Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 38

assis au premier rang;
les guerriers au second, et les femmes et les enfans au dernier.
L'emploi des femmes est de remarquer avec soin ce qui se passe dans les
conseils, de le graver dans leur mémoire, et de l'apprendre par
tradition à leurs enfans; car ces peuples n'ont point d'écriture. Elles
sont les registres du conseil. Elles conservent le souvenir des traités,
qui ont été conclus cent ans auparavant; et quand nous comparons ce
qu'elles disent avec nos écrits, nous le trouvons toujours exact.

Celui qui veut parler se lève: les autres gardent un profond silence.
Quand il a fini il se rassied, et on lui laisse cinq ou six minutes,
pour qu'il puisse se rappeler s'il n'a omis rien de ce qu'il avoit
intention de dire, et se lever de nouveau pour l'énoncer. Interrompre
quelqu'un, même dans la conversation ordinaire, est regardé comme
très-indécent. Ô combien cela diffère de ce qu'on voit dans la chambre
polie des communes d'Angleterre, où il se passe à peine un jour, sans
quelque tumulte qui oblige l'orateur à s'enrouer à force de crier à
l'ordre! Combien diffère aussi la conversation des Sauvages, de la
conversation de plusieurs sociétés polies d'Europe, dans lesquelles, si
vous n'énoncez pas votre pensée avec beaucoup de rapidité, vous êtes
arrêté au milieu d'une phrase par l'impatient babil de ceux avec qui
vous vous entretenez, et il ne vous est plus possible de la finir!

Il est vrai que la politesse qu'affectent les Sauvages dans la
conversation, est portée à l'excès; car elle ne leur permet pas de
démentir, ni même de contredire ce qu'on énonce en leur présence. Par ce
moyen, ils évitent les disputes: mais aussi on peut difficilement
connoître leur façon de penser et l'impression qu'on fait sur eux. Les
missionnaires qui ont essayé de les convertir au christianisme, se
plaignent tous de cette extrême déférence, comme d'un des plus grands
obstacles au succès de leur mission. Les Sauvages se laissent patiemment
expliquer les vérités du christianisme, et y donnent leurs signes
ordinaires d'approbation. Vous croiriez qu'ils sont convaincus. Point du
tout. C'est pure civilité.

Un missionnaire suédois ayant assemblé les chefs Indiens des bords de la
Susquehannah, leur fit un sermon dans lequel il développa les principaux
faits historiques sur lesquels est fondée notre religion; tels que la
chute de nos premiers parens quand ils mangèrent une pomme; la venue du
Christ pour réparer le mal; ses miracles, ses souffrances, etc.--Quand
il eut achevé, un orateur indien se leva pour le remercier.--«Ce que
vous venez de nous faire entendre, dit-il, est très-bon. Certes, c'est
fort mal que de manger des pommes; il vaut

Last Page Next Page

Text Comparison with Autobiography of Benjamin Franklin

Page 0
[Illustration: FRANKLIN ARMS] [Illustration: FRANKLIN SEAL] [Illustration: Franklin at the Court of Louis XVI "He was therefore, feasted and invited to all the court parties.
Page 2
Agent of Pennsylvania in London 296 Appendix Electrical Kite 327 The Way to Wealth 331 The Whistle 336 A Letter to Samuel Mather 34O Bibliography 343 ILLUSTRATIONS Franklin at the Court of Louis XVI _Frontispiece_ "He was therefore, feasted and invited to all the court parties.
Page 19
They lie buried together at Boston, where I some years since placed a marble over their grave,[15] with this.
Page 20
inscription: Josiah Franklin, and Abiah his wife, lie here interred.
Page 27
My brother had, in 1720 or 1721, begun to print a newspaper.
Page 41
We had been intimate from children, and had read the same books together; but he had the advantage of more time for reading and studying, and a wonderful genius for mathematical learning, in which he far outstript me.
Page 57
"His house, a barber-shop, was known as 'Don Saltero's Coffee-House.
Page 76
was a real change of sentiment or only artifice, on a supposition of our being too far engaged in affection to retract, and therefore that we should steal a marriage, which would leave them at liberty to give or withhold what they pleas'd, I know not; but I suspected the latter, resented it, and went no more.
Page 78
_] It is some time since I receiv'd the above letters, but I have been too busy till now to think of complying with the request they contain.
Page 79
Finding the advantage of this little collection, I propos'd to render the benefit from books more common, by commencing a public subscription library.
Page 82
But he confin'd himself to five points only, as meant by the apostle, viz.
Page 85
| * | * | | * | | * | | +----+----+----+----+----+----+----+----+ | O.
Page 110
Associates in this scheme were presently found, amounting to thirty.
Page 140
Seven days' pay is to be advanced and paid in hand by me to the owner of each waggon and team, or horse, at the time of contracting, if required, and the remainder to be paid by General Braddock, or by the paymaster of the army, at the time of their discharge, or from time to time, as it shall be demanded.
Page 141
" _"To the inhabitants of the Counties of Lancaster, York, and Cumberland.
Page 156
He procur'd an elegant apparatus for the purpose, in which all the little machines that I had roughly made for myself were nicely form'd by instrument-makers.
Page 176
Poverty often deprives a Man of all Spirit and Virtue: '_Tis hard for an empty Bag to stand upright_.
Page 180
1789.
Page 181
called this the LI Chapter of Genesis.
Page 183
Mayle, for Lisbon.