Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 76

les noms de _vitreuse_ et de
_résineuse_; la première, produite par le frottement du verre, et la
seconde excitée par le soufre, la cire à cacheter et quelques autres
substances: mais il l'abandonna ensuite comme erronée.

Depuis 1739 jusqu'en 1742, Desaguliers s'occupa beaucoup de
l'électricité. Mais ses travaux furent de peu d'importance. Il se servit
pourtant le premier, des termes de _conducteurs_ et _d'électrique_, _par
soi-même_.

En 1742, plusieurs savans allemands firent des expériences
d'électricité. Les principaux d'entr'eux étoient le professeur Boze de
Wittemberg, le professeur Winkler de Leipsic, Gordon, bénédictin
écossais et professeur de philosophie à Erfurt, et le docteur Ludolf de
Berlin. Le résultat de leurs recherches étonna l'Europe. Ils se
servoient de grandes machines, et par ce moyen ils pouvoient recueillir
une quantité considérable d'électricité, et produire des phénomènes qui
n'avoient point été jusqu'alors observés. Ils tuèrent de petits oiseaux,
et mirent le feu à de l'esprit-de-vin.

Leurs expériences excitèrent la curiosité des autres philosophes. Vers
l'année 1745, Collinson envoya à la compagnie de la bibliothèque de
Philadelphie, un détail de ces expériences, avec une machine électrique
et des instructions sur la manière de s'en servir. Franklin et
quelques-uns de ses amis, entreprirent aussitôt un cours d'expériences,
dont le résultat est bien connu.

Franklin devint bientôt en état de faire plusieurs découvertes
importantes, et de donner l'explication théorique de divers phénomènes.
Ses idées à cet égard ont été universellement adoptées, et
immortaliseront son nom. Il fit part de toutes ses observations à son
ami Collinson, à qui il écrivit, en conséquence, une série de lettres,
dont la première est datée du 28 mars 1747. C'est là qu'il fit connoître
la propriété qu'ont toutes les pointes, d'attirer et d'écarter la
matière électrique, propriété qui avoit jusqu'alors échappé à la
sagacité des physiciens. Il reconnut aussi le premier, un plus et moins,
ou un état positif et négatif d'électricité. Nous n'hésitons point à lui
faire honneur de cette découverte, quoique les Anglais l'aient attribuée
à leur compatriote Watson. L'écrit, où Watson en fait mention, est daté
du 21 janvier 1748; et celui de Franklin est du 11 juillet 1747,
c'est-à-dire, de plus de six mois antérieur à l'autre.

Enfin, d'après sa théorie, Franklin expliqua d'une manière
satisfaisante, les phénomènes de la bouteille de Leyde, phénomènes qui,
d'abord observés par M. Cuneus, ou par le professeur Muschenbroeck de
Leyde, ont long-temps embarrassé les physiciens. Il démontra clairement
que quand on chargeoit la bouteille, elle ne contenoit pas plus
d'électricité qu'auparavant, parce que plus elle en recevoit d'un côté,
plus elle en rejetoit de l'autre; et qu'il suffisoit d'établir entre les
deux côtés une communication, pour opérer le retour de l'équilibre, de
manière qu'il ne restoit

Last Page Next Page

Text Comparison with Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

Page 0
_Décret concernant les Contrefacteurs, rendu le 19 Juillet 1793, l'An 2 de la République.
Page 16
J'avois pris ce goût, chez mon père, en lisant les livres de controverse.
Page 33
Je te conseille, par l'intérêt amical que je prends à ta conservation, de ne former aucune liaison avec elles.
Page 37
Ils me déplaisoient l'un et l'autre.
Page 38
Les deux premiers étoient clercs de M.
Page 46
Je portois souvent, en montant et en descendant les escaliers, une grande forme de caractères dans chaque main, tandis que les autres avoient besoin des deux mains pour porter une seule forme.
Page 47
Ils s'adressoient alors à moi, pour que je leur servisse de caution; leur _lumière_, disoient-ils, _étoit éteinte_.
Page 55
Malgré cela, je continuai à le supporter patiemment.
Page 65
Ce fut, je crois, en l'année 1729, ou à-peu-près.
Page 73
d'hommes éclairés, qui ont appris de bonne heure à connoître et à estimer les droits, que Dieu leur a donnés, ne peut être réduite à l'esclavage.
Page 82
Il y avoit alors beaucoup de dispute entre l'assemblée et les propriétaires[31].
Page 84
L'éclaircissement de ce fait est très-important pour la mémoire de Franklin, comme philosophe et comme ami et bienfaiteur des sciences.
Page 103
En 1775, Franklin voyant que tous ses efforts, pour rétablir l'harmonie entre les colonies et la Grande-Bretagne, étoient inutiles, retourna en Amérique.
Page 104
[56] Lord Howe commandoit la flotte, et le chevalier Howe, son frère, l'armée anglaise.
Page 107
Il démontre, en même-temps, la futilité des raisonnemens dont on se sert pour défendre la traite des nègres; et il fait voir combien l'auteur avoit encore de force d'esprit et de talent à l'âge avancé où il étoit.
Page 129
4º.
Page 130
7º.
Page 134
On doit aussi étendre ses membres, de manière qu'ils.
Page 135
Vous n'avez pas besoin que je vous dise quel est ce cas, ma chère amie: mais si je n'en fesois pas mention, ce que j'écris sur l'art qui vous intéresse seroit imparfait.
Page 138
L'univers entier te paroîtra plus brillant; et le plaisir dilatera tous les replis de ton coeur.