The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 1 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 98

extended very far; even to the back of the British
settlements. They were disposed, from time to time, to establish
posts within the territory, which the English claimed as their own.
Independent of the injury to the fur trade, which was considerable,
the colonies suffered this further inconvenience, that the Indians
were frequently instigated to commit depredations on their frontiers.
In the year 1753, encroachments were made upon the boundaries of
Virginia. Remonstrances had no effect. In the ensuing year, a body
of men were sent out under the command of Mr. Washington, who,
though a very young man, had, by his conduct in the preceding year,
shewn himself worthy of such an important trust. Whilst marching
to take possession of the post at the junction of the Allegany and
Monongahela, he was informed that the French had already erected
a fort there. A detachment of their men marched against him. He
fortified himself as strongly as time and circumstances would
admit. A superiority of numbers soon obliged him to surrender _Fort
Necessity_. He obtained honourable terms for himself and men, and
returned to Virginia. The government of Great Britain now thought
it necessary to interfere. In the year 1755, General Braddock, with
some regiments of regular troops, and provincial levies, was sent
to dispossess the French of the posts upon which they had seized.
After the men were all ready, a difficulty occurred, which had nearly
prevented the expedition. This was the want of waggons. Franklin now
stepped forward, and with the assistance of his son, in a little time
procured a hundred and fifty. Braddock unfortunately fell into an
ambuscade, and perished, with a number of his men. Washington, who
had accompanied him as an aid-de-camp, and had warned him, in vain,
of his danger, now displayed great military talents in effecting a
retreat of the remains of the army, and in forming a junction with
the rear, under colonel Dunbar, upon whom the chief command now
devolved. With some difficulty they brought their little body to a
place of safety; but they found it necessary to destroy their waggons
and baggage, to prevent them falling into the hands of the enemy. For
the waggons which he had furnished, Franklin had given bonds to a
large amount. The owners declared their intention of obliging him to
make a restitution of their property. Had they put their threats in
execution, ruin must inevitably have been the consequence. Governor
Shirley, finding that he had incurred these debts for the service of
government, made arrangements to have them discharged, and released
Franklin from his disagreeable situation.

The alarm spread through the

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 18
»On m'amena, dit M.
Page 48
_ Nous avions été quelque tems dans l'opinion que le feu électrique n'étoit pas produit, mais rassemblé par le frottement, étant en effet un élément répandu partout, & attiré par d'autres matières, spécialement par l'eau & par les métaux: nous avions aussi découvert & démontré son affluence au globe électrique, aussi bien que son effluence par le moyen des roues d'un petit moulin à vent[16], dont les aîles sont de gros papier placées obliquement, & tournant librement sur un axe délié de fil-d'archal, & aussi par de petites roues de la même matière, mais qui ont la forme des roues de moulin à eau.
Page 55
Si la fiole faisoit une explosion réelle aux deux extrémités & déchargeoit le feu tant des côtés que du fil-d'archal, les balles seroient électrisées en _plus_ & s'éloigneroient _plus loin_, car aucune portion de feu ne peut s'échaper en étant empêchée par le manche de cire.
Page 57
Franklin que, si l'on approche l'un de l'autre les crochets des deux bouteilles également chargées, il n'en résultera ni étincelle, ni choc: _Ho! voilà_, s'écrie M.
Page 61
Alors prenant la bouteille d'une main, & approchant un doigt de l'autre main auprès de l'orifice, une forte éteincelle s'élança de l'eau, & le choc fut aussi violent que si le fil-d'archal n'eût point été dérangé, ce qui nous fit connoître que la force électrique ne résidoit point dans le fil-d'archal.
Page 63
Fr.
Page 64
Franklin, quoiqu'elle ne soit pas une des plus brillantes, & sur laquelle j'ai entendu un des Physiciens les plus experimentés en cette partie, se reprocher de ne l'avoir pas imaginée; si, dis-je, il restoit encore quelques doutes sur ce sujet, on pourroit les lever, en s'y prenant d'une autre façon que j'ai imaginée, & que je rapporte ici, pour répondre à ceux qui prétendent que la matière électrique ne paroît attachée au verre de la bouteille qu'en vertu de l'adhérence de l'eau à ses parois intérieures.
Page 75
69.
Page 85
_ EXPÉRIENCES ET OBSERVATIONS SUR L'ÉLECTRICITÉ FAITES A PHILADELPHIE EN AMÉRIQUE .
Page 94
Lorsque le feu électrique traverse un corps, il agit sur le feu commun contenu dans ce corps, & met ce feu en mouvement; & s'il y a une quantité suffisante de chaque espèce de feu, le corps sera enflammé.
Page 105
On conçoit de même comment les nuages électrisés peuvent être emportés sur les terres fort loin de la mer sans aucun obstacle.
Page 109
Tout étant ainsi préparé, j'ai fait élever perpendiculairement la verge de fer au milieu des trois perches, & je l'ai affermie en l'attachant à chacune de ces perches avec de forts cordons de soye par deux endroits seulement.
Page 115
Par ce moyen nous avons toujours été avertis depuis de l'approche des nuages orageux; il nous est même arrivé plusieurs fois, à M.
Page 131
le Roy de l'Académie des Sciences, dont nous avons déjà parlé, avoit aussi conjecturé long-tems avant d'avoir été informé des nouvelles découvertes faites en Amérique, que l'électricité des nuages devoit être négative: voici comme il s'en explique à la fin d'un mémoire qu'il lût à l'Académie le 9.
Page 133
Or l'eau est au fluide électrique ce que l'éponge est à l'eau.
Page 134
Que l'atmosphère autour du pot fût diminuée en enlevant la chaîne, & augmentée en la baissant, c'est une chose non-seulement conforme à la raison, puisque l'atmosphère de la chaîne doit être tirée de celle du pot quand elle.
Page 138
Kinnersley a tenu en bon état sa verge & ses timbres & en a fait beaucoup.
Page 155
44.
Page 161
_Impossibilité_ de s'électriser soi-même, I.
Page 162
_Plus_ & moins merveilleusement combinés, I.