Vie de Franklin, écrite par lui-même - Tome I Suivie de ses œuvres morales, politiques et littéraires

By Benjamin Franklin

Page 95

voyant qu'ils refusoient
toute espèce d'accommodement, il présenta au conseil-d'état, la pétition
de l'assemblée.

Pendant ce temps-là, le gouverneur Denny donna son assentiment à une loi
qui établissoit un impôt, sans faire aucune distinction en faveur des
biens de la famille Penn. Alarmée de cette nouvelle et des démarches de
Franklin, cette famille employa tout son crédit pour empêcher que la
sanction royale ne fût donnée à la nouvelle loi. Ils la représentèrent
comme une loi excessivement injuste, qui leur feroit bientôt supporter
tous les frais du gouvernement, et auroit les conséquences les plus
funestes pour eux et pour leur postérité.

Cette cause fut amplement discutée devant le conseil privé. Les
héritiers Penn y trouvèrent plusieurs zélés défenseurs; mais il y eut
aussi des membres du conseil, qui soutinrent, avec chaleur, la cause du
peuple. Après d'assez longs débats, on proposa que Franklin promît
solemnellement que la répartition de l'impôt seroit telle que les biens
des Penn ne paieroient pas au-delà de ce qu'ils devroient
proportionnément aux autres. Franklin n'hésita point à le promettre. La
famille Penn cessa de s'opposer à la sanction de la loi; et la
tranquillité fut rendue à la Pensylvanie.

La manière dont se termina ce différend, montre clairement la haute
opinion qu'avoient de l'honneur et de l'intégrité de Franklin, ceux
mêmes qui le considéroient comme opposé à leurs vues. Certes, cette
opinion n'étoit point mal fondée. La répartition de l'impôt fut faite
d'après les principes de la plus austère équité; et les terres des Penn
ne contribuèrent aux dépenses du gouvernement que proportionnément à
leur valeur.

Après la conclusion de cette importante affaire, Franklin demeura à la
cour de Londres, en qualité d'agent de la province de Pensylvanie. La
profonde connoissance qu'il avoit de la situation des colonies, et son
zèle constant pour leurs intérêts, le firent nommer aussi agent des
provinces de Massachusett, de Maryland et de Georgie. Sa conduite dans
cette place, le rendit encore plus cher à ses compatriotes.

Il eut alors occasion de cultiver la société des amis, que son mérite
lui avoit procuré pendant qu'il étoit encore éloigné d'eux. L'estime,
qu'ils avoient conçue pour lui, s'accrut, quand ils le connurent
personnellement. Ceux, qui avoient combattu les avantages de ses
découvertes en physique, se turent insensiblement, et les récompenses
littéraires lui furent prodiguées.

La Société royale de Londres, qui s'étoit d'abord refusée à insérer dans
ses transactions, les écrits de l'électricien de Philadelphie, pensa
bientôt qu'elle se feroit un honneur de l'admettre au nombre de ses
membres. D'autres compagnies savantes désirèrent également d'inscrire
son nom parmi ceux qui les illustroient. L'université de Saint-André, en
Écosse, lui conféra le titre de docteur ès loix; et cet

Last Page Next Page

Text Comparison with Benjamin Franklin and the First Balloons

Page 0
Although the American owners of these copies did not allow them to be transcribed, Mr.
Page 1
The Champ de Mars being surrounded by Multitudes, and vast Numbers on the opposite Side of the River.
Page 2
It is said that for some Days after its being filled, the Ball was found to lose an eighth Part of its Force of Levity in 24 Hours; Whether this was from Imperfection in the Tightness of the Ball, or a Change in the Nature of the Air, Experiments may easily discover.
Page 3
It contains 50,000 cubic Feet, and is supposed to have Force of Levity equal to 1500 pounds weight.
Page 4
I send you with it some prints.
Page 5
Mr.
Page 6
It was however much damaged.
Page 7
_ That is their Provision of Straw; of which they carried up a great Quantity.
Page 8
This Experience is by no means a trifling one.
Page 9
Charles's grand Balloon, which was to have gone up yesterday; but the filling it with inflammable Air having taken more time than had been calculated, it is deferr'd till to-morrow.
Page 10
When it arrived at its height, which I suppose might be 3 or 400 Toises, it appeared to have only horizontal Motion.
Page 11
Tuesday Morning, Dec.
Page 12
NOTES CONCERNING THE LETTERS.
Page 13
_ This has never been published so far as I know.
Page 14
les deux tiers de leur Approvisionement.