Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 67

gouvernement de Newcastle; et je conservai ce travail
tant que j'exerçai la profession d'imprimeur.

Sur ces entrefaites, j'ouvris une petite boutique de marchand de papier.
J'y tenois des obligations en blanc et des accords de toute espèce, les
plus corrects qui eussent encore paru en Amérique. Mon ami Breintnal
m'avoit aidé à les dresser. Je vendois aussi du papier, du parchemin, du
carton, des livres, et divers autres articles. Un excellent compositeur
d'imprimerie nommé _Whitemash_, que j'avois connu à Londres, vint
m'offrir ses services. Je l'engageai, et il travailla diligemment et
constamment avec moi. Je pris aussi un apprenti, qui étoit le fils
d'Aquila Rose.

Je commençai à payer peu-à-peu la dette que j'avois contractée; et afin
d'établir mon crédit et ma réputation, comme commerçant, j'eus soin,
non-seulement d'être laborieux et frugal, mais d'éviter toute apparence
du contraire. J'étois vêtu simplement, et l'on ne me voyoit jamais dans
aucun lieu d'amusement public. Je n'allois ni à la pêche ni à la chasse.
Un livre, il est vrai, me détournoit par fois, de mon ouvrage; mais
c'étoit rarement, à la dérobée et sans scandale. Pour montrer que je ne
me regardois pas comme au-dessus de ma profession, je traînois
quelquefois moi-même la brouette, où étoit le papier que j'avois acheté
dans les magasins.

Ainsi, je parvins à me faire connoître pour un jeune homme laborieux et
très-exact dans ses paiemens. Les marchands qui fesoient venir les
articles de papeterie, sollicitoient ma pratique; d'autres m'offroient
de me fournir des livres; et mon petit commerce prospéroit.

Pendant ce temps-là, le crédit et les affaires de Keimer diminuoient
chaque jour. Il fut enfin forcé de vendre tout ce qu'il avoit pour
satisfaire ses créanciers; et il passa à la Barbade, où il vécut quelque
temps dans la misère.

David Harry, qui avoit été apprenti chez Keimer, pendant que j'y
travaillois, et que j'avois instruit, acheta le fonds de l'imprimerie et
succéda à son maître. Je craignis d'abord, d'avoir en lui un puissant
concurrent, car il tenoit à une famille opulente et respectée. En
conséquence, je lui proposai une association, qu'heureusement pour moi
il rejeta avec dédain. Il étoit extrêmement vain, se croyoit un homme
très-élégant, fesoit de la dépense, aimoit les plaisirs et se tenoit
rarement chez lui. Bientôt, ne trouvant plus rien à faire dans le pays,
il prit, comme Keimer, le chemin de la Barbade, où il emporta ses
matériaux d'imprimerie; et là, l'apprenti employa, comme ouvrier, son
ancien maître. Ils se querelloient continuellement. Harry s'endetta de
nouveau, et fut obligé de vendre sa presse et ses caractères, et de
retourner en Pensylvanie, pour reprendre son premier état d'agriculteur.
Celui qui acheta son imprimerie,

Last Page Next Page

Text Comparison with The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 2 [of 3]

Page 0
The WORKS Of BENJAMIN FRANKLIN, L.
Page 12
When too much is added, it precipitates in rain.
Page 37
The spout appearing to descend from the cloud seems to be, by the stream of nearly contiguous drops bringing the air into consent, so as to carry down a quantity of the vapour of the cloud; and the pointed appearance it makes may be from the descending course being swiftest in the middle, or centre of the spout: this naturally drawing the outer parts inward, and the centre to a point; and that will appear foremost that moves swiftest.
Page 78
So if I would finish my letter in the _mode_, I should yet add some thing that means nothing, and is _merely_ civil and polite.
Page 112
A gentleman from Rhode-island told me, it had been remarked, that the harbour of Newport was ever smooth while any whaling vessels were in it; which probably arose from hence, that the blubber which they sometimes bring loose in the hold, or the leakage of their barrels, might afford some oil, to mix with that water, which from time to time they pump out to keep their vessel free, and that some oil might spread over the surface of the water in the harbour, and prevent the forming of any waves.
Page 144
The worst thing in ordinary merchant ships is the cookery.
Page 160
| | | | | | | |Needle| | | | | | | | | | | |Miles.
Page 182
The German stoves, which have no opening in the room where they are used, but the fire is put in from some other room, or from without.
Page 254
--Also the 2 numbers 14, 61 ascending, and 36, 19 descending, with the lower 4 numbers situated like them, viz.
Page 270
Give me leave to mention some of them, though possibly they may already have occurred to you.
Page 278
| | t |Teeth.
Page 282
What in our common alphabet is supposed the third vowel, _i_, as we sound it, is as a _dipthong_, consisting of two of our vowels joined; [viz.
Page 307
On this scheme being shown to Dr.
Page 314
Those working poor, who now mind business only _five_ or _four_ days in the week, if bread should be so dear, as to oblige them to work the whole _six_ required by the commandment, do not seem to be aggrieved, so as to have a right to public redress.
Page 358
_Clark_, Dr.
Page 366
407.
Page 370
54, 88.
Page 373
_Lending_ money, new mode of, iii.
Page 383
32.
Page 395
been added, or removed, in the index.