The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 1 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 122

will no
more conduct electricity than sealing-wax.

To shew that points will _throw off_[17] as well as _draw off_ the
electrical fire; lay a long sharp needle upon the shot, and you
cannot electrise the shot so as to make it repel the cork-ball.--Or
fix a needle to the end of a suspended gun-barrel, or iron-rod, so as
to point beyond it like a little bayonet[18]; and while it remains
there, the gun-barrel, or rod, cannot by applying the tube to the
other end be electrised so as to give a spark, the fire continually
running out silently at the point. In the dark you may see it make
the same appearance as it does in the case before-mentioned.

The repellency between the cork-ball and the shot is likewise
destroyed. 1. By sifting fine sand on it; this does it gradually.
2. By breathing on it. 3. By making a smoke about it from burning
wood[19]. 4. By candle-light, even though the candle is at a foot
distance: these do it suddenly.--The light of a bright coal from
a wood fire; and the light of a red-hot iron do it likewise; but
not at so great a distance. Smoke from dry rosin dropt on hot iron,
does not destroy the repellency; but is attracted by both shot and
cork-ball, forming proportionable atmospheres round them, making them
look beautifully, somewhat like some of the figures in Burnet's or
Whiston's Theory of the Earth.

_N.B._ This experiment should be made in a closet, where the air is
very still, or it will be apt to fail.

The light of the sun thrown strongly on both cork and shot by
a looking-glass for a long time together, does not impair the
repellency in the least. This difference between fire-light and
sun-light is another thing that seems new and extraordinary to us[20].

We had for some time been of opinion, that the electrical fire was
not created by friction, but collected, being really an element
diffused among, and attracted by other matter, particularly by water
and metals. We had even discovered and demonstrated its afflux to
the electrical sphere, as well as its efflux, by means of little
light windmill-wheels made of stiff paper vanes, fixed obliquely, and
turning freely on fine wire axes.

Also by little wheels of the same matter, but formed like
water-wheels. Of the disposition and application of which wheels,
and the various phenomena resulting, I could, if I had time, fill
you a sheet[21]. The impossibility of electrising one's self (though
standing on wax) by rubbing the tube, and drawing the fire from it;
and the manner of doing

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 0
ART.
Page 23
Je n'étois âgé que dix-sept ans, je ne connoissois personne dans le pays où je venois d'arriver, et je n'avois que fort peu d'argent dans ma poche.
Page 24
Nous leur criâmes et leur fîmes des signes pour les engager à venir nous chercher: mais soit qu'ils ne nous comprissent pas, soit qu'ils jugeassent que ce que nous demandions étoit impraticable, ils se retirèrent.
Page 32
Cette visite piqua singulièrement mon frère; car peu temps après, ma mère lui ayant parlé du désir qu'elle avoit de nous voir réconcilier et bien vivre ensemble, il lui répondit que je l'avois tellement insulté devant ses ouvriers, que jamais il ne l'oublieroit ni ne le pardonneroit: cependant, il se trompoit en cela.
Page 38
Brockden, l'un des principaux procureurs de Philadelphie; l'autre étoit commis chez un négociant.
Page 48
Cette femme, déjà avancée en âge, étoit née d'un ministre protestant, qui l'avoit élevée dans sa religion.
Page 49
Il étoit assez bon latiniste, parloit facilement français, et aimoit beaucoup la lecture.
Page 51
Il avoit entendu parler de la manière dont j'avois nagé entre Chelsea et Blackfriards; et on lui avoit dit que j'avois enseigné, en quelques heures, l'art de la natation, à Wygate et à un autre jeune homme.
Page 71
Il y a lieu de croire que les lecteurs seront satisfaits de la simplicité, de la raison, de la philosophie, qui caractérisent ce qui précède; c'est pourquoi nous croyons devoir y joindre la continuation qu'en a faite le docteur Stuber[27] de Philadelphie, l'un des intimes amis de Franklin.
Page 78
Il présenta aussitôt son doigt fermé à la clef, et il en tira une forte étincelle.
Page 79
Louis XV entendant parler de l'électricité, témoigna le désir d'en voir des expériences; et pour le satisfaire, le physicien Delor en fit un cours dans la maison du duc d'Ayen, à Saint-Germain.
Page 86
qui étudient les hautes sciences.
Page 88
Ainsi, à moins que les propriétaires[41] de la province ne veuillent soutenir notre institution, je crains que nous ne soyons obligés d'attendre encore quelques années avant de la voir dans l'état de perfection, dont je la crois déjà susceptible; et l'espérance que j'avois de vous voir établi parmi nous, s'évanouira.
Page 94
La guerre qui désoloit les frontières, n'empêchoit pas que les propriétaires[43] et le peuple de la Pensylvanie, ne fussent toujours en mésintelligence.
Page 103
le Roy dit, dans une lettre écrite à ce sujet, que le mauvais succès de la négociation de Franklin fut, en grande partie, occasionné par la différence des opinions religieuses, et le ressentiment que conservoient les Canadiens, de ce que leurs voisins avoient plusieurs fois brûlé leurs églises.
Page 111
B.
Page 122
mot, je m'imagine que la plus grande partie des malheurs des hommes, viennent de ce qu'ils ne savent pas estimer les choses ce qu'elles valent réellement, et de ce qu'ils _payent trop cher leurs sifflets_.
Page 126
Mes amis actuels sont les enfans et les petits-enfans de mes premiers amis, qui, hélas! ne sont plus, et que je suivrai bientôt; car, quoique je me porte bien, je ne puis pas m'attendre, suivant le cours de la nature, à vivre encore plus de sept ou huit minutes.
Page 140
L'un d'entr'eux, qui, certes, est un très-savant physicien, m'a assuré que je dois sûrement m'être trompé quant à la lumière qui a pénétré dans ma chambre; parce qu'il est, dit-il, bien connu que comme il ne pouvoit pas y avoir de lumière dehors à cette heure-là, il ne pouvoit pas en entrer dans l'appartement; et que puisque mes fenêtres étoient accidentellement ouvertes, elles devoient, au lieu de laisser entrer la lumière, faire sortir l'obscurité.
Page 141
Je pense que c'est une estimation raisonnable; car quoique je croie que quelques familles en consument moins, je sais que beaucoup d'autres en consument bien plus.