The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 2 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 227

chimneys might, by means of smoke-jack vanes, be applied to some
mechanical purposes, where a small but pretty constant power only is
wanted.

If you would have my opinion of the cause of this changing current of
air in chimneys, it is, in short, as follows. In summer time there
is generally a great difference in the warmth of the air at mid-day
and mid-night, and, of course, a difference of specific gravity
in the air, as the more it is warmed the more it is rarefied. The
funnel of a chimney, being for the most part surrounded by the house,
is protected, in a great measure, from the direct action of the
sun's rays, and also from the coldness of the night air. It thence
preserves a middle temperature between the heat of the day, and the
coldness of the night. This middle temperature it communicates to
the air contained in it. If the state of the outward air be cooler
than that in the funnel of the chimney, it will, by being heavier,
force it to rise, and go out at the top. What supplies its place from
below, being warmed, in its turn, by the warmer funnel, is likewise
forced up by the colder and weightier air below, and so the current
is continued till the next day, when the sun gradually changes the
state of the outward air, makes it first as warm as the funnel of
the chimney can make it (when the current begins to hesitate) and
afterwards warmer. Then the funnel, being cooler than the air that
comes into it, cools that air, makes it heavier than the outward air,
of course it descends; and what succeeds it from above being cooled
in its turn, the descending current continues till towards evening,
when it again hesitates and changes its course, from the change of
warmth in the outward air, and the nearly remaining same middle
temperature in the funnel.

Upon this principle, if a house were built behind Beacon-hill, an
adit carried from one of the doors into the hill horizontally, till
it meet with a perpendicular shaft sunk from its top, it seems
probable to me, that those who lived in the house would constantly,
in the heat even of the calmest day, have as much cool air passing
through the house, as they should chuse; and the same, though
reversed in its current, during the stillest night.

I think, too, this property might be made of use to miners; as,
where several shafts or pits are sunk perpendicularly into the
earth, communicating at bottom by horizontal passages, which

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 15
Tous les marins ont une opinion qui doit sans doute son origine à un manque d'eau, et à la nécessité où l'on a été de l'épargner.
Page 28
_ «--De bons gages».
Page 33
N'est-il pas probable que plusieurs de ces armateurs de Londres, si ardens à voler les marchands d'Amsterdam, voleroient aussi volontiers ceux de la rue voisine de la leur, s'ils pouvoient le faire avec la même impunité? Le désir du bien d'autrui[19] est toujours le même: il n'y a que la crainte du gibet qui mette de la différence dans ses effets.
Page 35
Toutes les femmes, les enfans, les gens de lettres de toutes les facultés, les agriculteurs, les artisans, les manufacturiers, les pêcheurs, et les habitans non armés des villes, des villages et autres places sans fortifications, et.
Page 39
Le bon missionnaire qu'ennuyoit ce conte ridicule, dit à celui qui le fesoit:--«Je vous ai annoncé des vérités sacrées: mais vous ne m'entretenez que de fables, de fictions, de mensonges».
Page 49
Si nous entrons dans nos cités, nous voyons que, depuis la révolution, les propriétaires des maisons et des terreins qui y sont compris, ont vu considérablement augmenter leur fortune.
Page 50
Restent à présent les détailleurs, ou ceux qui tiennent des boutiques.
Page 71
d'étudier la nature de notre globe n'est pas en mon pouvoir; c'est pourquoi je me suis permis d'errer un peu dans les déserts de l'imagination.
Page 74
En un mot, le pays qui s'étend depuis le grand Kenhawa jusqu'à la rivière des Cherokées, n'a jamais été habité par les Cherokées, ni servi à leurs chasses.
Page 76
En 1754, les Français prirent authentiquement possession de l'Ohio, et construisirent des forts à Venango, au confluent de l'Ohio et du Monongehela, et à l'embouchure de la rivière des Cherokées.
Page 84
C'est que la ligne désignée dans la proclamation de 1763, manque de précision.
Page 87
» En réponse à ce discours, les commissaires de Pensylvanie informèrent les six Nations, que le gouverneur de la province avoit fait partir quatre personnes avec sa proclamation et l'acte de l'assemblée (qui déclaroit crime de félonie digne de mort sans bénéfice de clergé, l'occupation des terres des Indiens) pour ordonner à tous les habitans des montagnes situées dans les limites de la Pensylvanie, d'abandonner leurs établissemens: mais que cela avoit été inutile.
Page 102
Aussi, les voit-on sans cesse en querelle.
Page 111
Que les colonies anglaises étant limitrophes des établissemens français, elles sont proprement frontières de l'empire britannique; et que les frontières d'un empire doivent être défendues aux frais de tout ce qui le compose;--Qu'il seroit maintenant très-difficile d'obliger, par un acte du parlement, les habitans des _Cinq ports_, ou des côtes d'Angleterre, à entretenir toute la marine anglaise, parce qu'ils sont immédiatement défendus par elle, et de leur refuser, en même-temps, le droit d'avoir des représentans au parlement;--Qu'enfin, si les frontières anglaises en Amérique, doivent supporter les frais de leur défense, il est bien dur pour elles de ne pouvoir ni participer à l'acte qui les taxe, ni juger de la nécessité de l'impôt, et de la somme à laquelle il doit s'élever, ni donner des conseils sur les mesures qui y ont rapport.
Page 138
TRANQUILLITÉ.
Page 140
|------|------|------|------|------|------|------| Économie.
Page 144
Je trouvai très-difficile aussi d'observer l'_ordre_, en mettant à leur place les effets, les papiers, etc.
Page 147
[74] Ce morceau qui se rapporte à l'année 1730 ou 1731, et fait suite à ce que Franklin a écrit des Mémoires de sa Vie, a été tiré, à Philadelphie, d'un manuscrit prêté au citoyen Delessert.
Page 151
Vous comptez que tout cela sera vendu bon marché.
Page 155
À Noé Webster, à Hartford.