The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 2 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 221

in it as a part of their lectures. The addition
to their present apparatus need not be very expensive. A number of
little representations of rooms composed each of five panes of sash
glass, framed in wood at the corners, with proportionable doors,
and moveable glass chimneys, with openings of different sizes, and
different lengths of funnel, and some of the rooms so contrived as
to communicate on occasion with others, so as to form different
combinations, and exemplify different cases; with quantities of green
wax taper cut into pieces of an inch and half, sixteen of which stuck
together in a square, and lit, would make a strong fire for a little
glass chimney, and blown out would continue to burn and give smoke as
long as desired. With such an apparatus all the operations of smoke
and rarified air in rooms and chimneys might be seen through their
transparent sides; and the effect of winds on chimneys, commanded or
otherwise, might be shown, by letting the entering air blow upon them
through an opened window of the lecturer's chamber, where it would
be constant while he kept a good fire in his chimney. By the help of
such lectures our fumists would become better instructed. At present
they have generally but one remedy, which perhaps they have known
effectual in some one case of smoky chimneys, and they apply that
indiscriminately to all the other cases, without success,--but not
without expence to their employers.

With all the science, however, that a man shall suppose himself
possessed of in this article, he may sometimes meet with cases
that shall puzzle him. I once lodged in a house at London, which,
in a little room, had a single chimney and funnel. The opening was
very small, yet it did not keep in the smoke, and all attempts to
have a fire in this room were fruitless. I could not imagine the
reason, till at length observing that the chamber over it, which had
no fire-place in it, was always filled with smoke when a fire was
kindled below and that the smoke came through the cracks and crevices
of the wainscot; I had the wainscot taken down, and discovered that
the funnel, which went up behind it, had a crack many feet in length,
and wide enough to admit my arm, a breach very dangerous with regard
to fire, and occasioned probably by an apparent irregular settling of
one side of the house. The air entering this breach freely, destroyed
the drawing force of the funnel. The remedy would have been, filling
up the breach or rather

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 3
[Note 1: Fréf.
Page 15
ou la garder plusieurs jours dans cet état, sans qu'elle perde beaucoup de sa force électrique; il n'y a point d'autre précaution à prendre que de la déposer sur un corps électrique, dans un endroit qui ne soit pas trop exposé à l'humidité de l'air ou à la poussière.
Page 21
Quand on n'auroit pas l'ingénieux instrument que MM.
Page 29
4.
Page 58
45.
Page 63
Donc en versant l'eau de cette façon on fait passer avec elle dans la seconde bouteille la moitié de la matière électrique contenuë dans la première.
Page 69
L'on conçoit que cette roue est bien plus légère, & par conséquent plus mobile que celle de M.
Page 72
Nous sommes surpris de lire dans le livre de M.
Page 76
Que les parties composantes du verre soient extrêmement petites & déliées, je le conjecture de ce que ses parties brisées ne sont jamais raboteuses, mais toujours lisses & polies; & de la ténuité de ses particules, j'infére que les pores entr'elles sont excessivement petits; de là vient que l'eau forte, ni aucun autre menstruë connu n'y peut entrer pour les séparer, & en dissoudre la substance; nous ne connoissons même aucun fluide assez délié pour les pénétrer, excepté le feu commun & le fluide électrique.
Page 79
Mais l'air résiste à son mouvement, car étant lui-même un corps originairement électrique, il ne l'attire point, ayant déjà sa quantité suffisante.
Page 100
Tournez cette feüille de façon que la partie aiguë soit la plus élevée, & alors elle se placera tout auprès de la lame non-électrisée, parce qu'elle reçoit plus promptement à la pointe de l'angle aigu qu'elle ne peut décharger à la pointe de l'angle droit; ainsi la différence de distance est toujours proportionnelle à la différence d'accélération.
Page 107
Si l'on plante sur le plancher un poinçon de métal, dont la tête soit arrondie & polie, de façon que les bassins puissent passer pardessus en décrivant leur cercle; si dans cet état on électrise un des bassins en lui appliquant le fil-d'archal de la bouteille électrique, on verra ce bassin s'abaisser en passant sur le poinçon, & même décharger son feu sur cet instrument, s'il est à une distance convenable.
Page 114
Richman, professeur de physique à Petersbourg & martyr de l'électricité, suffiroit seul pour avertir qu'il est quelquefois dangereux de s'approcher sans beaucoup de précaution de la verge de fer électrisée par le tonnerre.
Page 118
Si l'aiguille est posée Est & Ouest dans le tems qu'elle est frappée, le bout par lequel le feu électrique est entré se tourne au nord.
Page 138
Pour les représenter par une expérience, prenez deux ou trois floccons de coton non serré; attachez-en un au premier conducteur par un fil fin de deux pouces, (qui peut être filé sur le champ du même floccon avec les doigts,) liez-en un autre à celui-ci, un troisiéme au second par de semblables fils.
Page 144
_ qu'il a entendu faire cette remarque; mais, dit-il, pourquoi un conducteur d'électricité n'est-il pas un sujet électrique? Ce n'est pas là la question.
Page 148
Quand l'appareil a perdu une partie de sa portion naturelle de ce fluide par l'approche de la cire frottée d'une de ses extrémités, ou qu'il est électrisé négativement, le feu électrique est attiré & pris par les boules pour suppléer au défaut, & cela plus abondamment à l'approche d'un verre frotté ou d'un corps électrisé positivement qu'auparavant.
Page 151
Quand l'appareil fut électrisé la dernière fois, ce fut par la chûte d'une neige fonduë, ce qui arriva dernièrement environ le 12.
Page 153
effet dont vous me dites qu'il semble douter, je vous avouërai que je crois que c'est modestie & prudence de sa part.
Page 158
120.