The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 2 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 273

its varied
appearance. Certainly the omitting this prominent letter makes a
line appear more even, but renders it less immediately legible; as
the paring of all men's noses might smooth and level their faces,
but would render their physiognomies less distinguishable. Add to
all these improvements backwards, another modern fancy, that _grey_
printing is more beautiful than black. Hence the English new books
are printed in so dim a character, as to be read with difficulty
by old eyes; unless in a very strong light and with good glasses.
Whoever compares a volume of the Gentleman's Magazine, printed
between the years 1731 and 1740, with one of those printed in the
last ten years, will be convinced of the much greater degree of
perspicuity given by black than by the grey. Lord Chesterfield
pleasantly remarked this difference to Faulkener, the printer of the
Dublin Journal, who was vainly making encomiums on his own paper, as
the most complete of any in the world. "But Mr. Faulkener," says my
lord, "don't you think it might be still farther improved, by using
paper and ink not quite so near of a colour?"--For all these reasons,
I cannot but wish, that our American printers would, in their
editions, avoid these fancied improvements, and thereby render their
works more agreeable to foreigners in Europe, to the great advantage
of our bookselling commerce.

Farther, to be more sensible of the advantage of clear and distinct
printing, let us consider the assistance it affords in reading
well aloud to an auditory. In so doing, the eye generally slides
forward three or four words before the voice. If the sight clearly
distinguishes what the coming words are, it gives time to order
the modulation of the voice to express them properly. But if they
are obscurely printed or disguised, by omitting the capitals and
long _ʃ_'s, or otherwise, the reader is apt to modulate wrong; and
finding he has done so, he is obliged to go back and begin the
sentence again; which lessens the pleasure of the hearers. This
leads me to mention an old error in our mode of printing. We are
sensible, that when a question is met with in the reading, there is a
proper variation to be used in the management of the voice. We have
therefore a point, called an interrogation, affixed to the question,
in order to distinguish it. But this is absurdly placed at its end,
so that the reader does not discover it till he finds, that he has
wrongly modulated his voice, and is therefore obliged to begin again
the sentence. To prevent this, the Spanish

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 5
Je me suis contenté d'ajouter à la suite des principales expériences critiquées quelques-unes des réponses dont j'avois eu intention de faire un ouvrage séparé.
Page 8
.
Page 30
Ellicot dans les Transact.
Page 33
De même la portion d'atmosphère enfermée dans H A B I, a la ligne A B pour base, & pareillement la portion enfermée dans K B C L, a B C pour appui, & de même sur l'autre côté de la figure.
Page 36
Franklin dit ici du pouvoir & de l'effet des pointes, comme l'ont observé plusieurs de ses Critiques; mais aussi il s'en faut beaucoup qu'on doive tirer de leurs observations toutes les conséquences qu'ils prétendent en résulter.
Page 39
verges[11] d'air, en supposant que dans la rotation mon bras augmentoit d'un pied le demi-diamètre du cercle.
Page 41
l'aigrette disparoît & le sifflement cesse.
Page 48
.
Page 59
du succès des expériences de M.
Page 61
Alors prenant la bouteille d'une main, & approchant un doigt de l'autre main auprès de l'orifice, une forte éteincelle s'élança de l'eau, & le choc fut aussi violent que si le fil-d'archal n'eût point été dérangé, ce qui nous fit connoître que la force électrique ne résidoit point dans le fil-d'archal.
Page 75
Si le feu qui abandonne ainsi la bouteille n'est pas le même que celui qui est poussé à travers le fil-d'archal, ce doit être le feu qui résidoit dans la bouteille (c'est-à-dire dans le verre de la bouteille) avant le commencement de l'opération.
Page 90
109.
Page 92
C'est une chose ordinaire de voir des nuages à différentes hauteurs tenir différens chemins, ce qui prouve différens courants d'air l'un au-dessus de l'autre.
Page 100
que l'angle d'en haut soit un angle droit, les deux suivans des angles obtus, & le plus bas un angle fort aigu, & amenez cet or sur votre lame, qui est sous la lame électrisée, de manière que la partie coupée à angle droit puisse être d'abord élevée, ce qui se fait en couvrant la partie aiguë avec le creux de la main, & vous verrez la feüille prendre place beaucoup plus près de la lame supérieure que de la lame inférieure, parce que sans être plus près, elle ne peut recevoir aussi promptement à la pointe de son angle droit, qu'elle peut décharger à la pointe de son angle aigu.
Page 114
lui manquera.
Page 123
Par conséquent on ne peut pas en tirer autant du conducteur qu'on peut y en faire entrer.
Page 134
Du plat-fond avec un autre fil de fine soye écruë, je suspendis un petit floccon de coton, de manière que quand il pendoit perpendiculairement il touchoit le côté du pot: ensuite approchant du pot le crochet d'une bouteille chargée, je lui donnai une étincelle qui se répandit autour en atmosphère électrique, & le floccon de coton fut repoussé du côté du pot à la distance de neuf ou dix pouces: le pot ne recevoit plus alors d'autre étincelle du crochet de la bouteille; mais à mesure que j'élevois la chaîne, l'atmosphère du pot diminua en se coulant sur la chaîne qui s'élevoit, & en conséquence le floccon de coton s'approcha de plus en plus du pot; & alors si je rapprochois de ce pot le crochet de la bouteille, il recevoit une autre étincelle & le coton retournoit à la même distance qu'auparavant, & de cette sorte à proportion que la chaîne étoit élevée plus haut, le pot recevoit plus d'étincelles, parce que le pot avec la chaîne déployée étoit capable de supporter une plus grande atmosphère que le pot avec la chaîne ramassée dans son intérieur.
Page 138
d'un nuage de tonnerre, verra qu'il est très-désuni, ayant nombre de fragmens séparés ou de petits nuages l'un sous l'autre, le plus bas étant souvent fort peu éloigné de la terre.
Page 139
_ _Remarques sur les Lettres de l'Abbé Nollet sur l'Électricité, à B.
Page 161
_Moyen_ simple de reconnoître si l'électricité est positive ou négative, II.