The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 3 [of 3]

By Benjamin Franklin

Page 233

so much the better. Attorneys
clerks and Newgate solicitors will do for chief justices, especially
if they hold their places during your pleasure:--and all will
contribute to impress those ideas of your government, that are
proper for a people you would wish to renounce it.

VI. To confirm these impressions, and strike them deeper,
whenever the injured come to the capital with complaints of
mal-administration, oppression, or injustice, _punish such suitors_
with long delay, enormous expence, and a final judgment in favour
of the oppressor. This will have an admirable effect every way.
The trouble of future complaints will be prevented, and governors
and judges will be encouraged to farther acts of oppression and
injustice, and thence the people may become more disaffected, and at
length desperate.

VII. When such governors have crammed their coffers, and made
themselves so odious to the people, that they can no longer remain
among them with safety to their persons, _recal and reward_ them with
pensions. You may make them baronets too, if that respectable order
should not think fit to resent it. All will contribute to encourage
new governors in the same practice, and make the supreme government
detestable.

VIII. If, when you are engaged in war, your colonies should vie in
liberal aids of men and money against the common enemy upon your
simple requisition, and give far beyond their abilities,--reflect,
that a penny, taken from them by your power, is more honourable to
you, than a pound presented by their benevolence; _despise therefore
their voluntary grants_, and resolve to harass them with _novel
taxes_.--They will probably complain to your parliament, that they
are taxed by a body in which they have no representative, and that
this is contrary to common right. They will petition for redress. Let
the parliament flout their claims, reject their petitions, refuse
even to suffer the reading of them, and treat the petitioners with
the utmost contempt. Nothing can have a better effect in producing
the alienation proposed; for though many can forgive injuries, none
ever forgave contempt.

IX. In laying these taxes, _never regard the heavy burthens_ those
remote people already undergo, in defending their own frontiers,
supporting their own provincial government, making new roads,
building bridges, churches, and other public edifices, which in
old countries have been done to your hands, by your ancestors, but
which occasion constant calls and demands on the purses of a new
people.--Forget the restraint you lay on their trade for your own
benefit, and the advantage a monopoly of this trade gives your
exacting merchants. Think nothing of the wealth those merchants and
your manufacturers acquire by the colony commerce, their increased
ability thereby

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 2
TRADUIT DE L'ANGLAIS, AVEC DES NOTES, PAR J.
Page 6
Probablement ils y étoient depuis l'époque où chaque famille prit un surnom, et où la nôtre choisit celui de Franklin, qui avoit été auparavant la dénomination d'un certain ordre de personnes[4].
Page 7
Nous visitâmes sa tombe en.
Page 13
--Que cet exemple, lecteur, t'encourage à remplir diligemment les devoirs de ta vocation, et à compter sur les secours de la providence! »Il fut pieux et prudent; »Elle, discrète et vertueuse.
Page 31
Je fis alors un grand éloge de Philadelphie, et de la vie agréable qu'on y menoit; et je dis que mon intention étoit d'y retourner.
Page 38
Osborne avoit de l'esprit, et étoit sincère et ardent en amitié; mais il aimoit trop la critique en matière de littérature.
Page 49
Son visage étoit pâle; mais elle n'avoit jamais été malade; et je puis la citer comme une autre preuve du peu qu'il faut pour maintenir la vie et la santé.
Page 61
Il devint par la suite négociant très-considéré, et l'un de nos juges provinciaux.
Page 63
Beaucoup d'autres suivirent leur exemple; et le nombre de nos abonnés continua à s'accroître.
Page 64
Je leur répondis que tant qu'il resteroit la moindre probabilité que les Meredith rempliroient leurs engagemens, je ne consentirois pas à leur proposer de me séparer d'eux, attendu que je croyois leur avoir de grandes obligations, pour ce qu'ils avoient fait déjà, et pour ce qu'ils étoient encore disposés à faire, s'ils en.
Page 65
Un jour je dis à mon associé:--«Votre père est peut-être mécontent de ce que vous n'avez qu'une part dans l'imprimerie, et il répugne à faire pour deux ce qu'il feroit pour vous seul.
Page 67
gouvernement de Newcastle; et je conservai ce travail tant que j'exerçai la profession d'imprimeur.
Page 70
.
Page 92
Un détachement de leurs troupes s'avança aussitôt contre lui.
Page 95
Après d'assez longs débats, on proposa que Franklin promît solemnellement que la répartition de l'impôt seroit telle que les biens des Penn ne paieroient pas au-delà de ce qu'ils devroient proportionnément aux autres.
Page 113
Ces secours seront d'abord de peu de conséquence; mais à mesure que le capital grossira par l'accumulation des intérêts, ils deviendront plus considérables.
Page 117
Cela vous attirera du respect à vous-même, non-seulement de sa part, mais de la part de tous ceux qui seront témoins de votre conduite.
Page 122
On m'a laissé grandir sans me donner la moindre instruction, tandis que rien n'a été épargné pour la bien élever.
Page 126
À quoi me servent à présent tous mes travaux, tous mes soins, pour amasser sur cette feuille une provision de rosée, dont je n'aurai pas le temps de jouir? Qu'importent toutes les querelles politiques, dans lesquelles je me suis engagé pour l'avantage de mes compatriotes qui habitent sur ce.
Page 138
--Celui qui paie argent comptant, y échappe ou peut au moins y échapper.