The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 1 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 305

47.
humorous instance of abstinence from, 49.
heat, whence it arises, ii. 79, 125.
magnetism, detected and exposed, i. 150.

_Animalcules_, supposed to cause the luminous appearance of sea-water,
ii. 89.

_Animals_, how to kill them by electricity, i. 415.

_Antifederalists_ of America, comparison of, to the ancient Jews,
iii. 410.

_Apprentices_ easier placed out in America than in Europe, iii. 407.
indentures of, how made in America, 408.

_Argumentation_, bad effects of, as a habit, i. 17.
best method of, 22.

_Armies_, best means of supporting them, ii. 400.

_Armonica_, musical instrument so called, described, ii. 330.
manner of playing on it, 334.

_Asbestos_, specimen of, sold by Franklin to Sir Hans Sloane, i. 60.
letter relating to it, iii. 513.

_Astrology_, letter to the Busy-body on, iii. 448.

_Atmosphere_ sometimes denser above than below, ii. 6.
electrical, its properties, i. 294.

_Aurora borealis_ explained, i. 212.
conjectures respecting, 257, ii. 69.
query concerning, i. 293.


B.

_Badoin_, Mr. letters from, i. 314, 324.

_Ballads_, two, written by Franklin in his youth, i. 16.

_Balls_ of fire in the air, remark concerning, ii. 337.

_Barometer_, how acted on by air, ii. 92.

_Barrels_ for gunpowder, new sort proposed, i. 376.

_Bass_, unnecessary in some tunes, ii. 343.

_Bathing_ relieves thirst, ii. 104.
observations on, 211.

_Battery_, electrical, its construction, i. 193.

_Baxter_, Mr. observations on his enquiry into the nature of the soul,
ii. 110.

_Beccaria_, character of his book on electricity, i. 310.

_Beer_, not conducive to bodily strength, i. 62.

_Bells_, form in consecrating them at Paris, i. 384.

_Belly-ache_, dry, lead a cause of, ii. 220.

_Bermuda_, little thunder there, i. 216.

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 11
Mais mon père, chargé d'une nombreuse famille, se trouva hors d'état de fournir, sans se gêner beaucoup, à la dépense d'une éducation de collège.
Page 13
parloit jamais des mets qui paroissoient sur la table.
Page 32
Cependant, il écrivit une lettre polie à sir William.
Page 40
Ces délais successifs se prolongèrent jusqu'à ce que.
Page 41
Quoique Ralph fût marié et eût un enfant, il se décida à m'accompagner dans mon voyage.
Page 42
Il me mit tout de suite au fait du caractère de Keith, me dit qu'il n'étoit nullement probable qu'il eût écrit une seule lettre en ma faveur; et que tous ceux qui le connoissoient, n'avoient aucune confiance en lui.
Page 56
Mais il n'y avoit point de place vacante, et je restai oisif.
Page 62
soir, quelquefois plus tard, avant que j'eusse achevé ma distribution pour le travail du lendemain; car les petits ouvrages, que nous envoyoient de temps en temps nos amis, ne laissoient pas que de nous détourner.
Page 63
Malgré cela, sa feuille fut commencée: mais l'ayant continuée neuf mois de suite, sans avoir plus de quatre-vingt-dix souscripteurs, il me proposa de me la céder pour une bagatelle.
Page 69
Cependant, cette passion de jeunesse, si difficile à gouverner, m'avoit souvent entraîné dans des intrigues avec des femmes méprisables, qui m'occasionnoient de la dépense et des embarras, et qui m'exposoient sans cesse à gagner une maladie que je craignois plus que toute autre chose: mais je fus assez heureux pour échapper à ce danger.
Page 80
Dalibard qui, le premier, fit des expériences en France, avoue qu'il n'a fait que suivre les procédés que Franklin avoit indiqués.
Page 88
Collinson, engagèrent MM.
Page 91
La nomination de tous les officiers de terre et de mer devoit être faite par le président-général, et approuvée par le conseil.
Page 96
Le succès en est connu.
Page 99
Il vouloit aussi que les officiers fussent nommés par lui seul, et non élus par le peuple, comme le portoit le bill.
Page 101
[51] Louis XV.
Page 108
»Il resta dans cet état jusqu'au cinquième jour qui précéda sa mort.
Page 127
I.
Page 133
Pour connoître cette vérité, par expérience, il faut qu'une personne reste au lit, dans la même position, et que relevant ses draps, elle laisse une partie de son corps exposée à un air nouveau: alors elle sentira cette partie tout-à-coup rafraîchie, parce que l'air soulagera sa peau, en recevant et emportant au loin la matière transpirable qui l'incommodoit.
Page 137
ÉCRIT EN 1736.