Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 82

deux siècles avant qu'elle le devienne.

En 1745, Franklin publia un mémoire sur les cheminées, qu'il avoit
nouvellement inventées en Pensylvanie. Il fit connoître, d'une manière
très-détaillée, les avantages et les désavantages des différentes
cheminées, et il s'efforça de démontrer que les siennes méritoient
d'être préférées à toutes les autres. Les poêles ouverts devinrent
dès-lors d'un usage général: mais ils ne sont pas tout-à-fait construits
conformément à ses principes, puisqu'ils n'ont point par derrière une
boîte, par le moyen de laquelle l'air chaud soit rejeté dans
l'appartement. Ces poêles ont, à la vérité, l'avantage de faire
continuellement circuler la chaleur; de sorte qu'on a besoin de moins de
chauffage pour entretenir la température dans un état convenable,
sur-tout lorsque la chambre est assez close pour empêcher l'air
extérieur d'entrer: mais ils peuvent aussi occasionner des rhumes, des
maux de dents, et d'autres incommodités de ce genre.

Quoique pendant plusieurs années la physique fût le principal objet des
études de Franklin, il ne s'y borna pas entièrement. En 1747, il fut
élu, par la ville de Philadelphie, membre de l'assemblée générale de la
province. Il y avoit alors beaucoup de dispute entre l'assemblée et les
propriétaires[31]. Chaque parti défendoit ce qu'il croyoit être ses
droits. Franklin, dès son enfance, ardent ami des droits de l'homme, se
montra bientôt l'un des plus fermes opposans aux injustes projets des
propriétaires. Il fut même regardé comme le chef de l'opposition; et ce
fut à lui qu'on attribua la plupart des courageuses réponses que
l'assemblée fit aux messages des gouverneurs.

[31] Les héritiers de William Penn.

Il acquit beaucoup d'influence dans l'assemblée: mais il ne dut point
cette influence à une éloquence extraordinaire. Il ne parloit que
rarement; et il ne fit jamais ce qu'on appelle un discours soigné. Il
énonçoit communément une seule maxime, ou bien il racontoit un fait, un
trait historique, dont la conséquence ne manquoit pas d'être saisie. Son
extérieur étoit doux et prévenant. Sa méthode, en parlant comme en
écrivant, étoit simple, sans art et singulièrement concise. Mais avec
cette manière naturelle, sa sagacité et son jugement solide, il savoit
confondre les plus éloquens et les plus subtils de ses adversaires,
soutenir les opinions de ses amis, et entraîner les hommes impartiaux
qui avoient été d'abord d'un avis différent du sien. Souvent une simple
observation lui suffisoit pour détruire tout l'effet d'un long et
élégant discours, et déterminer le sort d'une question importante.

Mais il ne se contentoit point de défendre ainsi les droits du peuple.
Il vouloit les lui assurer d'une manière permanente. Pour cela, il
savoit qu'il falloit en faire sentir tout le prix, et que le

Last Page Next Page

Text Comparison with The Complete Works in Philosophy, Politics and Morals of the late Dr. Benjamin Franklin, Vol. 2 [of 3]

Page 6
202 On the art of swimming 206 On the same subject, in answer to some enquiries of M.
Page 23
Stuart's ocular demonstration of the ascent in his great perpendicular spout, the only one it appears in, I say, as to this, what I have written supposes him mistaken, which, yet, I am far from asserting.
Page 47
I allow that increase of the surface of a body may occasion it to descend slower in air, water, or any other fluid; but do not conceive, therefore, that it lessens its weight.
Page 48
Perhaps it is for the same reason that woollen garments keep the body warmer than linen ones equally thick; woollen keeping the natural heat in, or, in other words, not conducting it out to air.
Page 69
IN BOSTON, TO B.
Page 101
FOOTNOTE: [25] This letter is taken from the Memoirs of the Literary and Philosophical Society of Manchester, Vol.
Page 152
| 64 | 55 | NW| WSW | 15 | | | | | --|10 | 65 | 55 | NbW| WbN | 10 | | | | | 3| 7 A.
Page 155
| | | | | | --| | 8 | | 75 | | | | | | | | 6| 8 | | | 76 |EbN | S50E | | | | | | --| 12 | | | 77 | | | 7 |35 33|53 52| | | 7| 8 | | | 78 |SEbE| N30W | | | | | | --| 12 | | | 77 | | | 108 |36 6|52 46| | | --| | 4 | | 77 | | | | | | | | 8| 9 | | 75 | 77 |SbE | N49E | | | | .
Page 160
|Long.
Page 183
An improvement, so lately made, may give us room to believe, that still farther improvements may be found to remedy the inconveniencies yet remaining.
Page 198
To begin it, you may form an arch nearly flat, of three bricks end to end, over the hollow, to leave a passage the breadth of the iron fire-place, and five or six inches deep, rounding at bottom, for the smoke to turn and pass under the false back, and so behind it up the chimney.
Page 218
effect might have been different.
Page 229
To receive more advantage from its heat, they make their doors low, and have a stage round the room above the door, like a gallery, wherein the women can sit and work, the men read or write, &c.
Page 259
The glasses thus are placed one in another, the largest on the biggest end of the spindle which is to the left hand; the neck of this glass is towards the wheel, and the next goes into it in the same position, only about an inch of its brim appearing beyond the brim of the first; thus proceeding, every glass when fixed shews about an inch of its brim (or three quarters of an inch, or half an inch, as they grow smaller) beyond the brim of the glass that contains it; and it is from these exposed parts of each glass that the tone is drawn, by laying a finger upon one of them as the spindle and glasses turn round.
Page 262
FRANKLIN.
Page 279
| | passing _between_ the moist end of | | | | | the _tongue_ and the _upper teeth_.
Page 284
_Diir Madam,_ _ƕi ϖbdԻekԻyn iu meek to rektifųiiŋ ϖur alfabet, "ƕat it uil bi atended uiƕ inkϖviniensiz and difikųltiz," iz e natural uųn; fϖr it ϖluaz ϖkųrz huen eni refϖrmeԻųn iz propozed; hueƕųr in rilidԻųn, gųvernment, lϖz, and iven dϖun az lo az rods and huil karidԻiz.
Page 316
[§ 7.
Page 357
_Capitals_, their use in printing, ii.
Page 372
_Interrogation_, the mark of, how to be placed, ii.