Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 43

en l'engageant à être sa caution. Nous apprîmes par sa
lettre, que, de concert avec le gouverneur, il tramoit secrètement une
intrigue pour nuire à M. Hamilton, sur le voyage duquel il avoit compté.
Denham, qui étoit ami d'Hamilton, pensa qu'il falloit l'instruire de
cette perfidie. Aussi, dès qu'il arriva en Angleterre, ce qui ne tarda
pas, je me rendis chez lui, et autant par intérêt pour lui que par
ressentiment contre le gouverneur, je lui donnai la lettre de
Riddlesden. L'information qu'elle contenoit étoit très-importante pour
lui; il m'en remercia beaucoup; et dès ce moment, il m'accorda son
amitié qui, depuis, m'a été souvent très-utile.

Mais que faut-il penser d'un gouverneur, qui joue de si misérables
tours, et trompe si grossièrement un pauvre jeune homme sans expérience?
C'étoit sa coutume. Voulant plaire à tout le monde, et ayant peu à
donner, il prodiguoit les promesses. D'ailleurs, sensible, judicieux,
écrivant assez bien, il étoit bon gouverneur pour la colonie, mais non
pour ses commettans, dont il dédaignoit fréquemment les instructions.
Plusieurs de nos meilleures loix ont été établies sous son
administration, et sont son ouvrage.

Nous étions, Ralph et moi, toujours inséparables. Nous prîmes ensemble
un logement qui nous coûtoit trois schellings et demi par semaine; car
nous ne pouvions pas y mettre davantage. Ralph trouva quelques parens à
Londres: mais ils étoient pauvres et hors d'état de l'assister. Il me
dit alors, pour la première fois, que son intention étoit de rester en
Angleterre, et qu'il n'avoit jamais pensé à retourner à Philadelphie. Il
étoit absolument sans argent; le peu qu'il avoit pu s'en procurer, ayant
à peine suffi à payer son passage. Quant à moi, j'avois encore quinze
pistoles. Ralph avoit de temps en temps recours à ma bourse, pendant
qu'il cherchoit de l'emploi.

Se croyant d'abord beaucoup de talent pour l'état de comédien, il songea
à monter sur le théâtre: mais Wilkes, à qui il s'adressa, lui conseilla
franchement de renoncer à cette idée, parce qu'il lui étoit impossible
de réussir. Il proposa ensuite à Roberts, libraire dans
Pater-Noster-Row, d'écrire pour lui une feuille hebdomadaire dans le
genre du _Spectateur_: mais les conditions qu'il y mit, ne convinrent
point à Roberts. Enfin, il essaya de se procurer du travail comme
copiste. Il parla aux gens de loi et aux marchands de papier des
environs du Temple: ce fut en vain; il ne trouva point de place vacante.

Pour moi, je fus tout de suite employé chez Palmer, qui étoit alors un
fameux imprimeur dans l'enclos de Saint-Barthélémy, et chez lequel je
restai près d'un an. Je m'appliquois assidument à mon ouvrage: mais je
dépensois avec Ralph, presque

Last Page Next Page

Text Comparison with A Book of Gems Choice selections from the writings of Benjamin Franklin

Page 14
467 Popular Amusements 451 Popular Union Meetings 249 Praise God by Singing 232 Prayer 364 Prayer Books 341 Preachers Belonging to no Church 229 Preach Christ, not Ourselves 329 Preacher did not Suit 30 Present Punishment will not Save 133 Progressing Backward 46 Protracted Meetings, Excitements, etc.
Page 45
They not only hear the truth, pay a decent respect to it and admire its beauties, but, with joy, they receive it.
Page 58
The Lord says, “On this rock I will build my church.
Page 102
” A WORKING MINISTRY.
Page 106
They have no proposition to make the world more true, kind, affectionate or happy.
Page 137
Scepticism is not the possession of reformatory principles, but simply the absence of them.
Page 160
It is not the perpetuation of an _old_ church, Adamic, Abrahamic, Mosaic or any other, but to build _one new church_ was what the Lord intended and accomplished.
Page 165
How grand and sublime to _praise God_ in song! We ought to sing in worship, not for music, or even fine singing, but to _praise God_, to _worship_ the Lord our God as an act of _devotion_ to God.
Page 167
The Papal religion is a compound, or an amalgamation of Judaism, Christianity and Paganism, the latter, by far, preponderating.
Page 186
” LORD’S DAY MEETINGS.
Page 194
Peter wielded the sword at the house of Cornelius.
Page 221
Paul says, “God forbid that I should glory, save in the cross of Christ.
Page 232
This required an additional step.
Page 253
” _Con.
Page 264
It does not _belong to the preachers_, but _the preachers belong to it_.
Page 270
On the other hand, learned Judaizers were foisting Judaism into the church at every opportunity.
Page 278
In the plainest terms, no law of nature ever produced a human being without parents.
Page 305
Rejoice over her, thou heaven, and ye holy apostles and prophets; for God hath avenged you on her.
Page 322
Your orders are respectfully solicited for anything that may be wanted for.
Page 323
Publications of the Christian Church Is my specialty, yet I supply Books in every department of literature and learning, by mail, at my expense, on receipt of publisher’s retail price; this brings the book-store to your door.