Vie de Benjamin Franklin, écrite par lui-même - Tome II suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 68

votre écrit, avec quelques corrections.--Je n'ai point
vu de mines de charbon sous les rochers calcaires du Derby-Shire. J'ai
seulement remarqué que la partie inférieure des montagnes de rochers,
qu'on peut y voir, est mêlée d'écailles d'huître et de pierres. Les
endroits élevés du comté de Derby sont, je crois, autant au-dessus du
niveau de la mer, que les mines de charbon de Whitehaven sont
au-dessous; ce qui semble prouver un grand bouleversement dans la
surface de l'Angleterre. Quelques parties de cette île se sont enfoncées
dans la mer, tandis que d'autres, qu'elle couvroit, se sont beaucoup
élevées au-dessus d'elle.

Si le centre du globe étoit composé d'une masse solide, il me semble que
de tels changemens ne s'appercevroient pas à sa surface. C'est pourquoi
j'imagine que les parties intérieures de la terre sont un fluide plus
dense et d'une gravité plus spécifique qu'aucun des solides que nous
connoissons, et qui, par conséquent, peuvent nager dans ce fluide, ou
flotter au-dessus. Ainsi la surface du globe n'est qu'une espèce de
coquille, qui peut être brisée et mise en désordre, par les violens
mouvemens du fluide sur lequel elle repose. L'on a trouvé, par le
secours de l'art, le moyen de comprimer l'air, de manière à le rendre
deux fois aussi dense que l'eau; or, si cet air se trouvoit renfermé
avec de l'eau dans un vase de verre très-fort, il se rendroit bientôt au
fond et l'eau flotteroit au-dessus. Mais nous ne savons pas jusqu'à quel
degré de densité l'air peut être comprimé. M. Amontons a calculé que sa
densité croît à mesure qu'elle approche du centre, dans une proportion
relative à celle de la surface, et qu'à la profondeur de quelques lieues
il doit être plus pesant que l'or: ainsi il est possible que le fluide
dense, qui forme la partie intérieure du globe, ne soit que de l'air
comprimé; et comme, quand l'air dense est échauffé, son expansion a de
la force en raison de sa densité, cet air central peut être cause qu'un
autre agent bouleverse la surface du globe, pendant qu'il sert lui-même
à tenir en activité les feux souterrains. Cependant, la raréfaction
soudaine de l'eau peut, ainsi que vous l'observez, être sans le secours
de ces feux, assez forte pour cela, lorsqu'elle agit entre la terre, qui
la presse, et le fluide sur lequel elle repose.

Si l'on pouvoit s'abandonner à son imagination pour expliquer comment le
globe a été formé, je dirois que tous les élémens étoient divisés en
petites parties et confusément mêlés, qu'ils occupoient un grand espace,
et qu'aussitôt que l'Être Suprême a ordonné l'existence de leur gravité,
c'est-à-dire, l'attraction

Last Page Next Page

Text Comparison with Expériences et observations sur l'électricité faites à Philadelphie en Amérique

Page 7
Gilbert, qui avoit tant étudié toutes les propriétés de l'aimant, avoit sans doute remarqué qu'il falloit une moindre force pour mettre en mouvement une aiguille mince & légère posée en équilibre sur un pivot bien poli, comme sont les aiguilles aimantées, que pour élever d'une seule ligne un corps beaucoup plus léger.
Page 25
C'est avec cette glace que j'ai percé d'un coup d'électricité jusqu'à cent soixante feüilles de papier fin; elle m'a aussi servi à enflammer la poudre à canon froide; mais je trouve plus commode l'usage des grands vases de verre bien armés.
Page 28
Notre amé _le Sieur D'Alibard_, Nous a fait exposer qu'il desireroit faire imprimer & donner au Public un Livre qui a pour titre _Expériences & Observations sur l'Électricité faites à Philadelphie en Amérique par M.
Page 30
La matière électrique diffère de la matière commune en ce que les parties de celle-ci s'attirent mutuellement, & que les parties de la première se repoussent mutuellement; de-là vient la divergence apparante dans un courant d'écoulemens électriques.
Page 31
11.
Page 41
un instant au dedans & au dehors du récipient; mais ici, nous avons une bouteille qui contient en même-tems un _plein_ de feu électrique, & un _vuide_ de ce même feu; & quoique le passage de l'un à l'autre paroisse libre, que le plein presse violemment pour se dilater, & que le vuide affamé semble attirer avec une égale violence pour se remplir, _l'équilibre_ ne peut cependant être rétabli entr'eux que par le moyen d'une communication au dehors de la bouteille.
Page 42
»Objecter que _si l'on veut de bonne foi savoir & montrer l'état naturel & véritable de la surface extérieure ou du bas de la bouteille, il ne faut la poser ni sur de la cire ni sur du verre, puisque cela-seul peut faire changer d'état à l'une des deux surfaces, & qu'il convient de la laisser dans toutes les circonstances où elle étoit lorsqu'on la chargeoit d'électricité, &c.
Page 46
»À prendre les choses à la rigueur, Mr.
Page 49
ou de résine & frottant le tube, une autre personne aussi sur un gâteau de cire & tirant le feu; ces deux personnes paroîtront électrisées à une troisiéme sur le plancher, pourvû qu'elles ne soient pas assez près pour se toucher; c'est-à-dire que cette troisiéme personne appercevra une étincelle en approchant son doigt de chacune des deux premières.
Page 56
_ 1748.
Page 59
donner ou enlever à la matière non-électrique, si elle est séparée de la bouteille: étincelle qui ne peut pas égaler la cinquantiéme partie de celle qui fait l'explosion.
Page 74
l'attirent & le retiennent avec plus de force, & en contiennent la plus grande quantité.
Page 87
L'Océan est un composé d'eau, corps non-électrique, & de sel, corps originairement électrique.
Page 95
Si l'origine de la foudre assignée dans cette feüille est la véritable, on entendroit fort peu de tonnerre en mer, lorsque l'on seroit fort éloigné de la terre, & en effet quelques vieux Capitaines de vaisseaux que l'on a consultés sur cet article, assurent que le fait s'accorde parfaitement avec l'hypothèse.
Page 105
Une étincelle électrique tirée à quelque distance d'un corps irrégulier par un autre corps pareil, paroît courbée & ondoyante dans l'air; delà vient l'apparition de l'éclair en zic-zac.
Page 123
Le vent frais (ou ce qu'on appelle de ce nom) que nous.
Page 126
Au sommet du montant de la croix il faut fixer un fil-d'archal très-pointu qui s'élève d'un pied ou plus au-dessus du bois.
Page 131
P.
Page 133
Quand une portion d'eau est dans son état commun de densité, elle ne peut contenir plus de fluide électrique qu'elle n'en a; si on y en ajoûte, il se répand sur la surface.
Page 154
Je serai fort aise de connoître les expériences de M.