
number of housekeepers to attend him for the night. Those who chose
never to attend paid him six shillings a year to be excus'd, which was
suppos'd to be for hiring substitutes, but was, in reality, much more
than was necessary for that purpose, and made the constableship a place
of profit; and the constable, for a little drink, often got such
ragamuffins about him as a watch, that respectable housekeepers did not
choose to mix with. Walking the rounds, too, was often neglected, and
most of the nights spent in tippling. I thereupon wrote a paper, to be
read in Junto, representing these irregularities, but insisting more
particularly on the inequality of this six-shilling tax of the
constables, respecting the circumstances of those who paid it, since a
poor widow housekeeper, all whose property to be guarded by the watch
did not perhaps exceed the value of fifty pounds, paid as much as the
wealthiest merchant, who had thousands of pounds worth of goods in his
stores.

On the whole, I proposed as a more effectual watch, the hiring of
proper men to serve constantly in that business; and as a more
equitable way of supporting the charge the levying a tax that should be
proportion'd to the property. This idea, being approv'd by the Junto,
was communicated to the other clubs, but as arising in each of them;
and though the plan was not immediately carried into execution, yet, by
preparing the minds of people for the change, it paved the way for the
law obtained a few years after, when the members of our clubs were
grown into more influence.

About this time I wrote a paper (first to be read in Junto, but it was
afterward publish'd) on the different accidents and carelessnesses by
which houses were set on fire, with cautions against them, and means
proposed of avoiding them. This was much spoken of as a useful piece,
and gave rise to a project, which soon followed it,

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 4
de.
Page 8
Dufay dans son premier mémoire sur l'électricité, a imaginé de faire tourner sur son axe par le moyen d'une manivelle, une boule de soufre grosse comme la tête d'un enfant.
Page 14
Il ne s'agit que d'en présenter le crochet ou auprès de la verge ou auprès du globe dans le temps qu'il est en mouvement & qu'il est frotté.
Page 23
Les précautions que j'avois prises pour me garantir de tout accident fâcheux dans la première tentative de cet expérience, ne touchèrent pas sans doute également tous ceux qui entreprirent de la répéter.
Page 25
C'est avec cette glace que j'ai percé d'un coup d'électricité jusqu'à cent soixante feüilles de papier fin; elle m'a aussi servi à enflammer la poudre à canon froide; mais je trouve plus commode l'usage des grands vases de verre bien armés.
Page 27
avec jugement, & les conséquences qu'il en déduit sont évidentes, & décisives, quoique proposées quelquefois sous les termes modestes d'hypothèses, & de conjectures.
Page 40
Ainsi posez une bouteille électrisée sur un verre net, ou sur de la cire séche, & vous aurez beau toucher le fil-d'archal, vous n'en pourrez tirer d'étincelle.
Page 42
J'ai choisi deux bouteilles les plus égales qu'il m'a été possible de trouver en matière, en forme, en dimensions, en poids & en capacité: 2º.
Page 44
_» EXPÉRIENCE IV.
Page 54
Ces considérations me déterminérent à donner la préférence à un globe de cristal de 13.
Page 84
La fumée de résine séche, fonduë sur un fer rouge, ne détruit pas la répulsion; mais elle est attirée & par la balle de liége & par le boulet, formant autour d'eaux des atmosphères proportionnées, & les rendant agréables à la vûë, & presque semblables à quelques-unes des figures qui sont dans la Théorie de la terre de _Burnet_ ou de _Whiston_.
Page 104
Quoique les endroits voisins des hautes montagnes soient ceux où le tonnerre est le plus fréquent, ce ne sont pas les seuls qui y soient sujets; il se fait aussi entendre dans les pays plats & unis, & les nuages de mer y déposent leurs eaux sans y être arrêtés par les montagnes.
Page 123
J'observe que le ruisseau ou l'aigrette de feu qui paroît à l'extrémité du fil-d'archal attaché au conducteur est longue, large & fort divergente quand on se sert du globe de verre, & qu'elle fait un bruit avec éclat ou craquement; mais quand on employe le globe de soufre, cette aigrette est courte, petite, & ne fait qu'un sifflement.
Page 125
Les curieux ne seront peut-être pas.
Page 127
_LETTRE XII.
Page 139
Environ huit jours après il fit une autre observation de la même sorte, & le soir de lundi dernier le vent sud-est soufflant fortement en tournant au nord-est & chassant beaucoup de nuages épais, il y eut cinq ou six passages successifs du négatif au positif, & du positif au négatif, les timbres s'arrêtant une minute ou deux entre chaque changement.
Page 147
_ _Première Expérience.
Page 149
_ Placez le tube mince avec la paire de boules à son bout, à trois pieds au moins de toutes les parties de la chambre; rendez l'air très-sec par le moyen du feu; électrisez l'appareil à un degré considérable;.
Page 152
En faisant ces expériences il trouva qu'un homme pouvoit, sans risquer beaucoup, supporter un choc beaucoup plus fort qu'il n'imaginoit; car sans y prendre garde il reçut un coup de deux de ces pots au travers des bras & du corps, lorsqu'ils étoient presqu'entiérement chargés; il lui sembla recevoir un coup universel depuis la tête jusqu'aux pieds dans tout le corps; il fut suivi d'un tremblement vif & violent dans le tronc qui se dissipa petit à petit dans quelques secondes; il fut quelques minutes avant de reprendre ses esprits au point de connoître ce dont il s'agissoit, car il ne vit point l'étincelle, quoique son oeil fût tout près du premier conducteur, d'où elle frappa le revers de sa main; il n'entendit pas plus le bruit du coup, quoique les assistans disent qu'il avoit été considérable; il ne sentit pas davantage en particulier le coup sur sa main, quoiqu'il vit ensuite qu'il y avoit causé une enflure de la grosseur d'une chevrotine ou d'une balle de pistolet.
Page 159
I.